Recherche avancée       Liste groupes



      
PROGRESSIF / R.I.O  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Yes

5UU'S - Crisis In Clay (1997)
Par ONCLE VIANDE le 28 Janvier 2007          Consultée 2367 fois

Dites ? Vous aimez YES ? Ce groupe illuminé qui prétendait venir du soleil et qui accoucha du concept album le plus fumeux de l’histoire ? Vous êtes inconsolable depuis que votre combo chéri a dévié de sa mission divine pour se mettre à séduire les radios FM du monde entier ? Ne pleurez plus, 5UU’S est là. Je sais qu’il est toujours difficile de se séparer d’un vieil amour pour se jeter dans les bras d’un nouveau (quoique), mais il n’est pas ici question de remplacer l’ancien par le nouveau : plutôt de reprendre une vieille histoire là où elle s’est arrêtée.
Des groupes qui marchent dans le sillage de leurs prestigieux aînés, ce n’est pas ce qui manque, c’est même ce qui encombre le paysage progressif depuis vingt ans et l’empêche de s’émanciper vraiment.
Au delà de ses compétences et de son audace, c’est la clarté et la cohérence de sa démarche qui restent les principales qualités de cette formation. 5 UU’S n’est pas à YES ce que MARILLION est à GENESIS. Son propos n’est pas de s’appuyer sur un style musical passé pour développer sa propre personnalité. La stratégie du groupe yankee est toute autre : reprendre ce que la bande à Anderson a laissé en chantier en 1973 pour en repousser les limites : « finir le boulot », pour parler plus familièrement.
On attend donc le groupe au tournant, mais la surprise est au rendez-vous. En s’inscrivant dans le prolongement du YES océanique, il s’affranchit de la virtuosité propre à un « Relayer » et contourne ainsi le piège de la surenchère technique. De même, sa musique ne s’exprime que par des titres très courts, échappant à l’écueil des fresques grandiloquentes. En trois minutes tout est dit. Aucun délayage, aucun record de vitesse ni développement épique à signaler. L’effort est porté sur la composition, les agencements rythmiques et harmoniques inextricables ainsi que sur les arrangements fouillés. 5UU’S est moins spectaculaire que YES, les claviers et les guitares ne disposant pas d’espace pour s’exprimer seuls. Sa musique se montre également moins mélodique, moins lyrique et donc moins immédiate, mais beaucoup plus complexe dans sa conception : un labyrinthe de cinquante minutes qui se révèle vite un cauchemar d’assimilation.
Passées les premières écoutes agaçantes, en raison de la voix de Bob Drake, copie certifiée conforme à celle de Ion Anderson, on finit par entrer dans cette mathématique sonore de plus en plus séduisante. Le travail sur le son impressionne. La richesse percussive de David Kerman prolonge avec bonheur celui d’Alan White en son temps, et l’on ne compte plus les couleurs empruntées au célèbre double album topographique : bluffant.
Le groupe emploie donc un paysage sonore connu, mais lui fait dire autre chose. Sombre et torturé, le discours de 5UU’S n’a effectivement plus rien à voir avec le YES lumineux et utopique que nous connaissions. YES n’a jamais sonné de la sorte, privé de son romantisme et de ses douces rêveries. Un YES noir en quelque sorte, qui aurait mangé du « Pawn Hearts » au petit déjeuner ; tendu et malsain. Un groupe enfin, qui assume pleinement sa vocation expérimentale et ne retient plus ses accès délirants, comme en témoigne le clin d’œil appuyé à « The ancient giants under the sun » sur « What price virtue ? » : mimétisme évident mais avoué. Une filiation assumée, et c’est tant mieux. Parmi les plus grosses pointures Rock In Opposition des dernières années. Oui oui.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par ONCLE VIANDE :


KING CRIMSON
Lizard (1970)
Une fusion rock/classique enfin réussie.

(+ 1 kro-express)



SLEEPYTIME GORILLA MUSEUM
Of Natural History (2004)
Toujours en colère


Marquez et partagez





 
   ONCLE VIANDE

 
  N/A



- Bob Drake (guitares, basse, chant, violon)
- David Kerman (batterie, guitares, claviers)
- Sanjay Kumar (claviers, voix sur 4)
- Avec :
- Thomas Dimuzio (électronique & programmations sur 1, 2, 4 & 10)
- Scott Brazieal  (vibraphone sur 4)


1. Comeuppance
2. Broadside Hits And Near Misses
3. The How-to’s Of Self Taught
4. Bought The Farm
5. Simply Agree
6. Goliath In The Sights
7. December
8. Hunter-gatherer
9. What Price Virtue ?
10. Darkened Doors
11. The Encounter
12. The Wilful Suspension Of Disbelief
13. Cirrus
14. Weaponry
15. Absolutely, Absolute
16. Ringing In The New Ear



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod