Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 



FATS DOMINO - Fats Domino Juke Box (2002)
Par BAYOU le 4 Novembre 2017          Consultée 196 fois

Le 24 octobre 2017, Fats DOMINO est décédé et cette annonce n’a pas déchaîné les médias. Pourtant, le bonhomme est un personnage majeur de la musique du XXème siècle. Il est né le 26 février 1928 à la Nouvelle-Orleans dans une famille d’origine créole, ce qui explique qu’il parle parfaitement bien le français, même si toute sa carrière se fera en langue anglaise. Très classiquement, la famille travaille dans la plantation Webre-Steib et vit pauvrement. Il est le benjamin des huit enfants et très vite il adore la musique et débute à dix ans avec un vieux piano rouillé sur lequel son beau-frère, Harrison Verrett, qui joue du banjo dans des groupes de jazz locaux, inscrit les notes sur les touches. Il écoute et reproduit les chansons de Amos Milburn, Charles Brown, Louis Jordan, Pete Johnson, et Meade Lux Lewis entendues à la radio, quitte l’école à onze ans pour travailler, et débute dans les boîtes de New-Orleans à quatorze ans.

Son interprétation de la chanson « Swanee River Boogie » d'Albert Ammons fait de lui une vedette locale et il prend le nom de Fats DOMINO. Il tourne avec le groupe du bassiste Billy Diamond et, en 1949, il rencontre le trompettiste Dave Bartholomew et signe un contrat avec Imperial Records en novembre 1949. Leur association avec des hauts et des bas est néanmoins longue et fructueuse et ils sont les pionniers du rock’n’roll au début des années cinquante, remportant des succès avec « The Fat Man », « Goin' Home », « Ain't That A Shame » et bien sûr le fameux « Blueberry Hill » une chanson de Tin Pan Alley, écrite pour Gene Autry en 1940 pour son film The Singing Hill, et que Fats et Dave réarrangent. Elvis PRESLEY salue le génie de Fats qui part en tournée avec Buddy HOLLY, the DRIFTERS, the EVERLY BROTHERS et commence à avoir de sérieux problèmes d’alcool.

Les sixties sont un peu difficiles avec l’arrivée du British Invasion, la fréquence des tournées se ralentit, Fats souffle un peu autant dans sa vie privée que dans son art. Puis c’est l’Europe qui le réclame, il fait plusieurs tournées, Paul MCCARTNEY aurait obtenu une journée de congé lors de ses enregistrements de l'album Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band, pour assister à l'un de ses spectacles. Il continue sa carrière dans les années 1980 avec des apparitions dans des shows télévisés et reçoit nombre d’honneurs. En 1995, pendant une tournée en Europe avec Ray CHARLES et LITTLE RICHARD, il contracte à deux reprises une pneumonie qui l’empêche de terminer sa tournée. Le 29 août 2005, à l’âge de 77 ans, DOMINO et sa famille refusent de quitter leur maison lors de l’ouragan Katrina qui ravage la ville. Il est de justesse évacué avec sa nombreuse famille par la police portuaire. On peut encore apercevoir le manoir rose et blanc que Fats avait fait bâtir en 1960 pour 200 000 $ dans Lower Ninth Ward, à La Nouvelle-Orléans.

Fats DOMINO est un des personnages importants dans la transition entre le rhythm and blues et le rock 'n' roll et surtout un des pionniers de la musique de la Nouvelle-Orléans. Il réussit l’exploit de faire des chansons pour les Noirs qui sont également des succès pour les Blancs. La compilation choisie pour illustrer cet hommage reprend ses plus grands succès, mais sa discographie avec une vingtaine d’albums originaux et des centaines de compilations est gigantesque. Si le musicien est surtout connu pour ses chansons un peu « fleur bleue », il sait aussi swinguer comme dans « Be My Guest » et bien sûr rendre hommage à sa ville natale avec « Walking To New Orleans » ou « Jambalaya (On The Bayou) ».

Une grande figure s’est éteinte, un pan de l’histoire du rock et du swing nous a quittés.
Respect.

A lire aussi en ROCK par BAYOU :


STILLS COLLINS BAND
Everybody Knows (2017)
Retour vers le futur.




Neil YOUNG
Tonight's The Night (1975)
Chronique des années sombres


Marquez et partagez





 
   BAYOU

 
  N/A



- Fats Domino (piano, chant)
- Dave Bartholomew (trompette)
- Buddy Hagans (saxophone)
- Billy Diamond (basse)
- Cornelius « Tenoo » Coleman (batterie)
- Wendell Ducongea (saxophone alto)
- Walter « Papoose » Nelson (guitare)


1. The Fat Man
2. Goin' Home
3. Going To The River
4. Ain't That A Shame
5. All By Myself
6. Poor Me
7. I'm In Love Again
8. Blueberry Hill
9. Blue Monday
10. I'm Walkin'
11. It's You I Love
12. Valley Of Tears
13. Whole Lotta Loving
14. I Want To Walk You Home
15. I'm Gonna Be A Wheel Someday
16. Be My Guest
17. Walking To New Orleans
18. My Girl Josephine
19. Let The Four Winds Blow
20. Jambalaya (on The Bayou)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod