Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-AGE/AMBIENT  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Cocteau Twins, Harold Budd & Brian Eno

ROBIN GUTHRIE & HAROLD BUDD - Before The Day Breaks (2007)
Par AIGLE BLANC le 12 Mars 2019          Consultée 90 fois

La rencontre artistique de l'écossais Robin Guthrie et du californien Harold Budd remonte à 1986, année de sortie de l'album The Moon and the Melodies, chroniqué dans ces colonnes. A cette époque, Robin Guthrie est le compositeur-guitariste du groupe de dream-pop COCTEAU TWINS tandis qu'Harold Budd, lancé par sa collaboration avec Brian ENO (rappelez-vous la série Ambient) vole de ses propres ailes grâce à de beaux albums studio comme Lovely Thunder (1986) ou The White Arcades (1988).
Malgré une association évidente, de part leur univers onirique commun, The Moon and the Melodies ne s'était avéré qu'une semi-réussite, Harold Budd ayant lui-même déclaré ne pas avoir su se hisser au niveau de COCTEAU TWINS qui, en 1986, sortait des albums d'une incroyable inspiration, quasiment touchés par la grâce, que ce soit le bouillonnant Treasure ou, encore mieux, le sublime et éthéré Victorialand, chef-d'oeuvre indépassable et indépassé de la dream-pop.

Depuis la dissolution en 1996 de COCTEAU TWINS, devenu entre-temps un groupe-culte, Robin Guthrie mène à son rythme tranquille une carrière aussi belle que discrète en signant cinq albums studio entièrement instrumentaux où sa guitare sensuelle poursuit les travaux déjà bien entamés chez COCTEAU TWINS. Sans renouveler ni son style ni son inspiration, mélange d'enjôleux arpèges et de rêveries planantes, Robin Guthrie livre des opus intéressants, toujours envoûtants, l'artiste semblant ne jamais pouvoir assécher la base de son inspiration. Le cinéaste Greg Araki fait souvent appel à lui pour la bande sonore de ses films, que ce soit pour Mysterious Skin en 2005 ou White Bird In a Blizzard en 2014.
Les chemins de l'Ecossais et du Californien se recroisent dès 2005 à l'occasion de la Bande Originale de Mysterious Skin, qui rassemble leurs compositions respectives, et se poursuivent depuis régulièrement au fil d'albums composés en duo, en tête le diptyque After the Night Falls / Before the Day Breaks (2007), et les très beaux Winter Garden (en collaboration avec Eraldo Bernocchi) et Bordeaux en 2011.

La présente chronique se penche sur le second volet du diptyque pré-cité, ce "Before the Day Breaks" qui élève à la puissance 2 les talents respectifs d'Harold Budd et de Robin Guthrie.
Il n'est pas nécessaire d'être un fervent adepte de musique ambient pour se laisser emporter par la belle collaboration des deux artistes. Il suffit de goûter aux délices d'ambiances éthérées dont le pouvoir relaxant agit immédiatement sur le cortex. Ne cherchez pas dans cette musique autre chose qu'une magnifique tapisserie murale à contempler sans modération dès que le besoin d'évacuer le stress se fait sentir. Mais soyons clair : R. Guthrie et H. Budd ne délivrent pas des notes au kilomètre comme le font les pseudo musiciens new-age qui confondent art thérapie et musique. Il n'est aucune honte à cacher quand on décide de lancer un tel disque sur sa platine ou ses écouteurs. Si la tapisserie murale enjolive vos pensées, elle ne manque pas d'âme pour autant, infiltrée et diffusée au compte-goutte par la sensibilité des deux hommes, l'ex-guitariste des COCTEAU TWINS n'ayant pas son égal pour caresser sur son instrument des arpèges de toute beauté et le pianiste délivrant sur le sien des notes éparses et des accords nébuleux, comme autant de gouttes de pluie arrosant le cerveau et le purifiant de tous ses noeuds emmêlés par la vie de fou que nous menons. S'il est un artiste auquel nous pensons à l'écoute des dix pistes de l'album, c'est bien l'immense Steve ROACH, roi incontesté de l'ambient, et ce n'est pas un moindre compliment.

Ici, ne cherchez pas à isoler une piste au détriment d'une autre : chacune comporte un titre déroulant un programme à la manière des albums-concept d'autrefois. Mais ce vague concept n'a aucune velléité intrusive ; si le thème de la nuit irrigue ce diptyque, le présent volet flirtant avec les abords de l'aube et le précédent avec les heures succédant au crépuscule, l'auditeur conserve pour sa part toute liberté pour nourrir cette musique du sens qu'il sera en humeur d'y infuser. La notion de composition semble donc quelque peu obsolète ici, chaque titre ressemblant au précédent, comme autant de variations rêveuses autour des mêmes accords ou arpèges. Si vous aimez les albums aux climats variés, passez votre chemin. Ici, une seule couleur mordorée vous caresse du début à la fin. L'intérêt réside dans la beauté irradiante de la production, dans l'intemporalité d'une musique divinement contemplative.

La belle idée renforçant l'unité du diptyque, on la doit à Robin Guthrie qui, comme il aimait à le faire à l'époque de COCTEAU TWINS, réserve à la dernière piste le soin de clôturer l'album sur une démonstration de pop intemporelle et au charme irrésistible. "Turn On the Moon" délivre la seule vraie composition du disque, comme c'est le cas aussi de sa soeur jumelle "Turn Off the Sun" à la fin du premier volet. On ne peut s'empêcher de penser à COCTEAU TWINS, sans le chant de Liz Fraser, forcé de constater que R.Guthrie n'a en aucune manière perdu la main lorsqu'il s'agit de composer un titre dream-pop qui n'aurait pas dépareillé au sein de Victorialand. Quelle magie !

Des deux volets du diptyque, celui-ci n'est pas forcément le plus réussi, ce qui ne signifie nullement qu'il faille le boycoter. Les amoureux d'ambient sensible et onirique y boiront un nectar des plus envoûtants.

A lire aussi en NEW-AGE/AMBIENT par AIGLE BLANC :


Steve ROACH
Midnight Moon (2000)
Steve Roach ou l'art de rendre audible l'indicible




Angelo BADALAMENTI
Twin Peaks (1990)
Le "peak" de la collaboration Lynch/Badalamenti.


Marquez et partagez





 
   AIGLE BLANC

 
  N/A



- Robin Guthrie (guitares électriques, traitements sonores)
- Harold Budd (piano, traitements sonores)


1. How Close Your Soul
2. A Formless Path
3. A Minute, A Day, No More
4. She's My Weakness
5. Outside, Silence
6. Hidden Message
7. I Returned Her Glance
8. My Monochrome Vision
9. Turn On The Moon



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod