Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE BAROQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Georg Friedrich Handel , Carl Philip Emmanuel Bach , Johann Joseph Fux

Georg Philipp TELEMANN - Suites & Cto Pour Flûte à Bec Et Orchestre (steger) (2006)
Par CHIPSTOUILLE le 3 Juillet 2006          Consultée 3439 fois

Evitons tout jeu de mot inutile, TELEMANN n'est pas l'homme-télé, TELEMANN est juste un compositeur allemand de l'époque baroque (XVIIe et première moitié du XVIIIe, est-il besoin de le rappeler?). Juste un compositeur? Pas tout à fait, TELEMANN connut, contrairement à son contemporain BACH, un très grand succès et fut sans doute l'un des compositeurs les plus productifs de l'histoire de la musique. Son style se caractérise par une intégration fluide des styles français et italiens alors très en vogue, au style allemand en perte de vitesse à la toute fin du XVIIe siècle.

Les 3 oeuvres (2 suites et un concerto) présentées sur ce CD mettent en avant une flûte à bec devant un orchestre fourni. Le style baroque allemand avait une facheuse tendance à perdre son côté mélodique au mérite d'une technique démonstrative riche mais se révélant assez éprouvante à l'écoute. TELEMANN sut associer à ce côté très technique l'élégance et la force du style français, tout en prenant soin d'y ajouter l'aspect léger et très mélodique du style italien. A l'écoute, on retrouve donc grosso-modo toutes les qualités des trois styles, sans leurs défauts.

TELEMANN parvient donc - tout particulièrement sur ces deux suites - à divertir de façon efficace, avec des mélodies acrocheuses servies par une flûte à bec très légère. La prestation de Maurice STEGER est littéralement à tomber ; oubliez vos cours de musique au collège, ça n'a plus rien à voir. L'auditeur suit la mélodie avec son souffle, le son boisé donnant un charme irrésistible contrastant avec une certaine virulence dans les à-coups secs de l'orchestre accompagnant.

Sur "les plaisirs" ou les "passepied", l'orchestre rebondit littéralement sur ces magnifiques mélodies, s'éloignant pour un instant du côté strict et guindé propre au style français. La course féline des cordes massives derrière cette flûte virevoltante délivre un jeu de poursuite halletant des plus passionants. La suite aborde ainsi un coté théâtral, dont l'époque baroque n'était pourtant pas la plus fournie.

La seconde suite accompagnera la première flûte à bec d'une compagne jumelle ainsi que de deux autres flûtes traversiaires. La dualité des instruments à vent permet une résonance donnant un côté aquatique aux mélodies. Le charme des flûtes s'exprime dans une brise fragile paraissant inépuisable dans un "Grave" entamant l'épopée des déités grecques, thème central de la troisième oeuvre du CD. Les différentes danses présentent par la suite un ton plus festif, TELEMANN n'hésitant pas à expérimenter sur des jeux d'accélération (la bourrée "Thétis s'éveille") ou de crescendo (la gavotte "le jeu des naïades" de même que la partie "Le violent Eole"). Le tout s'exprime dans les charmes d'une musique très ingénieuse et élégamment savante. La suite "Hamburger Ebb und Flut" constitue d'ailleurs la meilleure surprise de ce recueil, bourrée à craquer de fantaisies diverses, le final "Les joyeux marins" de par ses influences celtiques termine d'ailleurs -trop vite- cette fabuleuse aventure.

Malheureusement, les deux suites ne feront pas oublier un concerto plus terne, certes plus rare, mais loin d'être aussi succulent que les deux autres pièces constituantes de ce CD. C'était pourtant bien un extrait de ce concerto qui à l'origine m'avait convaincu de m'intéresser à ces oeuvres, j'ai donc au final été plus que positivement surpris. Finalement que dire, si ce n'est qu'en classique comme partout ailleurs, ce n'est pas parce que le tout-un-chacun aura retenu 3 noms que les autres compositeurs sont à ignorer. TELEMANN délivrait ici de somptueuses parties, bien plus intéressantes et captivantes qu'une ribambelle d'oeuvres anecdotique de compositeurs plus fameux. Faites comme moi, laissez-vous tenter!

A lire aussi en MUSIQUE CLASSIQUE par CHIPSTOUILLE :


Joseph HAYDN
Concerto Pour Clavier N°11 (staier, Von Der Goltz) (1780)
Marzipan et paprika.




Antonio VIVALDI
Concertos Pour Luth Et Mandoline (il Giardino Armonico) (1993)
Brochette de concertos pour cordes pincées


Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- Maurice Steger (flute à bec)
- Akademie Für Alte Musik Berlin
- Stephan Mai (1er violon, direction sur 1-11)
- Georg Kallweit (1er violon, direction sur 12-21)
- ...


- suite En La Mineur Twv 55:a2
- pour Flûte à Bec Alto, Cordes Et Basse Continue
1. Ouverture
2. Les Plaisirs
3. Air à L'italien
4. Menuett 1 / Menuett 2
5. Réjouissance
6. Passepied 1 / Passepied 2
7. Polonoise
- concerto En Ut Majeur Twv 51:c1
- pour Flûte à Bec Alto, Cordes Et Clavecin
8. Allegretto
9. Allegro
10. Andante
11. Tempo Di Minuet
- ouvertüre Ut Maj 'hamburger Ebb And Flut' Twv 55
- Pour 2 Flûtes Trav., 2 Flûtes à Bec Alto
- 2 Hautbois, Basson, Cordes Et Basse Continue
12. Grave
13. Sarabande. Thétis S'endort
14. Bourrée. Thétis S'éveille
15. Loure. Neptune Amoureux
16. Gavotte. Le Jeu Des Naïades
17. Harlekinade. Les Plaisanteries De Triton
18. Le Violent Eole
19. Menuet. Le Doux Zephyr
20. Gigue. La Marée
21. Canarie. Les Joyeux Marins



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod