Recherche avancée       Liste groupes



      
GUITAR HERO  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2019 Homeland

Marco SFOGLI - Homeland (2019)
Par BAKER le 11 Août 2019          Consultée 333 fois

Troisième album pour Marco SFOGLI, le prodige qui a réussi, le temps d'un album ("Elements of Persuasion" de James LaBRIE) à éclipser le Seigneur John Petrucci en personne. Et toujours dans le domaine délicat de la guitare instrumentale. Un domaine où les pièges sont légion, mais notre italien sait globalement les éviter. Ses atouts : une maîtrise parfaite de l'instrument bien sûr mais aussi, et surtout, un groupe bien mis en valeur qui est, plus que le tricotage de 6-cordes, le véritable générateur de dynamiques, ces fameuses dynamiques qui parfois manquent cruellement au genre.

Le disque plaira aux amoureux du genre. Il y a assez de technique audacieuse, de maîtrise de manche spectaculaire, et ça n'a rien à voir avec le nombre de notes, mais avec le phrasé, l'expressivité : écoutez le petite segue "The Travel", il n'y a pas tant de notes que d'effets manuels fascinants. Dans son domaine, ce troisième SFOGLI est clairement une réussite. Mais c'est lorsqu'il s'aventure dans des ébats extra-conjugaux qu'il est le meilleur. On ne peut pas prendre en défaut les titres "habituels" du genre : l'intro épique entre agressif et mélodique de "12th Hour", le petit côté Jan CYRKA pour l'entraînante "Corrosion" ou la banale mais très bien faite "Speed Limit" sont des morceaux de guitare instrumentale très correctement faits, peut-être pas les plus originaux du monde mais assez bien construits pour plaire.

On regrettera que "Superwave" fasse son Abyss : un raz-de-marée certes mais sur pause ; et surtout que "Dawn" tombe dans le piège, pardon, LE piège du genre : oui, la première partie est pompée sur "Always With Me" de Joe SATRIANI, mais Marco n'est pas le premier à le faire, et ne sera pas le dernier. Non, le disque trouve vraiment sa place, son identité, sur trois morceaux autrement meilleurs qui montrent que SFOGLI en a encore largement sous le pied. Le final "Inner Light", pourtant assez complexe, rayonne d'une force intérieure (c'est comme le Port Salut), met une belle patate à l'auditeur qui du coup ressort du disque plein d'allégresse. "Homeland", à l'inverse, possède une ambiance typique de Mark KNOPFLER : pas du tout dans la sonorité, ni dans le rythme, mais dans le caractère.

Le meilleur, et de loin, sera cependant cette belle tuerie qu'est "Get Away With It". C'est bien simple, c'est le "Jake to the Bone" de 2019. Tout y est : les accords jazz fusion complexes mais délicieusement funky, la batterie taquine (signée, ce n'est pas un hasard, Simon Phillips), les rythmes syncopés, le pont planant, et puis cette guitare, du Steve LUKATHER pur jus, un hommage immense, fantastique. Ecoutez donc de 3:10 à 3:22, si ce n'est point Luke, avec ce glissando permanent et cette foutue descente chromatique qui n'appartient qu'à lui, le mimétisme est prodigieux !

Vous allez me dire : quel intérêt de pomper un titre déjà existant ? Je vous répondrai que d'abord il y a largement assez de différences pour l'apprécier, et puis depuis 1992, vous en connaissez beaucoup, des titres de heavy fusion aussi classes, aussi jouissifs ? Ce morceau vaut l'achat du disque à lui seul, mais ne désespérez pas, hardos de base qui n'aimez pas les accords de plus de trois notes (je rigooooooooooooleuh !), le reste est suffisamment convaincant. Après un si joli disque, franchement, on n'a qu'une envie : euh, James, ça te dirait un Elements of Persuasion 2 ? Parce que nous, oui.

Note finale : 3,5 / 5

A lire aussi en ROCK par BAKER :


JOURNEY
Live 1981 Escape Tour (dvd) (1981)
Technique passée mais concert culte d'A.O.R.




Joe JACKSON
Fool (2019)
Jamais malade, jamais mourir !


Marquez et partagez





 
   BAKER

 
  N/A



- Marco Sfogli (guitare, basse, claviers)
- Alberto Bravin (claviers)
- Alex Argento (claviers)
- Andrea Casali (basse)
- Franck Hermanny (basse)
- Lorenzo Feliciati (basse)
- Erik Tulissio (batterie)
- Roberto Gualdi (batterie)
- Salvyo Maiello (batterie)
- Simon Phillips (batterie)


1. The 12th Hour
2. Corrosion
3. Get Away With It
4. Dawn
5. Homeland
6. Speed Limit
7. The Travel
8. Superwave
9. Inner Light



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod