Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


EXXOS - Dune Spice Opera (1992)
Par BAKER le 14 Décembre 2017          Consultée 661 fois

1992. Au Japon, cela fait bien longtemps, 6 ans au moins, que les musiques de jeu vidéo sont prises au sérieux, font l’objet de sorties en disques (des vrais, avec les sillons et tout), et sont relativement populaires. En Europe, pensez donc, pas de ça chez nous, vos conneries de bip bip là ça suffa comme çi. A part le rarissime à l’époque (et totalement introuvable aujourd’hui) CD de Jim CUOMO sorti en 1988, et deux-trois singles livrés avec des conversions de jeux d’arcade (le top du top étant Out Run. La conversion la plus abominablement merdique étant Out Run), à part donc une toute petite niche, les musiques de jeux vidéo en magasin n’existent pas. Du tout. Coup de chaud donc lorsque Virgin (pas une petite boite) sort à mille exemplaires la bande originale du jeu vidéo "DUNE", dont elle a récemment acquis les droits. Pourquoi ce jeu et pas un autre ? Déjà pour le côté culte : quelque chose qui possède le nom de Dune, et donc accepté par l’héritage de Frank Herbert, ça rapporte.

Mais surtout, à sa sortie, le jeu fut un extraordinaire succès public et critique, la grande majorité louant un jeu passionnant, intelligent, prenant, beau, et.... à la bande son révolutionnaire. Il est vrai que dans sa “simple” version Amiga ou PC, la musique de Dune est déjà exceptionnellement riche. La réorchestration proposée ici va beaucoup plus loin et Stéphane Picq, véritable orfèvre du son (aidé par le grand gourou Philippe Ulrich, chef d'entreprise et programmeur mais également excellent musicien à ses heures), propose un voyage interstellaire et écologique fascinant. Mélangeant sans vergogne rythmes techno, nappes new age, mélodies progressives et production très portée sur la terre, les éléments, le disque fonctionne comme un billet sans retour pour l'hyperspace, transporte l'auditeur dans une galaxie inconnue et qui pourtant parait si proche. La qualité des compos (mélodiquement, "Eyes of Chani" ou l’ouverture sont de belles oeuvres), le groove incroyable comme sur "Emotion Control" (qui n’est pas une chanson sur l’éjaculation précoce. Non, ce ne l’est pas.), les longues plagues planantes (et pour une fois vraiment planantes) sont magnifiées par un son impeccable, riche et profond, un must. La cohésion du disque est enfin cimentée par le recours fréquent aux sons des éléments, notamment l'eau bien sûr, permettant de ne jamais sombrer dans la facilité et d'avoir toujours un point d'accroche avec notre chère bonne vieille Terre.

Pas totalement parfait, avec quelques tous petits coups de mou (et un titre final que vous pouvez allègrement passer, d’autant qu’Ulrich a eu un petit problème de vocoder on dirait), "DUNE" n’est justement pas un disque de niche, sectaire, mais à conseiller à tous les amateurs de Herbert, de musique spirituelle, de synthétiseurs, de world music (les influences sont arabes, africaines, indonésiennes, japonaises...) et simplement de disques de qualité. Pour un premier disque de jeu vidéo commercialisé, tu parles d’une bombe.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par BAKER :


Chris ABBOTT
Back In Time (1997)
Résurrection (kitsch) d'un genre oublié.




LUNATIC SOUL
Fractured (2017)
<

Marquez et partagez





 
   BAKER

 
  N/A



- Stéphane Picq (synthétiseurs, percussions, prog, instruments worl)
- Philippe Ulrich (prog, claviers, vocoder)


1. Spice Opera
2. Emotion Control
3. Ecolove
4. Water
5. Revelation
6. Free Men
7. Wake Up
8. Dune Theme
9. Chani’s Eyes
10. Sign Of The Worm
11. Too
12. Dune Variation
13. Cryogenia



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod