Recherche avancée       Liste groupes



      
PSYTRANCE / GOA  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Juno Reactor, Infected Mushroom, Laughing Buddha

KOXBOX - Forever After (1995)
Par CHIPSTOUILLE le 24 Juillet 2006          Consultée 1730 fois

KOXBOX sur la fin de sa carrière avait tout du groupe d'électro détestable. Imagerie à la limite du hentai (les mangas et animés pornos), grosse caisses, et grosses paires, tout de l'apparat "Machina" (mais qu'est-ce au juste, la Machina?) jusqu'à un dernier album indécent, inutile, et profondément méprisable. KOXBOX, au début de sa carrière, c'était tout autre chose, le groupe fut un véritable pilier de l'âge d'or et inspira plus tard JUNO REACTOR voir INFECTED MUSHROOM dans leurs dérives post-2000 du mouvement Trance. Le groupe fut formé par Ian Ion, Frank'e Madsen et Peter Candy, 3 DJ danois qui ont eu toutes les années 80 pour s'échauffer sur quelques sons avant de s'attaquer à la composition.

Forcément, en 1995, le mouvement électro, encore médiatiquement estampillé "techno" n'a pas réellement le vent en poupe. Le grand public reste encore assommé des âneries Eurodance dont on l'a abreuvé jusqu'à plus soif, le mouvement meurt alors gentiment dans un dernier éclat de génie marketing, sous la forme de quelques étrons baptisés "boys bands", s'orientant finalement plus vers la pop que l'électro. Et puis, en filigrane, derrière les dernières compils de la plus grande discothèque du monde ou de Dance Machine, le côté underground du style montrait au même moment sa plus belle facette. A la Trance de Paul Van Dyk venait de succéder la Trance "psychédélique", genre indissociable de la Goa, quelques "grands" allaient bientôt voir le jour sous les stroboscopes - finalement le genre restera bien malgré lui très confidentiel.

Forever after est un pionnier du genre, un premier maillon de la chaîne. Il m'est difficile de vous dire qui a exactement inventé le style, le genre Trance s'est progressivement transformé (notamment sous l'impulsion du side project EAT STATIC, du groupe de rock progressif OZRIC TENTACLES) et a donné ceci : la trance psychédélique. A l'origine le mouvement s'inspire de quelques groupes de Hi-NRJ (Un mélange de tout ce qui a été fait pendant les années 80, proche de la Synth-pop ; Vous souvenez-vous du titre "You make me feel" de Jimmy SOMMERVILLE?) en ne reprenant que le côté instrumental (des synthés à profusion, avec quelques éléments acides).
La "Psychédélic Trance" est une seconde évolution du style mettant en avant la section rythmique et le côté boucle répétitive, renforçant le côté mélodique dans les meilleurs cas, et toujours avec cette évolution dans le son. A la différence de la techno brute, la Trance Psychédélique déforme son propos, malaxe sa mélodie dans tous les sens, « raconte une histoire ». Nous sommes toujours sous le courroux d'une machine démoniaque (rayez le mot feeling de votre vocabulaire), mais les mélodies forment des volumes, un tube au premier sens du terme, dans lequel vous êtes propulsé à la vitesse du son, les parois de celui-ci étant parcourues par quelques digressions sonores évoluant à votre vitesse de croisière, rapide.

La force de cet album, finalement très classique dans le genre, n'est autre que de savoir habilement mener à bien cet agencement de mélodies de façon répétée, la boucle étant progressivement déformée à chaque tour de piste. La Trance n'a alors jusqu'ici aucun élément naturel auquel on pourrait rapprocher une image descriptive, vous êtes livrés au bon vouloir d'une machine à rêves. On pourra peut-être déceler quelques grillons chanter sur la mélodie formée de souffles de moustiques dans la spirale d' "Insect & Insect bite". "Neurobic" a quelque chose de plus urbain, comme une balade dans un centre commercial, mais ce ne sont que quelques impressions (rien d'aussi clairement dessiné que sur les futurs albums de JUNO REACTOR) enfin "Space interface" manie les claviers ambiants de façon spatiale, mais n'est-ce finalement pas déjà le cas de tout l'album?

On décèle donc déjà peut-être le défaut inhérent à de nombreux albums du genre, difficile de faire réellement sentir des variations d'un morceau à l'autre, lorsque l'auditeur est livré à un univers intégralement artificiel. La différence, s'il y a lieu, se situe dans le détail du côté cybernétique de la chose. "Orientalic" sur quelques percussions tribales, joue les mélodies orientales à base de sons froids à la KRAFTWERK par exemple, "Loads of flow" semble quant à lui éviscérer quelques bestioles électroniques dans de longues souffrances aigües, mais il est difficile de pouvoir toujours mettre un mot sur l'ambiance futuriste qu'on nous livre ici.

Dans l'ensemble, Forever After laissera tout de même un goût mitigé, l'album met un certain temps à réellement démarrer ("Point of no return" et "Space Traveller" sont juste passables, "Neurobic" est bien trop longue), l'ensemble de l'album se remet d'ailleurs difficilement de la fin de "Tribal oscillation", véritable orgasme sonore qui malheureusement ternit du même coup le reste de cet album. Tout ceci est réussi mais les grands espaces manquent de ce grain de folie dont l'absence se fait ressentir sur la longueur. Les habitués du genre décèleront peut-être déjà une inventivité sonore dont KOXBOX se révèlera être un maître étalon sur son album suivant, rien de flagrant pour le moment cependant. Rassurez-vous tout de même, on est loin du vide artistique de "The great unknown", "Forever After" s'écoute gentiment, parfois on apprécie.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par CHIPSTOUILLE :


HALLUCINOGEN
Twisted (1995)
L'album ultime de trance




RADIOHEAD
Amnesiac (2001)
Acte 2, bien plus convaincant

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- Ian Ion
- Frank'e Madsen
- Peter Candy


1. Point Of No Return
2. Space Traveller
3. Insect And Insect Bite (split Mix)
4. Tribal Oscillation
5. Neurobic
6. Space Interface
7. Orientalic (95' Remix)
8. Loads Of Flow (molecular Mix)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod