Recherche avancée       Liste groupes



      
DOWNTEMPO  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Boards Of Canada, Plaid

BONOBO - Migration (2017)
Par SASKATCHEWAN le 4 Avril 2017          Consultée 418 fois

Parmi les DJ qui ont percé ces dernières années, nul ne mérite plus son succès que Simon GREEN, plus connu sous le pseudonyme de BONOBO. Il fait partie de cette seconde vague d’artistes qui ont émergé au début des années 2000 avec de l’IDM et du trip-hop plein les oreilles. Au fil des albums, son électro contemplative a gagné en épaisseur, au point que son cercle d’adeptes a naturellement fini par s’élargir au flâneur occasionnel qui picore à droite et à gauche quelques morceaux pour sa sélection des jours de pluie.

Auréolé d’un succès allant toujours grandissant, Simon GREEN a fini par s’installer aux Etats-Unis, où les clubs californiens et new-yorkais se l’arrachent. Après un The North Borders plutôt bien accueilli, BONOBO remet le couvert pour son premier disque réalisé sur le sol américain : Migration. Ce changement de continent, avec tout ce qu’il suppose de dépaysement, de découvertes et de nouvelles rencontres, forme le substrat de ce nouvel opus, sans que l’on s’écarte trop de ce qui fait le « son » Bonobo.

Au départ, l’impression est plutôt bonne. On se laisse bercer par cette musique calme et envoutante, sans trop s’attarder sur les détails. Les titres défilent en douceur, sans remous. Migration est un album idéal pour l’oreille distraite, celle du cuisinier du dimanche luttant avec ses spaghettis aux fruits de mer sauce vin blanc, celle du travailleur en bureau ouvert souhaitant se barrer l’ouïe de manière agréable, celle, enfin, du lecteur accompagnant sa littérature de quelques notes d’ambiance.

Passée l’illusion de l’écoute passive, Migration se révèle pour ce qu’il est : une resucée du style BONOBO dans un concert de fadeur qui ne s’interromp que rarement. Simon GREEN manie désormais le son qui l’a fait connaître comme on répète ses tics, de manière incontrôlable et agaçante. Il suffit de se pencher sur le morceau titre pour en saisir les grosses ficelles, à base de piano fragile, d’échantillons de voix vaporeux et de synthés aériens. BONOBO évolue désormais quelque part entre BOARDS OF CANADA et PLAID, un peu pantouflard et (très) talentueux malgré tout.

Du talent, il en reste quelques étincelles sur Migration, à des endroits plutôt inattendus : sur « Surface » par exemple, une chanson pop bien arrangée sublimée par la voix de Nicole Miglis. « No Reason » également, bien que deux fois trop long, mérite que l’on s’y attarde, avec un contraste captivant entre la voix claire de Nick Muphy et les bidouillages électro, un peu à la manière de RADIOHEAD, mais sans la même profondeur émotionnelle.

S’il ne devait en rester qu’un, ce serait « Bambro Koyo Ganda », où BONOBO a fait appel à INNOV GNAWAS, un groupe de musiciens gnaouas, ces descendants d’esclaves noirs au Maghreb qui pratiquent une musique rituelle traditionnelle. Longtemps destinées à accompagner les transes des croyants, les percussions boisées et la voix lancinante du groupe marocain se fondent à merveille dans la techno tranquille du DJ britannique.

Difficile hélas de voir en Migration autre chose que de la musique d’ambiance bien exécutée. Les morceaux qui sortent du lot sont bien trop rares, c’est pourquoi l’écoute approfondie du disque est une véritable déception. Par le passé, Simon GREEN a sorti des albums autrement plus convainquants, Black Sands en tête. Cette sixième livraison, elle, risque d’aller prendre la poussière sur l’étagère.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par SASKATCHEWAN :


CEEPHAX
Volume 2 (2007)
Volcan électronique encore en activité




AIR
Talkie Walkie (2004)
Virage bien négocié


Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
  N/A



- Simon 'bonobo' Green (tout)


1. Migration
2. Break Apart
3. Outlier
4. Grains
5. Second Sun
6. Surface
7. Bambro Koyo Ganda
8. Kerala
9. Ontario
10. No Reason
11. 7th Sevens
12. Figures



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod