Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ANGIL - Teaser For : Matter (2004)
Par METAL-O PHIL le 8 Août 2006          Consultée 2669 fois

Le pouvoir des mots est une chose que je trouve magnifique. Le fait de savoir mettre un nom sur une émotion, de poser le bon mot pour décrire et partager ce qu’on ressent est une grande qualité.
Mais, ce qu’il y a de plus beau encore, c’est lorsqu’il est impossible de décrire une émotion ou une musique par un ensemble de termes techniques et barbares.

« Teaser for : matter » fait, selon moi, partie de ces albums inclassables.
Je vais donc, autant que faire se peut, tenter de vous faire partager la musique de Mickaël Mottet, compositeur et instrumentiste stéphanois, avec quelques mots bien inutiles.
Cet album est un croisement de l'ambiance aérienne de l'électro, la rythmique hypnotique du trip hop, l'agressivité du rock, la technique du jazz, de la douceur de la pop et de bien d'autres musiques. Expérimental, indépendant, appelez ça comme vous voulez.

J'abandonnerai pour cette chronique ces expressions techniques et carrées, car la musique d'Angil est l'inverse de cela. Je répondrai à Mickaël Mottet en utilisant le même langage que lui, celui de l'émotion.
"No more guitars" vous caresse et vous rassure.
"Beginning of the fall" vous donne envie de taper des mains et, sans aller jusqu'à vous faire danser, de vous dégourdir le corps, de bouger un peu.
On écoute "A long way to be happy, darlene said" comme une vieille histoire un peu étrange et décalée, qui nous plonge dans une étrange nostalgie, sentiment penchant tantôt vers le coup de cafard, tantôt vers le bien être.

Vous vous délecterez de l'oxymore musicale que constitue "She said what you doing, he said I am leaving" : d'un côté une atmosphère presque enfantine créée par la musique et de l'autre des paroles tout sauf joyeuses. Une rupture incroyablement dédramatisée, chantée presque sur le ton de la blague.
"Soulshop" m'a permis de m'évader avec une histoire d'amour improbable se déroulant dans un monde imaginaire où l'on peut s'acheter des cerveaux au supermarché (un de mes fantasmes qui ne se réalisera jamais...)
"Sons of benedicts" est un petit interlude agressif franchement jouissif et déjanté.
"Dolaytrim" est court, intense et lancinant.

Ces quelques exemples illustrent bien la variété et l'intensité que dégage le disque de cet homme orchestre.
Mickael Mottet fait partie de ces artistes qui vous prouvent que des mots seuls ne suffisent pas à exprimer une émotion. C'est en voulant vous démontrer ça que j'ai naturellement utilisé des.... mots. C'est malin !

A lire aussi en POP :


FLEETWOOD MAC
Buckingham Mcvie (2017)
70 ans et toujours frais.




MERMAID KISS
Salt On Skin (2006)
Un baiser salé comme on aimerait en avoir plus...


Marquez et partagez





 
   METAL-O PHIL

 
  N/A



Non disponible


1. No More Guitars
2. Begining Of The Fall
3. A Long Way To Be Happy, Darlene Said
4. She Said 'what You Doing' He Said 'i Am Leaving'
5. The Best Cover Ever
6. Soulshop
7. Sons Of Benedict
8. Dolaytrim
9. Miss Wonderland
10. An Old Acquaintance
11. Invisible Man (the Breeders Cover)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod