Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUES FOLKLORIQUES  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Hiks, Machin, Wurtemberg, Blackmore's Night, Rosemary Standley , Steeleye Span, Fairport Convention, Pentangle
- Membre : Alan Stivell , Lambarena, Gabriel Yacoub , Peter Gabriel , O'stravaganza, Mozart L'egyptien, Lux Obscura
- Style + Membre : René Werneer , Pierre De Grenoble
 

 Présentation (par Bruno) (1199)

MALICORNE - Malicorne (4) (1977)
Par CHIPSTOUILLE le 3 Mars 2006          Consultée 8006 fois

Quatrième album du groupe folklorique français alors le plus en vogue aux Etats-Unis, Malicorne (4) annonce le changement. Le groupe semble vouloir sortir du carcan dans lequel il semble s'être enfermé sur ses trois (quatre, avec l’éponyme PIERRE DE GRENOBLE) premiers albums. Quand bien même cet album est considéré comme faisant partie de leur période traditionnelle, on sent comme une envie d’aller au-delà de la musique folklorique, fleuretant, ici ou là, avec des instruments plus actuels.

"Le jardinier du couvent", à ce titre, joue la carte de la nouveauté, il accueille un rythme chaloupé au piano, ainsi que quelques accords de guitare électrique et des violons furieux en fond sonore. Mais le plus étonnant, c'est l'éclaircissement du chant; on a ici le premier titre depuis Malicorne (1) où l'on entend le groupe chanter sans qu'ils déforment leur voix. MALICORNE se rapproche d'ailleurs de ce que l'on retrouve chez leurs confrères TRI YANN (sauf pour le chant féminin, bien entendu) Concernant les nouveautés, on retrouve également, notamment sur "La fiancée du timbalier", des cuivres imposants, un peu à l'image de ceux d'"Atom Heart Mother Suite" de PINK FLOYD, donnant à l'ensemble un côté un peu décalé.

Mais Malicorne (4) recèle d'autres surprises, notamment un petit coté humoristique plus poussé qu'à l'habitude. Au niveau des paroles, on a presque l'impression que le groupe cherche à s'auto-parodier. Sur "couché tard, levé matin", par exemple, on s'étonne de la vigueur avec laquelle Gabriel Yacoub chante des lignes de chant aussi anecdotiques que "Le dimanche faut aller à la messe, et le lundi il faut semer le grain". Sur "Daniel mon fils", on retrouve des paroles exubérantes sur fond d'orgue d'église, le tout avec un ton très cérémonial : "Patri et filio, elle fait du bon gâteau" (sic). Enfin, on ne manquera pas la chansonnette de conclusion: ton hébété, faux accords, et le groupe de commenter sur le livret "Nic [Kinsey] supporte l'entière responsabilité de ce désastre.", je confirme pour le désastre...

"Misère", "Nous sommes chanteurs de sornettes" et le génial (presque épique dans son style) "La fiancée du timbalier" - sur un texte de Victor Hugo -, sont dans des tons plus habituels du groupe. Choeurs, chant nasal et instruments d'époque sont au menu (cf. les précédentes chroniques), le groupe sait y faire et ne nous prend pas au dépourvu, on savoure le résultat. On remarque également le titre "Le déserteur", dont la base provient d'un chant de croisade intitulé "Seigneur sachez qui or ne s'en ira" de Thibault le chansonnier, Comte de Champagne et de Brie. Lequel titre sera également repris par TRI YANN bien plus tard sous le nom d' "Aloïda" sur leur album Portraits. Si le titre est de qualité, je lui préfère tout de même la version des Nantais, qui a plus de pêche et dont les arrangements en canon portent mieux la mélodie.

Enfin, on ne peut évoquer le quatrième album de MALICORNE sans parler de son titre phare, "La blanche Biche", lequel vaut à lui seul l'achat de l'album (rassurez-vous les autres titres ne sont pas en reste!) Ce morceau instaure un nouvel instrument, l"orgue à voix", une sorte de synthétiseur promenant des sons proches de voix humaines, et au touché planant. Sur cet orgue en plein vol, on retrouve Marie Yacoub, seule, un peu comme sur "le vieux luneux" (sur Almanach) On ne peut qu'être envoûté par l'histoire de cette femme qui se transforme en biche la nuit et qui se fait chasser par son propre frère. La mort est annoncée par des cors de chasse, le tout dans une enveloppe de notes évanescentes. C'est tout simplement magnifique. Le thème évoqué des croyances populaires qui conféraient à certains hommes la capacité à se changer en animaux, sera même repris tout au long de leur album "Le bestiaire", quelques années plus tard.

MALICORNE perd donc un tout petit peu de son folklore, pour s'ouvrir à un peu plus de modernité. En ce sens, cet album est certainement le mieux équilibré du groupe et il combine parfaitement l'identité première de MALICORNE avec la recherche de nouveaux sons. Les prochains albums annoncent une voie plus expérimentale, plus progressive, plus pop également. En attendant, on se régale encore de ces sonorités populaires ancestrales, magnifiquement retranscrites dans ces quatre premiers albums, celui-ci n’étant pas des moindres, encore une fois.

A lire aussi en MUSIQUES FOLKLORIQUES par CHIPSTOUILLE :


TRI YANN
Portraits (1995)
Seznec est innocent

(+ 2 kros-express)



MALICORNE
Almanach (1976)
Ca aurait du s'appeller génialissimicorne

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
   MARCO STIVELL

 
   (2 chroniques)



- Hughes De Courson (chant, flûtes à bec, orgue positif, piano, elka, s)
- Olivier Zdrzalik (chant, basse électrique, elka, percussions)
- Laurent Vercambre (chant, violon, violoncelle, alto, viole d'amour, g)
- Marie Yacoub (chant, vielle à roue, épinette des vosges)
- Gabriel Yacoub (chant, guitare acoustique, mandoloncelle, banjo, g)


1. Nous Sommes Chanteurs De Sornettes - Gavotte
2. Couché Tard, Levé Matin
3. Daniel Mon Fils
4. Le Déserteur - Le Congé
5. La Blanche Biche
6. Bacchu Ber
7. Le Jardiner Du Couvent
8. Misère
9. La Fiancée Du Timbalier
10. Ma Chanson Est Dite



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod