Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


SYLVAN - Posthumous Silence (2006)
Par CTHN429 le 4 Septembre 2006          Consultée 3996 fois

Honte à moi… oui honte… avant de rédiger cette chronique du nouvel album de Sylvan, j’ai quand même fait une petite recherche sur ce site pour savoir si quelque chose de ce groupe avait été chroniqué. Il s’agit de Artificial Paradise (2002) : visiblement il s’agit d’un excellent album que je ne me suis pas encore procuré. Bon d’accord, je ne connaissais pas Force Parallèles lors de l’écriture de la chronique mais ce n’est qu’une demi raison…

Deux ans, ça paraît être le (bon) rythme pour le groupe allemand dans ses sorties d’album puisqu’en 2004 est sorti X-Rayed (qu’il faut que je me procure également tiens…). Et donc maintenant Posthumous Silence. La version officielle indique que cet album est le premier concept album de ce groupe. Il s’agit de l’histoire d’un père qui découvre la vie de sa fille, disparue, à travers son journal. Bon c’est bien beau les versions officielles mais c’est quoi cet album au juste ? Oh trois fois rien, juste un excellent album de rock progressif, peut-être le meilleur de 2006… L’Allemagne a vraiment de la chance puisqu’elle possède un trio de choix (RPWL, Timothy Pure et donc Sylvan) en la matière.

Après cette longue introduction, analysons un peu le contenu. Il y a selon moi deux écoles de rock progressif. La première incarnée par exemple par Porcupine Tree (du temps où Steve Wilson n’avait pas encore renié cette influence…) est lente et sobre. La deuxième, dans laquelle se retrouve Pendragon par exemple, est plus exubérante, plus synthé… plus old school presque. C’est dans cette catégorie que se range sans doute ce Posthumous Silence. Il n’y a pas un véritable instant de calme, les envolées lyriques se succèdent sans toutefois nous agresser les oreilles avec un son de clavier Bontempi des années 80.

Le problème avec les concepts albums, c’est qu’il est délicat de sortir une chanson plutôt qu’une autre. L’ensemble y est normalement homogène, toutefois quelques titres ressortent du lot… en bien ou en mal. Pour le mal, citons « The Last Embrance », avec une voix criarde et une musique un rien agressive ou « Questions » qui a le mérite de reprendre le thème de l’album (très bon et qu’on retrouve dans pas mal de morceaux) mais qui se transforme un peu en musique expérimentale… A l’inverse on remarque les deux gros morceaux que sont « In Chains » et « Pane of Truth », excellents morceaux progressifs ; « A kind of Eden », qui sonne moins prog mais qui fleure bon le rock de mon adolescence… et des séries TV ! Enfin, le titre éponyme qui clôt l’album est beau, mélancolique, triste… à frissonner ! Le reste de l’album est très bon, mais comme dit précédemment, avec un tel type d’album, il est impossible de faire un topo sur chaque titre. Pour résumer, si deux chansons sont moyennes et quatre vraiment excellentes, le reste est très bons et surtout très homogène.

Au final, Sylvan signe vraiment un album de grande qualité. Alors oui on pourra souligner, comme je l’ai fait, une voix un peu criarde parfois, des guitares un chouia agressive de temps à autre. Mais on passe facilement outre ces petits désagréments pour entendre cet album qui place Sylvan au centre de la mouvance prog des années 2000 !

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par CTHN429 :


David GILMOUR
Remember That Night (2007)
Un dvd presque floydien




GAZPACHO
Night (2007)
Comment dit-on "génial" en norvégien???


Marquez et partagez





 
   CTHN429

 
  N/A



- Marco Glühmann (voix, lyrics)
- Volker Söhl (piano, claviers)
- Matthias Harder (batterie)
- Sebastian Harnack (basse)
- Kay Söhl (guitares)


1. Eternity Ends
2. Bequest Of Tears
3. In Chains
4. Bitter Symphnoy
5. Pane Of Truth
6. No Earthly Reason
7. Forgotten Virtue
8. The Colors Changed
9. A Sad Sympathy
10. Questions
11. Answer To Life
12. Message From The Past
13. The Last Embrance
14. A Kind Of Eden
15. Posthumous Silence



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod