Recherche avancée       Liste groupes



      
RAP, HIP-HOP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Migos

QUAVO - Quavo Huncho (2018)
Par GLADIUS le 27 Octobre 2018          Consultée 197 fois

Tout se passe pour le mieux dans le meilleur des mondes. C’est la mouvance dans laquelle évoluent les trois fiers créateurs de la nouvelle franchise rap MIGOS qui fait un tabac à l’international. Les chiffres de vente résultent d’un des groupes les plus prolifiques en activité, tandis que les trois artistes que sont TAKEOFF, QUAVO et OFFSET s’amusent dans un style qu’ils contrôlent dans son intégralité. Ils ont créé leur ambiance si unique. Ceci dit, n’espérez pas entendre du rap conscient ni encore des textes affinés qui dénoncent. Quand QUAVO annonce un album solo, on ne s’attend pas à un retournement de situation. Et en effet, avec Quavo Huncho, le rappeur reste dans ce qu’il sait faire de mieux. Mais il le fait bien.

Rien de neuf donc. Voyez l’estampillé « nouvel album » comme une manière de relancer la machine à singles plutôt qu’une nouvelle création conceptuelle et recherchée. Rappelons-le, les rappeurs d’Atlanta gèrent à la perfection la création de singles. Le fait de dévoiler « Workin Me », « Lambtalk » et « Bubble Gum » en avance n’est pas anodin. Les titres ne prennent aucun risque par rapport à ce que l’on connaît venant de MIGOS. Une omniprésence de basses pompeuses et agressives, un rythme ambiant qui sera mis en avant par les backs que QUAVO affectionne tant (back : le fait de répéter un mot de la phrase à la fin de celle-ci pour la ponctuer et la rythmer). Cependant, les titres fonctionnent plutôt bien, sans aucune surprise. On reconnaît pourtant l’efficacité du rappeur d’Atlanta dans son rôle de maître de la trap nouvelle génération.

Je dois l’avouer, ces premiers singles ne m’ont pas donné envie d’écouter la suite. Autant rester sur les deux albums Culture de MIGOS qui offrent beaucoup plus de diversité, non ? Pourtant, l'affection certaine que j'éprouve pour les rappeurs d’Atlanta m’a poussé à cliquer sur le projet de QUAVO tout de même. Quand l’album sort enfin, je me vois totalement rassuré dès les premières notes. La puissance que dégage « Biggest Alley Oop » enterre sans vergogne tous les singles proposés précédemment, grâce à une production aux petits oignons menée par un instrument à vent dont je ne saurais déterminer la provenance, mais qui donne un effet vintage convenant parfaitement au rappeur. Les bonnes surprises sont relativement nombreuses sur cet album, impossible de passer outre « Champagne Rosé » où la production n’a d’égales que les collaborations : l’étoile montante CARDI B nous délivre un couplet plein d’énergie tandis que MADONNA (euh... quoi?) nous ramène une prestation totalement autotunée et méconnaissable. Quoi qu’il en soit, le morceau rend bien, le travail accompli par QUAVO est palpable sur ce genre de titres autant que sur « Give It To Them », faisant la part belle à la voix du rappeur.
Pour le reste, « Pass Out » propose une vraie bonne prestation de QUAVO et de l’invité 21 SAVAGE. Le passage de DRAKE sur « Flip the Switch » est plus que convainquant lui aussi. L’album est quelque peu brouillon en termes de production et il est rare de trouver deux fois le même producteur, tant QUAVO aime faire marcher ses contacts. Cependant, on peut noter la présence derrière les tables de mixage de KID CUDI qui partage également le micro sur « Lost », belle réussite du projet bien qu’assez sombre et négative dans les propos. L’éternel jeune Pharell WILLIAMS fait également un passage en studio pour épauler son pote d’Atlanta, sur « Go All The Way » qui se révèle plutôt quelconque malgré de bonnes idées instrumentales.

Figure emblématique du rap de notre génération, MIGOS est un incontournable quand il s’agit de s’intéresser aux productions américaines. QUAVO en est l’une des pièces maîtresse. Cependant, on a l'éternelle impression qu’il n’arrive pas à se défaire de l’influence de son groupe dans ses projets en solo. En effet, la seule manière de différencier distinctement Culture 2 de Quavo Huncho est de remarquer la non présence de ses compères de MIGOS. Et c’est à peu près tout. Les productions sont fidèles à l’image du groupe. Cela débouche donc sur un album avec de réelles bonnes idées. Cependant, nous sommes invités à le percevoir davantage comme une machine à singles que comme une suite de chansons travaillées, pensées et repensées. On imagine facilement l’entrée en studio « on enregistre 50 sons et on prend les 20 meilleurs ». QUAVO nous propose là un album qui malgré de bons morceaux ne mérite pas plus que la moyenne. Affaire à suivre, cette fois-ci sous l’appellation MIGOS, bien plus solide.

A lire aussi en RAP, HIP-HOP par GLADIUS :


NAS
It Was Written (1996)
Grandiose leçon de rap




Joey BADASS
All-amerikkkan Bada$$ (2017)
Americaaa! we love you!!!


Marquez et partagez





 
   GLADIUS

 
  N/A



Non disponible


1. Biggest Alley Oop
2. Pass Out (feat 21 Savage)
3. Huncho Dreams
4. Flip The Switch (feat Drake)
5. Give It To Em (feat Saweetie)
6. Shine
7. Workin Me
8. How Bout That?
9. Champagne Rosé (feat Madonna & Cardi B)
10. Keep That Shit (featuring Takeoff)
11. Fuck 12 (featuring Offset)
12. Lose It (featuring Lil Baby)
13. Rerun (feat Travis Scott)
14. Go All The Way
15. Lamb Talk
16. Big Bro
17. Swing (feat Normani & Davido)
18. Bubble Gum
19. Lost (feat Kid Cudi)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod