Recherche avancée       Liste groupes




Demandes non satisfaites :  1 ...<<...<... 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 ...>...>>... 85
Le délai entre votre enregistrement et la publication peut être assez long. Patience !
Seules les propositions d'albums parus il y a plus de six mois sont validées.
Toute proposition d'album paru il y a moins de six mois est mise en attente puis réétudiée une fois le délai écoulé.


Demandes satisfaites : 41 % (2147 demandes dont 884 qui ont abouti à une chronique)
Ce pourcentage ne tient pas compte des demandes pour lesquelles la chronique était déjà en cours d'écriture.



Le 05 Décembre 2020
Par JEF DE LA LUNE
Chroniqueur souhaité
PEU IMPORTE

THE SLOW SHOW - LUST AND LEARN - 2019

C'est simple : j'écoute cet album tous les jours, parfois en boucle, en ce moment. Je ne sais pas comment vraiment décrire la musique pratiquée par ces Mancuniens. Disons que The Slow Show pratique une pop mélancolique et assez orchestrale avec un chanteur baryton qui évoque un Tom Waits qui a eu le cœur brisé. En tout cas c'est beau et réjouissant à entendre lorsque l'on se sent triste.



Le 11 Septembre 2020
Par JéRôME IS CHROME
Chroniqueur souhaité
SEIJITSU

MATMOS - PLASTIC ANNIVERSARY - 2019

Je suis étonné de l'absence de Matmos sur ce site pourtant bien pointu en musiques expérimentales. Ce duo de Baltimore est à mes yeux aussi important dans la scène IDM qu'Aphex Twin ou Autechre. Chacun de leurs albums apporte un nouveau concept amusant et instructif. Je propose celui de l'année dernière qui a entièrement été réalisé par des bruits de plastique (ex : percussions sur des bidons d'eau ; prothèses mammaires scratchées ; sacs effilochés) avec un résultat groovy et parfois même émouvant.



Le 11 Septembre 2020
Par AIGILUFLE BERTRANDINET
Chroniqueur souhaité
Peu importe

EUMIR DEODATO - PRELUDE - 1972

Album calme et homogene de jazz rock



Le 22 Août 2020
Par LE MERLE MOQUEUR
Chroniqueur souhaité
PEU IMPORTE

Jim CROCE - HIS GREATEST SONGS - 1980

Sa musique ne nous est pas étrangère, surtout dans le 7ème art.

On retrouve une de ses chansons avec Quentin Tarantino dans Django Unchained, une autre fait partie de la bande originale du film X-Men: Days of Future Past et encore une autre dans Logan de James Mangold.
Le succès mit du temps à fréquenter Croce né en 1943, en l'attendant Jim fut chauffeur de camion, roulait sa bosse et grattait sa guitare dans les bars. Ces expériences de petits boulots qu'il sera obligé de faire pour payer ses factures seront souvent retranscrites dans ses textes. C'est dans le début des années 70 que la reconnaissance attendue lui fera signe avec son premier album "You Don't Mess Around with Jim" Mais un personnage armé d'une faux nous enleva ce chanteur. Fin Tragique en 1973 dans un accident d'avion avec son ami et guitariste que l'on peut apprécier dans son premier album , Maury Muehleisen.

Une voix qui ne nous laisse pas indiffèrent et de belles balades.




Le 22 Août 2020
Par LE MERLE MOQUEUR
Chroniqueur souhaité
PEU IMPORTE

VIRUS - REVELATION - 1971

Contrairement au Covid 19 voilà un "Virus" bien sympathique. Des allemands fin des années 60 qui se retrouvent non loin de Bielefeld.

Bielefeld ? Un peu de géographie , un peu plus de cent kilomètres au nord-est de Dormund. Dormund ? Un peu comme Raymond Poulidor souvent deuxième dans le classement de Bundesliga derrière le Bayern de Munich. Vous allez me dire que ce n'est pas un commentaire musical mais sportif. Moi je vais vous demander si le Krautrock c'est pour les végétariens.
La flute dans cet album ne pas déplait pas. Des bons trucs mais album assez inégal. Pourquoi ce commentaire ? Pour ceux qui aiment les herbes rares du Krautrock.




Le 22 Août 2020
Par LE MERLE MOQUEUR
Chroniqueur souhaité
UN FAN DE FREE JAZZ

DHARMA QUINTET - MR ROBINSON - 1970

Je suis venu vers ce Quintet par l'intermédiaire de Colette Magny. Voilà du "free Jazz" français.

Musique de qualité faite par des musiciens qui décidèrent de passer un moment de vie ensemble pour créer une musique qui prit au fil du temps des allures esthético-politiques dont l'ambition était de ne pas tomber dans un académisme free "bourgeois" et de rejeter toute forme de hiérarchie entre les membres du groupe. Une vue ambitieuse mais chaleureuse.
On sent l'influence free que cotoya un moment Miles Davis et Herbie Hancok mais pas uniquement, une certaine forme classique (musique contemporaine) sourde sous cet album... La présence éthérée d'Eric Dophy est certaine, je ne suis pas le seul à le sentir et à le dire.

Un très bel album qui mérite une place dans les discothèques tournées vers le jazz.

Les musiciens : Gérard Coppéré,Gérard Marais, Jacques Mahieux,Jeff Sicard,Michel Gladieux,Patricio Villaroel




Le 22 Août 2020
Par AUDE LANGLOIS
Chroniqueur souhaité
WALTERSMOKE

Aude LANGLOIS - PROMESSES - 2020

Aude Langlois est une musicienne et compositrice française basée à Berlin. Après des explorations dans les domaines de l'art sonore et de la musique expérimentale, du sound design pour le théâtre et la danse contemporaine, Aude Langlois présente son projet musical et poétique, dans lequel sa voix est le support principal de sa musicalité et de son émotivité.  Sa vie quotidienne oscille entre l'anglais et l'allemand mais son langage d'expression privilégié reste le français dans lequel elle peut exprimer au juste des sentiments subtils grâce au sens et à la sonorité des mots de sa langue maternelle. ‘Promesses’, le premier single d’Aude Langlois, est un poème musical liant mélancolie et rêverie. 

Réalisé par Carlos Vin Lopes en collaboration avec le directeur de la photographie et cameraman Andrés Lizana Prado, le clip de ‘“Promesses”’ a été tourné en cinémascope avec des objectif LOMO vintage anamorphic originaires de Russie, qui donnent une expression visuelle à la mélancolie douce infusée dans les paroles et la musique. Sur la base d’une démo, Carlos Vin Lopes a donné une tout autre dimension à “Promesses” en parant la chanson d'une histoire d'amitié et de partage. Entourant la chanson d'un groupe de créatifs talentueux - en commençant par le producteur et directeur artistique Valerio Nicoletti - ils ont créé un univers onirique. Le voyage dans la campagne de Bad Düben près de Leipzig en Allemagne pour tourner ce clip aura été le début d'un chemin créatif qu'ils ont l'intention de poursuivre tous ensemble. L'EP a été enregistré et partiellement produit avec l’ami et guitariste Romain Rossi à Berlin. L'écriture des chansons s'étale sur 10 ans et Promesses sera disponible sur toutes les plateformes de streaming le 28 août 2020. 

A regarder ici : https://youtu.be/MO2Qk56dbAg
A écouter par là : https://soundcloud.com/jesuisaude/promesses/s-knhpvOGy3ze




Le 22 Août 2020
Par NICOLAS
Chroniqueur souhaité
PEU IMPORTE

MESTRE - BEYOND THE LINES - 2020

Groupe post-punk partagé entre Metz, Strasbourg et Lyon, Mestre s’est formé en 2015 et navigue entre punk et cold-wave, pour faire court. Son Beyond the lines, braillé avec un entrain jamais pris en défaut, parfois plus posé mais de façon brève, renvoie une force de frappe indie qui assied sa portée.



Le 15 Juillet 2020
Par MAGOONFIVE
Chroniqueur souhaité
Peu importe

THE DEAR HUNTER - ACT I : THE LAKE SOUTH, THE RIVER NORTH - 2006

Encore un groupe de prog qui manque (cruellement) à FP...
Ce premier acte est une sacrée réussite pour le jeune groupe américain, qui mérite vraiment sa place sur ce site




Le 15 Juillet 2020
Par FRANçOIS
Chroniqueur souhaité
PEU IMPORTE

PASCAL OBISPO - SUPERFLU - 1996

Bon, ce type m'est insupportable mais jusqu'avant le "bug de l'an 2000", ça allait encore. Ce disque est probablement son meilleur, avec notamment "Personne" et "Lucie". De la variété pop-rock correcte.



Le 03 Juillet 2020
Par SLAKER
Chroniqueur souhaité
Peu importe

MIAMI HORROR - ILLUMINATION - 2010

La synthpop de Miami Horror m'a plutôt fait forte impression sur ce premier album. Un groupe australien à la musique rafraîchissante qui devrait d'ailleurs sortir son troisième album prochainement.

Le moins que l'on puisse dire c'est que ça sent l'été sur ce premier album dans l'ensemble très réussi, ça bouge, ça groove même.





Le 03 Juillet 2020
Par GREG
Chroniqueur souhaité
PAS D'IMPORTANCE

KATE RUSBY - THE GIRL WHO COULDN'T FLY - 2005

Pas de traces de la meilleure folkeuse anglaise de ces dernières années sur le site? Scandale!



Le 03 Juillet 2020
Par LE MERLE MOQUEUR
Chroniqueur souhaité
PEU IMPORTE

MCCOY TYNER - SAMA LAYUCA - 1974

@ FRANçOIS, si vous aimez Sahara dans pratiquement la même veine (et vous avez donc de la chance) régalez vous avec Sama Layuca 1974 et Focal Point 1976.
Trois disques qui trouveront un jour le chemin de la chronique. Coltrane croqué et "chroniqué" on ne peut qu'espérer qu'il en sera de même avec ce pianiste génial qu'est Tyner. Nommons une autre pointure au saxophone qui mérite chroniques Pharoah Sanders lié au "Black Arts Movement" qui nous ramène aux sources... le continent noir africain. Que de beaux voyages musicaux en perspective !




Le 19 Juin 2020
Par LE MERLE MOQUEUR
Chroniqueur souhaité
Peu importe

PAULINHO NOGUEIRA - TONS E SEMITONS - 1986

Allons.y gaiement. Je vous propose de vous laissez enchanter (et ils ont le don pour cela) par un autre guitariste brésilien qui ne fut rien d'autre que le maître de Toquinho dont j'ai fait l'éloge il y a peu de temps.
Paulinho Nogueira a vu le jour en 1929 et nous a quitté avec ses mélodies toutes en douceur en l'été 2003.
Ce guitariste était aussi un designer. C'est lui aussi le père de la fameuse et légendaire "Craviola".

Il eut l'idée un jour de dessiner une guitare avec une forme toute nouvelle. Il présenta son idée et ses dessins au luthier Giorgio Giannini qui avec passion créa non pas en chair et en os mais en Palissandre indien et Épicéa de Sitka celle qu'on allait nommer la "Craviola". Un son unique qui ravi les plus grands guitaristes; Jimmy Page ne la dédaigna pas, vous pensez une 12 cordes qui tire son nom du clavecin et de la viole. Comme quoi les géants du rock ont des âmes de troubadours, surtout lorsqu'ils interprètent "stairway to heaven".

Revenons vers Paulinho Nogueira avec ce disque qui sent le sable chaud et les soirées... lascives. Si la Samba et la bossa sont dans les gènes des musiciens sud américains, ce guitariste était aussi un fervent de J.S. Bach qui interpréta avec brio dans d'autres perles discographiques.




Le 19 Juin 2020
Par DPBSR
Chroniqueur souhaité
PEU IMPORTE

THUS LIVE HUMANS - DUALITY - 2019

Groupe français jouant un hard rock/heavy blues de haute volée technique et mélodique dans les compositions. L'album se clot sur une pièce prog de 20 minutes, une sorte de blues teinté de musiques orientales.





Demandes non satisfaites :  1 ...<<...<... 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 ...>...>>... 85






1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod