Recherche avancée       Liste groupes



      
POP/PROTO-PROG  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

1970 The Road
 

- Membre : Genesis, Steve Hackett , Gtr, Squackett

QUIET WORLD - The Road (1970)
Par MARCO STIVELL le 5 Septembre 2017          Consultée 184 fois

On pourrait rapprocher facilement les débuts de Steve Hackett et ceux de Phil Collins, avant leur arrivée dans GENESIS. Les débuts professionnels avec une trace enregistrée, bien entendu. Le guitariste, d'abord harmoniciste (eh oui !), tout comme le batteur malicieux, rejoint momentanément un de ces groupes de pop-progressive dont l'objectif de départ est un concept-album ambitieux. Cependant, chez QUIET WORLD, autre boys-band, les compositeurs sont des membres du groupe à part entière, et il n'y a pas le caractère pimpant et frais que l'on trouve chez FLAMING YOUTH.

Le groupe est une initiative des trois frères Heather, Neil, Lea et John, britanniques élevés en Afrique australe, ces deux derniers étant également chanteurs. Ensemble, ils écrivent le concept de The Road en se basant sur des valeurs inculquées depuis l'enfance et par leur père médium. Steve Hackett dit plus tard qu'au moment de travailler sur l'album en groupe, les trois frères diffusaient souvent des cassettes audio du père et de ses séances, en train d'incarner divers personnages dont Kutumi (esprit de la musique) et prônant la fusion des cultures, l'incorporation de bruits de rue dans des enregistrements musicaux, entre autres choses. Une expérience marquante pour Hackett qui s'en souviendra toute sa vie.

C'est le plus positif de cette expérience, selon lui, quand la mésentente règne à côté. Les frères Heather sont décrits comme exigeants et difficiles à vivre, loin des bons sentiments hippies/humanistes exprimés par la musique de QUIET WORLD. Le concept The Road, c'est le chemin de l'homme depuis l'état embryonnaire jusqu'à l'âge adulte, animé par l'amour sous toutes ses formes, religion et spiritualité comprises, jusqu'à en atteindre une forme d'idéal. Le point commun entre les membres du GENESIS classique (1971-75), c'est qu'ils avaient tous d'abord adopté le choix de projets naïfs, typiques des années 60, comme premiers albums.

Le filiation avec les MOODY BLUES est présente ici, mieux que jamais, même si les voix de Lea et John Heather sont loin de marquer autant que celles de Justin Hayward et sa bande. Pareil pour la musique, d'ailleurs. The Road est une sorte de melting-pot, aux frontières de la pop-symphonique, de la folk, des guitares acoustiques gitanes, des soli de piano minimalistes par l'excellent Phil Henderson, du jazz avec Eddy Hines au saxophone et quelques cuivres soul, un orgue religieux et des chants grégoriens... L'esprit Kutumi a bien parlé, pour le mariage des genres et jusque dans l'emploi de bruitages urbains, présents dès l'introduction de "The Great Birth".

John Schroeder, ancien producteur de Motown et qui vient de lancer STATUS QUO – rien que ça ! -, n'était pas partant à l'origine, mais il s'est laissé convaincre par l'enthousiasme des frères Heather et plus tard, il clame que l'album est en avance sur son temps. Cette pop proto-progressive a de quoi se sentir dépassée quelques mois après le premier KING CRIMSON, mais elle creuse en effet dans un sillon musique concrète auquel peu de groupes ultérieurs se sont intéressés.

Pour la qualité ? L'appréciation est nettement plus relative. Les voix des frères Heather peuvent passer convenablement sur les moments folk ("Traveller"), c'est déjà plus difficile sur les élans pop et notamment ceux qui sonnent enjoués, comme la fin de "Christ". Le saxophone et les choeurs marqués viennent célébrer une fin de face. Il y a un goût de forcé, surtout pour l'auditeur, peu convaincu par ces ambiances et ce chant médiocre. Alors, ce "hang on Lordy, Lordy!" répété jusqu'à plus soif... Le début de "Children of the World" tente d'évoquer "Come Together" des BEATLES. La mélodie de "First Light" est reprise à la fin, dans "Love is Walking".

L'idée de concept est respectée avec transitions courtes, répétitions etc, et le groupe qui accompagne les frères Heather est tout à fait à la hauteur, à commencer par Henderson et ses multiples arrangements. Dick Driver est un très bon bassiste/contrebassiste qui sait varier les plaisirs, Sean O'Mally fait un travail intéressant en particulier sur "Loneliness and Grief", et on note la présence de John Hackett à la guitare acoustique, encore apprenti flûtiste à l'époque, pas assez doué pour jouer les parties d'Eddy Hines. Quant à son grand frère Steve, il est employé à l'harmonica, mais on l'entend déjà envoyer des solos de guitare électrique lyriques et inspirés de Robert Fripp, qui déclenchent une certaine émotion. Plus tard, ils vont gagner en flamboyance.

C'est donc pour des performances instrumentales et sonores plutôt que vocales ou conceptuelles qu'on écoute The Road. Ce disque, ne nous voilons pas la face, est découvert et mentionné avant tout par les curieux qui ont suivi la carrière de Steve Hackett et veulent en connaître davantage. Les frères Heather laissent tomber le chant et le rock progressif pour l'écriture et la production de comédies musicales, avec un franc succès (Lust, A Slice of Saturday Night). John Schroeder écrira des livres. Steve Hackett emploie son frère John dès ses débuts en solo, puis Phil Henderson à la fin des années 80 et Dick Driver sur la plupart de ses albums des années 2000/2010.

A lire aussi en POP par MARCO STIVELL :


KARNATAKA
The Storm (2000)
Une tempête hyper mélodique




FLEETWOOD MAC
Tusk (1979)
Double album à trois visages.


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Neil Heather (composition)
- Lea Heather (chant, composition)
- John Heather (chant, guitare acoustique, composition)
- Phil Henderson (piano, orgue, trompette, flûte à bec)
- Gill Gilbert (choeurs)
- Eddy Hines (saxophone, flûte)
- Sean O'mally (batterie, percussions)
- John Hackett (guitare acoustique)
- Dick Driver (basse, contrebasse)
- Steve Hackett (guitares électrique et acoustique, harmonica)


1. The Great Birth
2. First Light
3. Theme
4. Star
5. Theme
6. Loneliness And Grief
7. Theme / Change Of Age
8. Christ One
9. Hang On
10. Christ Continued
11. Body To The Mind
12. Traveller
13. Let Everybody Sing
14. Theme
15. Children Of The World
16. Change Of Age
17. Love Is Walking



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod