Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE CELTIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


ENAID - Avalon: A Celtic Legend (2002)
Par MARCO STIVELL le 5 Janvier 2019          Consultée 469 fois

L'une des raisons habituelles de critiquer la musique celtique reste, depuis son "relancement" au début des années 90, l'abondance de compilations d'artistes divers qui fleurissent dans les bacs de disquaires, au point de réduire clairement trop la part d'albums authentiques liés à de grands noms ou des artistes moins connus. Aux côtés de ces sorties impersonnelles, il y a l'entre-deux, à savoir des disques-concepts enregistrés sur commande pour des labels, mais qui ont le mérite de comporter une part artistique directe, fait maison. Et parfois, on y trouve de belles choses !

Avalon – A Celtic Legend en fait partie. C'est, en 2002, une initiative du groupe ENAID, en réalité un duo, l'Américain David Arkenstone (un nom bien Tolkienesque !) et sa femme d'alors, Diane. Lui est un habitué de ce type de productions depuis une dizaine d'années au moins par le biais du label Narada Mystique, et à l'époque, il passe chez Green Hill Productions. À côté de cela, Diane Arkenstone, dont la carrière a démarré beaucoup plus récemment (en l'an 2000), cofonde avec son mari le label Neo Pacifica Recordings.

Voici l'une des premières réalisations de ce label, un concept-album lié, on s'en doute, étroitement aux légendes arthuriennes. Les titres des morceaux parlent d'eux-mêmes, en partant de "Road to Camelot" (la route de Camelot) pour arriver à "Arthur's Farewell" (le départ d'Arthur pour Avalon). La "narration", en sachant que la musique est instrumentale presque tout le long, paraît un peu décousue dans les chapitres. C'est plus une invitation pour l'auditeur à se laisser porter par l'univers déployé ici, chose respectable quand on le connait déjà si bien ailleurs.

Ce n'est pas un disque fait pour laisser une trace immense dans le milieu celtique, mais il est bien fait et plus qu'agréable. David Arkenstone joue de tous les instruments, à l'exception des flûtes et violons solistes, ainsi que le chant (vocalises, plus rarement lecture en gaélique irlandais), réservé à son épouse Diane. Petits moyens mais grande musique, sujet plutôt bien maîtrisé et, foi de connaisseur, sensation de plaisir garantie !

Certaines ballades au violon peuvent sembler faciles, entendues mille fois, mais le duo a de la suite dans les idées, et sur chaque morceau, un refrain ou une ambiance viennent nous surprendre sans dépareiller du matériau de base. On apprécie le début de "The Spirit of Excalibur" qui ressemble à du CLANNAD, les harmonies vocales en moins, tout comme la danse aux mandolines et bodhrán qui intervient après la valse de "Merlin's Secret".

Diane Arkenstone possède un joli filet de voix, elle se fond dans l'ensemble par des vocalises suaves et qui font leur effet, sur "Lady of the Lake" (la Dame du Lac) et la mélopée "Guinevere's Tears" (les larmes de Guenièvre). Des sons de claviers, outre les merveilleuses nappes bien servies par la réverbération sonore, froide juste ce qu'il faut pour le climat voulu, on retient également une harpe fort a propos, ainsi que des uilleann pipes/cornemuse irlandaise dont le timbre artisanal se fait mieux ressentir, sans déranger pour autant.

Quelques jigs inspirées ("The Wedding", "Road to Camelot") côtoient des airs répétitifs ("The Round Table", la table ronde) mais ceux-ci ne lassent guère, et l'apport des synthés, par quelques retours bien amenés sur certains passages, sont aussi intéressants que le travail au piano. C'est un beau disque, avec l'intérêt supplémentaire d'une durée limitée (dix morceaux de 3 ou 4 minutes en moyenne), là où d'autres concepts similaires sont plus bavards. Recommandé à ceux qui veulent une approche simple du genre et rêver en écoutant la musique d'une aventure indémodable !

Label Petite Princesse.

A lire aussi en MUSIQUES FOLKLORIQUES par MARCO STIVELL :


MYRDHIN
Vol. 5 - Emersion (1980)
Merveilleuse rhapsodie pour harpe celtique




CAPERCAILLIE
Delirium (1991)
Mélange de folk et d'eighties


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Diane Arkenstone (chant, claviers)
- David Arkenstone (guitare, claviers, mandoline, percussions)
- Joel Derouin (violon)
- Don Markese (flûte, whistle)


1. Road To Camelot
2. Enchantment
3. Avalon
4. The Spirit Of Excalibur
5. Merlin's Secret
6. Lady Of The Lake
7. The Round Table
8. Guinevere's Tears
9. The Wedding
10. Arthur's Farewell



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod