Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Runrig, Tir Nan Og, Connemara Stone Company

ANDURIL - Atlanterra (2018)
Par GEGERS le 6 Août 2018          Consultée 176 fois

Il existe en Allemagne une forte tradition celtique, qui se cristallise aujourd'hui par un succès particulièrement important des groupes pratiquant rock et punk mêlant distorsion et instruments
traditionnels (cornemuses, fiddle) ou thématiques celtiques. Si FIDDLER'S GREEN est sans conteste un des plus fiers emblèmes de cet amour des Allemands pour la musique venue des îles britanniques, pléthore de modestes artisans mènent des carrières au succès parfois plus modestes, mais souvent longues et pérennes. Si CONNEMARA STONE COMPANY, FLEADH, TIR NAN OG ou CLAYMORE en sont quelques exemples majeurs dont les sobriquets sonnent doux aux oreilles des amoureux de l'Irlande et de l'Ecosse, il ne faudrait pas mettre de côté ANDURIL qui, malgré la publication d'un unique album (mais quel album !) en 2009, emmène depuis de nombreuses années sur les routes allemandes son rock "inspiré par l'île de Skye", comme le décrit le groupe lui-même.

Pour pallier ces neuf années d'absence, passées loin des studios d'enregistrement, le groupe propose en guise de nouvel album un opus fourni, d'une durée de plus d'une heure, dont le titre, Atlanterra, évoque les côtes écossaises, irlandaises. L'album évoque les histoires qui s'y raccrochent, ces contes de marins partis faire la guerre, ces éléments déchaînés qui conditionnent la vie des locaux. Si le groupe a connu quelques menus changements de personnel, la musique est restée la même : un rock alambiqué, laissant le temps aux ambiances de s'installer, construit autour des guitares, et qui tient autant de l'univers de RUNRIG que de celui, plus progressif et précieux des Américains de TEMPEST.

Ce que l'on retient et ce que l'on aime, surtout et avant tout, ce sont ces mélodies fortes qui donnent à l'album une identité forte. "Rungholt", empreint d'influences folk, se voit ainsi magnifié par une superbe mélodie introductive, répétée plusieurs fois au cours du morceau, portée par les claviers de Hannes Landau. Ce morceau décrit parfaitement la "méthode" ANDURIL : laisser les ambiances s'installer, délicatement, avant que les guitares ne se fassent plus mordantes et apportent une énergie bienvenue à ces titres mid-tempo qui pourraient, sans la présence des six-cordes, tomber à plat. En ce sens, "Across The Great Divide" se fait un des morceaux les plus intéressants de l'opus. S'il débute comme une ballade folk, agrémentée de nappes de claviers porteuses d'ambiances maritimes, il devient rapidement plus engagé et énergique, agrémenté de lignes de guitare qui peuvent évoquer le travail de Malcolm Jones (RUNRIG). Le thème des crofters, ces paysans écossais déplacés de force dans le courant du 18è siècle, émigrant en masse vers le Canada, est traité avec une empathie qui ne peut laisser de marbre. Un des meilleurs titres de l'album.

"Atlanterra", le morceau titre, constitue également un morceau de bravoure, bénéficiant d'un refrain efficace. Si l'on peut considérer que la voix du chanteur et mentor du groupe, Tim Roderwieser, n'est pas des plus attirantes, le vocaliste fait preuve d'une sobriété qui permet de tolérer largement, voire d'apprécier, son timbre un peu granuleux. "Flowers of Glen Coe", qui bénéficie de belles mélodies vocales, témoigne du savoir-faire du bonhomme qui, s'il sait sans doute qu'il n'est pas le plus grand vocaliste que le rock ait enfanté, parvient à nous emmener dans l'univers doucereux distillé par le groupe sur ce morceau.

L'ensemble manque parfois quelque peu de concision, et certains titres se révèlent plus faibles que le reste de l'album, à l'image de "Culloden", qui peine à convaincre malgré un accordéon plus présent et une énergie accrue, ou encore le titre final "Skye Dance", qui tente vainement de mêler tradition et modernité, pour finalement échouer dans les deux registres. Reste que, sans égaler la beauté brute de son premier album St Nowhere, ANDURIL propose une nouvelle fois un rock celtique "d'artisan", varié et riche d'un savoir-faire indéniable, à même de séduire les amateurs des groupes cités dans ce texte.

3,5/5

A lire aussi en ROCK par GEGERS :


LEVELLERS
Static On The Airwaves (2012)
Pas évident d'écrire une protest-song




FIDDLER'S GREEN
Sports Day At Killaloe (2009)
Speed-folk celtique emballant!


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Tim Roderwieser (chant)
- Andreas Schwarz (batterie)
- Michael Fliegner (basse)
- Markus Blumberg (guitare)
- Hannes Landau (accordéon, clavier)
- Johannes Koch (guitare)


1. Silverfalcon
2. Culloden
3. Dust Of Falling Stars
4. Rungholt
5. Tartan Pants
6. Atlanterra
7. Flowers Of Glen Coe
8. Thanks To The Irish
9. Talisker Bay
10. Running For Life
11. Guardian
12. Highland Commander
13. Across The Great Divide
14. Skye Dance



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod