Recherche avancée       Liste groupes



      
WORLD MUSIC ELECTRONIC  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Talking Heads, Brian Eno , David Byrne & St.vincent

BRIAN ENO & DAVID BYRNE - My Life In The Bush Of Ghosts (1981)
Par ONCLE VIANDE le 24 Juillet 2010          Consultée 2310 fois

Les premiers jalons de cette collaboration entre David BYRNE et Brian ENO furent symboliquement posés le 4 août 1979, au lendemain de la sortie de « Fear Of Music ». Ce projet, patiemment enregistré pendant les périodes creuses du quatuor new-yorkais, voit loin et nous projette bien au-delà des TALKING HEADS.

My Life In The Bush Of Ghosts pourrait se définir comme un Remain In Light instrumental, ou plutôt sans chant. Les deux musiciens utilisent des voix enregistrées à la radio ou prélevées sur des compilations diverses. Prêches, séances d’exorcisme et chants traditionnels viennent se plaquer sur une musique dansante ou lancinante.

Cette démarche rappelle le travail d’Holger Czukay sur Saw Delight. BYRNE et ENO assemblent leurs fragments avec un souci esthétique évident, finalement pas très éloigné des techniques du hip hop. La rencontre est parfois artificielle mais produit des effets stupéfiants. Ce travail de montage est remarquable, malgré les techniques encore balbutiantes, et fait date dans l’utilisation des samples.

Le disque joue sur le pouvoir du rythme et des voix. Quelques riffs donnent matière à développer les morceaux sur trois ou quatre minutes. Le duo expose avant tout des possibilités, lance des pistes, et semble ici avoir fait le tour de la question. David BYRNE prolongera pourtant l’expérience quelques mois plus tard avec The Catherine Wheel qui radicalise l’orientation world.

L’œuvre est indiscutablement datée. Les synthés et les guitares sentent bon les années quatre-vingt et la pochette témoigne d’une fascination un peu hâtive pour les récentes technologies de l’image. My Life n’en demeure pas moins une réelle prouesse technique qui donnait à entendre en 1981 des traitements inouïs que l’informatique n’allait démocratiser que bien plus tard.

Au-delà de l’exercice, l’œuvre tente de faire sens. On y entend un monde pluriel et chamarré. Entre occident, Afrique noire, régions arabes et extrême orient, les onze titres balaient le globe d’Ouest en Est non sans ironie, partant d’un occident matérialiste et pressé (America Is Waiting) pour arriver à la contemplation de la nature (Mountain Of Needles).

Un état du monde en musique aux allures de documentaire arty. My Life n’en oublie pas les joies plus immédiates, avec ses parties funk irrésistibles et ses grooves musculeux. Les percussions sont légion, les basses syncopées et les guitares exclusivement rythmiques si l’on excepte le solo reptilien de « Regiment ». Sensiblement plus athlétique que Remain In Light et autant destiné aux salles de gym qu’aux dancefloors. Un disque intello qui parle aux jambes. Que du bon.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE :


Daniel AVERY
Water Jump (2012)
Acid techno terriblement efficace...




RADIOHEAD
Amnesiac (2001)
Acte 2, bien plus convaincant

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez





 
   ONCLE VIANDE

 
  N/A



- Brian Eno (guitares, synthétiseurs, basses, batterie, percuss)
- David Byrne (guitares, synthétiseurs, basses, batterie, percuss)
- Chris Frantz (batterie)
- Busta Jones (basse)
- Steve Scales (congas, métaux)
- Dennis Keeley (bodhran)
- Bill Laswell (basse)
- David Van Tieghem (batterie, percussions)
- Tim Wright (basse)
- Mingo Lewis (bata, baguettes)
- Prairie Prince (conserves, batterie)
- Jose Rossy (congas)


1. America Is Waiting
2. Mea Culpa
3. Regiment
4. Help Me Somebody
5. The Jezebel Spirit
6. Very, Very Hungry
7. Moonlight In Glory
8. The Carrier
9. A Secret Life
10. Come With Us
11. Mountain Of Needles



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod