Recherche avancée       Liste groupes



      
RAP, HIP-HOP  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2018 Ta13oo

Denzel CURRY - Ta13oo (2018)
Par GLADIUS le 10 Septembre 2018          Consultée 493 fois

L'image du clown triste sur la pochette résume parfaitement cet album et ce qu'on y trouve : de la lumière et du sombre, du rire mais surtout du chagrin. Denzel CURRY, qui en est maintenant à son troisième LP, cherche à avancer dans une direction innovante et soyez certains que le pari va être réussi avec TA13OO. Le rappeur va nous proposer 3 cds, tous très courts car ils ne comptent que 5 titres au maximum, sur lesquels il va exposer chaque vision de sa personnalité. Si sur le premier, la vision est claire (Light : The Beginning), elle devient rapidement grise (Gray : The Middle) pour finir très sombre (Dark : The End). Cet album concept se voit être l'un des plus réussis de l'année, bravo à un Denzel CURRY plein d'imagination.

Vous l'avez compris, les thèmes vont être plutôt négatifs, le rappeur va nous parler entre autres de la société, la célébrité, la haine qu'il ressent, ou encore la vengeance et l'amour. Cependant dans la première partie du projet, nous restons sur des thèmes plutôt soft. Pour ce commencement, Denzel CURRY choisi "TABOO" comme single, choix judicieux sans aucun doute, le morceau est construit de manière à ce qu'il résonne dans nos oreilles tout le long de l'écoute. La mélodie est envoûtante et permet à notre rappeur/chanteur de s'exprimer; certes le sujet de la molestation en rapport avec les tatouages n'est pas des plus joyeux mais notre interprète se révèle fort efficace.
Ceci introduit d'ailleurs judicieusement "Black Balloons", morceau dans lequel notre artiste va montrer toutes ses qualités de rappeur en s'inspirant du film Ça (Stephen King), et va permettre à son ami GOLDLINK de collaborer avec lui pour un couplet un peu en deçà de celui que nous a pondu notre protagoniste principal. Sur "Cash Maniac", le rappeur parle de l'argent qu'il a amassé et de sa manière bien à lui d'apprécier tout cela. Bien réussi, tout comme "Sumo" qui même s'il relève du rap-trap, n'en reste pas moins un élément révélateur du talent de Denzel CURRY.

Vous en aviez marre de la lumière ? Allons dans une atmosphère grisonnante, alors. La seconde partie de l'album est introduite par "Super Saiyan Superman", une énième référence à Dragon Ball dans le monde du rap, par laquelle notre rappeur va se comparer à la race des Saiyan, tout ceci créant un morceau plus faible que le reste de l'album. Sur "Switch it up" les affaires reprennent, Denzel CURRY par de paranoïa et de bipolarité avec un flow déjanté qui est directement à relier avec les thèmes abordés dans le morceau. On rentre dans les chansons vraiment sombres avec "Mad I got It", 7ème piste de l'album qui raconte le succès du rappeur et combien cela a rendu fou la concurrence de voir qu'il y est arrivé.
Si ce n'est pas la pièce la plus mémorable de l'album, il en est une toute autre affaire pour les deux derniers titres de cette seconde partie. D'abord "Sirens" qui peint un tableau pas vraiment élogieux de l'état de l'Amérique, en abordant des thèmes tels que les bavures policières, les médias et le terrorisme. Mention spéciale pour J.I.D qui lâche un deuxième couplet dantesque. Enfin, la seconde partie se termine sur "Clout Cobain", morceau incontournable du projet de Denzel CURRY. Référence totalement assumée au chanteur de NIRVANA, il est question ici de dénoncer la manière dont le succès détruit les personnes, que ce soit par l'entourage qui devient faux ou des pensées paranoïaques. Avec ce dernier morceau il signe l'une des pièces les plus intéressantes de l'album en tout point.

La troisième partie peut donc commencer. Beaucoup plus sombre que les deux autres dans les mélodies, les paroles vont elles aussi s'avérer être très crues, proches de la dépression. L'instrumentation trap et agressive sur "The Blackest ballon" pousse Denzel CURRY à parler de ses mésaventures familiales, tandis qu'il n'hésite pas à cracher dans le tout aussi énergique "Percs" sur l'industrie du rap, comme le souligne la phrase : "Maybe I should go to jail to get my name up". Dans "Vengance", les thèmes vont se noircir un peu plus pour parler de meurtre, pensées sombres que les trois rappeurs présents sur le morceau n'hésitent pas à avouer avoir. L'agressivité n'en fini plus, l'album se termine sur "Black Metal Terrorist", morceau qui pousse l'énergie de l'album et du flow de Denzel CURRY à son paroxysme, le rappeur quant à lui n'hésite pas à annoncer qu'il est l'incontestable meilleur artiste et qu'il écrase la concurrence.

L'album commence en chantant, il se poursuit en rappant et se termine en criant. Les trois phrases bien distinctes que veut développer Denzel CURRY élèvent le concept et nous montrent toute l'intelligence de construction donc l'artiste a fait preuve. Cet album est donc une réussite, à considérer comme l'un des joyaux de l'année 2018. Il est nécessaire d'être ouvert d'esprit pour appréhender les trois facettes que veut nous faire découvrir un rappeur qui, ayant soif de réussite, n'hésite pas à couvrir de nombreuses palettes artistiques.

A lire aussi en RAP, HIP-HOP par GLADIUS :


CHILDISH GAMBINO
Awaken, My Love! (2016)
Un album très fort.




EMINEM
The Marshall Mathers Lp (2000)
Spécial semaine boîte à demandes !


Marquez et partagez







 
   GLADIUS

 
  N/A



Non disponible


1. Taboo | Ta13oo
2. Black Balloons | 13lack 13alloonz
3. Cash Maniac | Cazh Man1ac
4. Sumo | Zumo
5. Super Saiyan Superman | Zuper Za1yan Zuperman
6. Switch It Up | Zwitch 1t Up
7. Mad I Got | Mad 1 Got 1t
8. Sirens | Z1renz
9. Clout Cobain | Clout Co13a1n
10. The Blackest Balloon | The 13lackezt 13alloon
11. Percs | Percz
12. Vengeance | Vengeance
13. Black Metal Terrorist | 13 M T



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod