Recherche avancée       Liste groupes



      
RAP, HIP-HOP  |  STUDIO

Commentaires (2)
Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


NUJABES - Metaphorical Music (2003)
Par UDUFRU le 9 Janvier 2006          Consultée 6586 fois

Les génériques d’animes japonais ne sont pas souvent fabuleux. Sous la dénomination « j-pop » se cachent des mélopées souvent mièvres frisant le ridicule, qu’on écoute plus souvent pour le karaoké en préambule de l’épisode que pour le talent de ses compositeurs et interprètes. Tout au plus les aimons-nous parce que nous sommes d’indécrottables otaku !
Telle était mon opinion avant que deux séries ne viennent bouleverser mon univers ; et ce n’est sûrement pas un hasard si elles se partagent les mêmes créateurs. La première est, évidemment, Cowboy Bebop et sa bande originale jazz/funk délirante, et la seconde, qui va me permettre de faire (enfin !) une transition vers l’album à chroniquer, est Samurai Champloo. NUJABES est en effet l’un des trois groupes qui a concouru à la composition des musiques de l’anime, et pas le moindre, puisqu’on lui en doit les deux génériques.

Puisque ceux qui ont vue la série sont déjà en train de courir acheter l’album en question, je vais donc m’adresser aux autres, ceux qui ont encore la mélodie du bonheur à découvrir. Aussi anachronique et décalée que cela puisse paraître pour un anime se situant dans le Japon des samouraïs, la B.O. de celui-ci est un florilège du meilleur abstract hip-hop nippon, au sein duquel NUJABES tient une place de choix grâce à ses instrumentations très jazzy. C’est précisément cette ligne de conduite que suit Metaphorical Music, dans lequel on retrouve d’ailleurs quelques remix de titres composés pour la série ("Beat laments the World", "Latitude").
Le reste de l’album offre une très belle variété de mélodies doucereuses, riches des senteurs qu’on hume à pleins poumons sur les chemins caillouteux du Kantô. Le chant rapé s’y fait rare mais précieux, se posant avec respect sur des instrumentales sublimes, où clavier mélancolique, percussions tribales et guitare nomade s’entrecroisent pour faire naître sous nos pieds nus un délicat tapis de sakura ("Highs 2 Lows", "Think Different"…). SHING02, l’interprète vocal du générique de Samurai Champloo, fait par ailleurs une apparition remarquée grâce à son phrasé aussi léger et tranchant qu’un katana affûté ("F.i.l.o.").
Cependant, comme dans tout effort d’abstract hip-hop qui se respecte, c’est dans les titres sans vocaliste que s’exprime dans toute sa splendeur le talent de NUJABES. Et c’est aussi là que leur musique devient réellement métaphorique : lorsque des samples savamment agencés, mêlés à un piano enfumé ou à un saxophone langoureux, font naître plus que des images, mais des sensations. Si "Horn in the Middle" manque d’originalité et affadit un poil le début de l’opus, "Kumomi" ressemble à la naissance d’un printemps frais encore affaibli par la rigueur de l’hiver mitoyen. "Letter from Yokosuka" est un coucher de soleil insouciant qui fleurit l’horizon de mille nuances ocre avant de faner pour planter la graine d’une nuit d’été, tandis que "A Day by Atmosphere Supreme" darde les rayons d’une chaude après-midi sur l’échine de voyageurs perdus dans leurs contemplations intérieures. Plus léger, "Summer Gypsy" met un peu de sucre dans l’ambiance umami de l’album, avant de laisser place à "The Final View", automne rouge et or saturé de nostalgie. Cette farandole de couleurs, d’odeurs et d’impressions fugaces s’achève par une note coulante, balancée, aussi près du corps qu’un kimono de soie : "Peaceland", véritable havre de sensualité où les cuivres torrides enrobent l’âme des marcheurs dans un sommeil côtonneux et accompagnent leurs rêves jusqu’aux contrées du souvenir…

Pour un peu qu’on y soit sensible, lorsque ce disque se tait et que la promenade nippone commence à s’estomper de nos mémoires volatiles, il devient très difficile de résister à la tentation de le remettre, juste une fois, pour revivre les aventures burlesques et attachantes de Samurai Champloo ou inventer les siennes propres. Dans ce cas, faites comme moi : ne résistez pas. Rêvez.

A lire aussi en RAP, HIP-HOP par UDUFRU :


DIPLO
Florida (2004)
Abstract hip-hop à (re)découvrir absolument




ABSTRACKT KEAL AGRAM
Bad Thriller (2004)
Indescriptible et totalement génial


Marquez et partagez





 
   UDUFRU

 
  N/A



Non disponible


1. Blessing It Remix (feat. Substantial And Pase Rock
2. Horn In The Middle
3. Lady Brown (feat. Cise Starr From Cyne)
4. Kumomi
5. Highs 2 Lows (feat. Cise Starr From Cyne)
6. Beat Laments The World
7. Letter From Yokosuka
8. Think Different (feat. Substantial)
9. A Day By Atmosphere Supreme
10. Next View (feat. Uyama Hiroto On Sax)
11. Latitude Remix (feat. Five Deez)
12. F.i.l.o. (feat. Shing02)
13. Summer Gypsy
14. The Final View
15. Peaceland



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod