Recherche avancée       Liste groupes



      
AOR  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2019 Winds Of Change
 

- Membre : Survivor

JIM PETERIK & WORLD STAGE - Winds Of Change (2019)
Par BAKER le 16 Septembre 2019          Consultée 1101 fois

Ne faites pas attention à la pochette - encore une fois, mais là avec une carte Uno +4. Oui, les cheveux de toutes les couleurs, vert pâle, rouge volcan, c'est magnifique sur les cosplayeuses de 15 ans, mais ici on a plutôt envie d'aider cette brave personne à traverser la rue pour obtenir un point de fidélité dans le Top Ten de la Patrouille des Castors. Mais, bis repetita, ne vous y fiez pas : le bonhomme ci-présent, ça fait 50 ans qu'il compose des tubes en or certifié(s) (l'or et les tubes, killer combo). Pour les fans d'AOR et de "pop rock" au sens le plus noble du terme, un disque signé Jim PETERIK (rien à voir avec la Cecrane et la Froumi) est un sceau de qualité, et une fois encore nous ne serons pas déçus. Winds of Change montre un homme de 68 ans en pleine possession de ses moyens, chanteur claviériste guitariste arrangeur mélodiste, avec son Colin de fils à la batterie et la prise de son, et le résultat est tout bonnement bon.

Vous vous attendiez à quoi d'autre ? Du lourdeaud, du gnangnan ? Il y en a, certes, et abordons immédiatement le vrai défaut de cet album : il est bon, il aurait pu être excellent, expurgé de deux ou trois titres franchement moins bons que les autres, tout particulièrement "Just for You", mal chantée et niaiseuse. Un titre rock bas de plafond ("I will what I want"), une chanson semi-prog ("Proof of Heaven") faisant appel à un chanteur semi-prog (Dennis DeYOUNG), quelques petits loupés, mais franchement rien de grave. Le reste du disque compense et montre que Jim PETERIK, qui pour les plus jeunes d'entre vous est le responsable d'"Eye of the Tiger" soit tout un pan, et je ne plaisante pas, de la musique des années 80, a toujours sa place en tant que songwriter de haute classe.

Le premier titre est de l'efficacité en barres, des grosses barres bien lourdes et bien rêches : drivant, dynamique, légèrement épique, "Winds of Change" est excellente. "Without a Bullet" marque le coup de façon durable : ça commence plein pot, et du coup, comme l'autre idiot là avec ses mélodies et ses arrangements, il appuie sur la pédale, ben derrière faut avancer, avancer, gniiiiiiiii... jusqu'à la rupture. Ce titre, c'est du punch façon Rocky IV : bam bam bam bam bam, if he dies he dies, Dragoooooooooo, putain ça poutre j'va m'la remettre, bam bam bam... Rocky IV, oui. Pas le plus fin. Ce disque ne l'est pas. Ce n'est pas son but.

Certains titres se montrent corrects sans génie mais avec ce qu'il faut de charisme, mais il faut avouer que d'autres se démarquent. "Home Fires" est très belle, très bien écrite, de l'orfèvrerie en matière de gestion du sentimentalisme. Where Eagles Dare n'a rien de sensationnel sauf qu'elle bénéficie d'une prod plus moderne, bien gérée, qui attire l'oeil. Enfin l'oreille. Sorry, c'est les cheveux Drucker. La fameuse Proof of Heaven a beau être moyenne, elle regorge d'influences YES, ou plutot STARCASTLE, sur sa seconde partie assez détonnante. Et puis au sommet, vous avez "You're Always There", qui est d'une guimauverie, d'une dégoûlinasseerie écoeurantes, avec un chanteur qui singe Phil COLLINS dans ses moments les plus Spitting Images, mais alors, qu'est-ce que ça marche, bon sang de bois ! Il y a tout dans ce titre, tout, tout tout tout, même... nan ? siiiiiiiii.... une TRANSPOSE TYPE EUROVISION !!!!! Ah là là, vivement que PETERIK écrive pour l'Eurovision. Hein ? Il est américain ? Beuh et en passant par l'Australie, qui nous fout la pine depuis trois ans dans ce domaine, on peut pas.... euhhh.... hein ? Non ? Bon.

Winds of Change est un disque ciblé. Le vrai souci est que la cible est pârfois trop bien visée. "Avalanche" par exemple est un monstre de fun pop'n'roll, mais "Finish What Ya Started" de VAN HALEN a appelé la hotline pour se plaindre d'un virus qui copie tout. Et si "Love You..." fonctionne aussi bien, c'est parce que la moitié des groupes des années 90 ont écrit exactement le même refrain. Mais le principal ne doit pas etre perdu de vue : dans le domaine du rock mélodique avec de tous petits relents hard / heavy mélodique (tiens, again ?), ce disque est une preuve éclatante de bonne santé d'un de nos compositeurs les plus incroyablement solides, et ce depuis donc une sacrée foutue paire d'années (tellement sacrée qu'elle est presque triplée). Si on voulait un album parfait, oui, il y aurait quelques détails à revoir. Mais si on veut un album parfait, déjà, ben je crois avoir mentionné Rocky IV donc à bon entendeur bam bam bam Dragoooo..., et puis en 2019, un disque aussi varié, aussi mélodique, aussi pêchu, les soucis passent après : ça faisait longtemps, Mr Bond. Fancy a darjeeling tea before the headbanging fuck-up ?

Note finale : 3,5 / 5

A lire aussi en AOR par BAKER :


TOTO
Live At Montreux 1991 (2016)
Une tornade d'énergie




JOURNEY
Live 1981 Escape Tour (dvd) (1981)
Technique passée mais concert culte d'A.O.R.


Marquez et partagez





 
   BAKER

 
  N/A



- Jim Peterik (chant, choeurs, claviers, guitare, basse)
- Don Barnes (chant, guitare)
- Mike Reno (chant)
- Toby Hitchcock (chant)
- Kevin Cronin (chant)
- Danny Vaughn (chant)
- Lars Säsfund (chant)
- Jason Scheff (chant)
- Jimi Jamison (chant)
- Matthew Nelson (chant, basse)
- Gunnar Nelson (chant, batterie, guitare)
- Dennis Deyoung (chant, choeurs, claviers)
- Ed Tossing (claviers)
- Eric Levy (orgue)
- Jeff Lantz (orgue)
- Larry Millas (prog)
- Danny Chauncey (guitare)
- Mike Aquino (guitare)
- Robert Säll (guitare)
- Keri Kelli (guitare)
- Klem Hayes (basse)
- Bill Syniar (basse)
- Bob Lizik (basse)
- Ed Breckenfeld (batterie)
- Dave Kelly (batterie)
- Colin Peterik (batterie)
- Kelly Keagy (batterie, chant, choeurs)
- Kevin Chalfant (choeurs)


1. Winds Of Change
2. Without A Bullet Being Fired
3. Proof Of Heaven
4. Sometimes You Just Want More
5. Home Fires
6. Just For You
7. The Hand I Was Dealt
8. Where Eagles Dare
9. I Will What I Want
10. You're Always There
11. Avalanche
12. Love You All Over The World
- bonus Track Version Deluxe
13. You're Always There (acoustic)



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod