Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Radiohead

Thom YORKE - The Eraser (2006)
Par CHIPSTOUILLE le 30 Août 2006          Consultée 3373 fois

Tout le monde attend le prochain album de RADIOHEAD et personne ne sait quand il va sortir. Car vous ne savez peut-être pas, mais leur site est improbable, part dans tous les sens et est une insulte au bon sens, un havre d'illogisme, impossible d'y trouver facilement la moindre information... Alors oui, on attend bêtement ce foutu septième album, bientôt un an qu'on nous rabâche qu'il est "pratiquement" prêt, "sur le point d’être entièrement" composé, "en train d'être" méticuleusement arrangé. Et puis la révélation, ou presque : "The eraser" projet solo de Thome Yorke, surprend tout le monde de par le silence inconditionnel qui l’a entouré avant sa sortie. A l’écoute il se révèle très proche de ce que le groupe produit, est-il alors nécessaire de préciser que cet album jouera son rôle de substitut à merveille ?

Le chanteur de RADIOHEAD n'est pas véritablement connu pour sa joie de vivre, on le considère plutôt comme quelqu'un de torturé et dérangé, voir plus si affinités. Ici, bien qu’il ne soit pas accompagné de son groupe, on se trouve tout de même en terrain connu. The Eraser vogue quelque part entre les 3 derniers albums de RADIOHEAD. On y reconnaît le côté morose de Kid A, Amnesiac n'ayant jamais été très loin dans la démarche, le tout associé à cette façon de mélanger les bruits blancs au piano pour composer, comme sur Hail to the thief ("Analyse", pièce maîtresse de cet album, fait écho au non moins superbe "Sail to the moon").

Les habitués remarqueront rapidement un univers un peu moins dense, le propos étant simplifié, rendant du même coup la galette plus accessible. On distingue une propension à répéter un peu plus les mélodies (la ligne de basse pâteuse de "Black Swan" par exemple), on ne voyage ainsi plus en terre constamment inconnue, mais plutôt le long de chemins de traverses hétéroclites mais régulièrement balisés. Il faut également préciser que Colin Greenwood n'est plus là pour ajouter sa guitare volumineuse dans l'étau. Ne reste plus que quelques notes électroniques décrépites (les blip blip de "Skip divided"), des rythmes calfeutrés ("Atoms for peace" et sa rythmique à coup de rebonds géants), des rideaux aigus angoissants ("And it rained all night"), accompagnés d'un chant cadavérique ne respirant pas la joie de vivre.

L'effaceur, sous ses airs relativement simplistes (dans le bon sens du terme), gribouille le monde de grisâtre et recouvre sa planète d'un bouillon zébré de noir et de blanc. L'avantage, c'est qu'il accompagne son apocalypse d'une musique relativement tranquille en apparence, presque sereine, usant des codifications rock, folk ou électro (visez plutôt la couche Braindance, cf. APHEX TWIN et toute la clique). La masse produite se voit dotée de filtres tremblotants, bruités et minimalistes, presque pollués par cet urbanisme constant, collant à la musique des anglais comme une galette de mazout à un cormoran victime de marée noire. Le tout se conclue dans un superbe "Cymbal Rush", véritable apothéose en queue de poisson de cette ode à la tristesse.

A la longue, l’album laisse tout de même un vide. S'il réussit à imposer son ambiance morbide, on regrettera peut-être un manque de relief dans cet amas un peu sec. Thom Yorke aurait dû prendre un minimum de détachement vis-à-vis de son groupe, son projet solo n'en aurait eu que plus d'intérêt. Les fans de RADIOHEAD (seconde période, j'insiste!) seront ravis de retrouver leur chanteur préféré dans son meilleur accoutrement, mais venant d'un groupe qui s'est toujours démarqué par une forte capacité à se renouveler, on regrettra de n'être finalement que très peu surpris. Il semblerait au final que je me sois laissé duper un instant, The Eraser n'est pas le septième album de RADIOHEAD.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par CHIPSTOUILLE :


SQUAREPUSHER
Hello Everything (2006)
Voyage spécial, préparez-vous à l'embarquement




RADIOHEAD
Amnesiac (2001)
Acte 2, bien plus convaincant

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
  N/A



- Thom Yorke (chant, programmation, ...)
- Jonny Greenwood (piano)
- Nigel (instruments supplémentaires)


1. The Eraser
2. Analyse
3. The Clock
4. Black Swan
5. Skip Divided
6. Atoms For Peace
7. And It Rained All Night
8. Harrowdown Hill
9. Cymbal Rush



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod