Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Les Rita Mitsouko

Catherine RINGER - Chroniques Et Fantaisies (2017)
Par ERWIN le 3 Février 2018          Consultée 689 fois

La vie continue pour la taulière du rock français. Son premier album Ring'n'rroll désormais loin derrière elle, Catherine évolue sereinement et observe tranquillement les progrès de ses enfants Raoul et Simone au sein du combo MIDNIGHT. En prenant de l'âge, l'icône franchouillarde se pose en exceptionnelle cougar, elle qui fut une des femmes les plus désirables de son temps, même si elle aime à dire que cette portion de vie ne fut pas une partie de plaisir ! Rien à perdre ni à prouver de toutes manières. Espérons que pour l'opus de ses soixante printemps, notre Cathy trouve son inspiration. En tout cas, le titre est révélateur d'un état d'esprit créatif et volontaire car tout est composé par la belle sexagénaire, et on retrouve Raoul sur certains titres dans un esprit plus rock.

Nous avons un single, étrange contrecoup à la mode de notre temps qui positionne les plus jeunes en étendard de la société. Catherine, égale à elle-même, y évoque son expérience de « vieille », sur un texte assez balèze, « Senior « est donc une ode aux plus de soixante boules. La chanteuse y déploie toute sa science du contrepied. On pensait ne pas l'attendre sur le terrain sexuel... Bah non, raté ! Comme elle l'annonce sans ambages : « Elle adore ». Il n'y a qu'elle pour décrire ainsi les grands parents! Alors, le cul... toujours et encore.., on ne se refait pas ! Avec des effets de voix à la Marcia Baila sur « Un bien bel homme » et des trompettes mariachis. OK, c'est cool, plus loufoque que réellement frénétique, pas transcendant mais franchement amusant !

Plusieurs titres sont vraiment réussis : on pense en premier lieu à « Como va » qui nous refait le rythme de ses grands classiques passés. Difficile d'échapper aux titres monumentaux, même si le lick de synthé se laisse bien apprivoiser. Rythme déstructuré, chant reconnaissable entre mille, la marque des grands. Des réminiscences de la grande époque avec les effets psychédéliques de « Rock de nuit », un riff de gratte efficace, et un chant toujours destroy de la jolie grand-mère. Petit rock bluesy avec une gratte SHADOWS, « Obstination » est une belle compo avec une belle mise en place et un chant bien agressif. Ce n'est pas comme si on en doutait !

« Leur amour » nous fait rebondir sur les ambiances si originales du grand duo français qu'elle formait avec Fred Chichin : l'accordéon, des élans passionnés et quelques incongruités habituelles, ici un solo d'ocarina. J'aime bien cette gratte qui flirte avec la frénésie. Voilà sans doute le titre majeur de l'album. Plus loin, une ode toute vaporeuse sur « Tristessa » nimbée d'un joli clavecin, un joli texte déclamé haut et fort à grands renforts de situations sensuelles et sexuelles. Rappelle humoristiquement les classiques de NIAGARA avec un mignonnet solo de violoncelle.

« La grande lessive » rappelle quelque peu les ambiances de l'immense « La sorcière et l'inquisiteur », un esprit épique presque dada flotte sur cette chanson qui s'insinue bien dans le cortex. Pas de la variété pour sûr ! Catherine aime raconter des histoires. Sur une basse très véloce qui se transforme peu à peu en rock avec choeurs, chanson fofolle, et c'est bien ce qui fait son charme. Catherine nous offre une description toute personnelle de notre terre bleutée sur « La petite planète ». A nouveau, humour et surréalisme sont au rendez-vous.

L'ambiance générale et l'humeur sont à l'Espagne. Le chant enflammé de notre chanteuse complète remarquablement des grattes acoustiques parfois presque flamencoÏsée. Enfin, tiens donc, voilà un nouvel essai dans la langue de Shakespeare, ça nous donne « Intermittent lover », et malgré quelques progrès, Catherine chante toujours avec un accent français, mais peut-être que les grands bretons trouvent cela charmant finalement. Une petite compo Synth pop qui nous rappelle de fiers souvenirs avec les SPARKS.

Bah, elle nous refera le coup dans 20 ans, gageons que cela sera encore plus cynique ! La qualité évidente de cet opus ne doit pas masquer le manque d'un élan un peu supérieur. Je ne vois pas de classique dans cette livraison. Le boulot de Catherine RINGER est cependant notable et risque de plaire à tous les amateurs de RITA MITSOUKO. Il y a des sons, des ambiances incongrues et surréalistes qui n'appartiennent qu'à elle. Quelle carrière tout de même ! Pour l'instant, je suis sur un 3.5 qui doit se frotter un peu au temps. Nous verrons ce qu'il en restera dans quelques années. Merci Cathy ! Recommandé !

A lire aussi en ROCK par ERWIN :


Elvis PRESLEY
From Elvis In Memphis (1969)
Le king reprend son trone




Axel BAUER
Simple Mortel (1998)
Superbe renflouage


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Senior
2. Como Va
3. La Grande Lessive
4. La Petite Planête
5. Intermittent Lover
6. Obstination
7. Leur Amour
8. Tristessa
9. Fier-à-bras
10. Rock De Nuit
11. Sourire D'automne
12. Un Bien Bel Homme



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod