Recherche avancée       Liste groupes



      
CANTERBURY  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Gong, Camel
- Style + Membre : Egg, Caravan, Gilgamesh, Matching Mole, Khan, National Health

HATFIELD AND THE NORTH - The Rotter's Club (1975)
Par CALYX le 14 Juillet 2018          Consultée 975 fois

Un an seulement après la sortie de son premier album éponyme, HATFIELD AND THE NORTH récidive avec "The Rotter’s Club", encore plus ambitieux et aventureux. L’espace de liberté entre les musiciens, conservé et même plus marqué, se traduit par des compositions plus personnelles dans le style propre de chacun. Ce second opus se démarque à bien des égards de son aîné. La musique, plus structurée, amenuise le nombre d'improvisations, globalement plus relâchées, en même temps que les climats s'obscurcissent par endroits.

L’ambiance joyeuse, ici minoritaire, ne dépasse pas quelques titres plus légers mais non de moindre qualité, tels "Share It" et son solo de minimoog fantaisiste, ou encore "Fitter Stoke Has A Bath", assez proche de ce qui était proposé précédemment. Toute la quintessence du rock progressif y est synthétisée, s'exprimant notamment par une inventivité criante. Des mélodies complexes et inquiétantes de "The Yes No Interlude" en passant par la lumineuse pièce instrumentale "Underdub", tout est parfaitement exécuté. "Didn't Matter Anyway" est bouleversant avec la flûte déchirante de Jimmy Hastings.

Aucun mot ne peut décrire la complexité mélodique de la longue pièce "Mumps…", composition la plus riche de Dave Stewart, qui s’étale sur près de 20 minutes. L’expression conjointe de chaque instrument atteint des sommets et aucun temps mort ne vient corrompre l’ascension du quatuor. La variété des thèmes est phénoménale et la frénésie côtoie la mélancolie doublées d'une qualité d’écriture remarquable. La basse de Richard Sinclair est stratosphérique, redéfinissant l’emploi de cet instrument trop souvent relégué à un simple rôle rythmique.

Suite à l’insuccès commercial de l’album et aux tournées financièrement épuisantes, le groupe se sépare peu après sa sortie. Dave Stewart, Phil Miller et Pip Pyle forment NATIONAL HEALTH et Richard Sinclair rejoint CAMEL le temps de deux albums. De ce courant musical né au milieu des années 60, The Rotter’s Club est l’aboutissement. Une pièce-maîtresse tristement méconnue.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par CALYX :


NATIONAL HEALTH
National Health (1978)
It's free with NATIONAL HEALTH.




CARAVAN
If I Could Do It All Over Again, I'd Do It All Over You (1970)
La mélodie libérée.


Marquez et partagez





 
   CALYX

 
  N/A



- Phil Miller (guitare)
- Dave Stewart (piano electrique, orgue hammond, minimoog, piano)
- Richard Sinclair (basse, voix,guitare)
- Pip Pyle (batterie)
- Jimmy Hastings (saxophone, flûte)
- Barbara Gaskin, Amanda Parsons, Ann Rose (seconde voix)
- Lindsay Cooper (basson)
- Tim Hodgkinson (clarinette)
- Mont Campbell (cor d'harmonie)


1. Share It
2. Lounging There Trying
3. Big) John Wayne Socks Psychology On The Jaw
4. Chaos At The Greasy Spoon
5. The Yes No Interlude
6. Fitter Stoke Has A Bath
7. Didn't Matter Anyway
8. Underdub
9. Mumps-your Majesty Is Like A Cream Donut-lumps-pre



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod