Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK CELTIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2016 Glad

SOLEN LEFEUVRE & GILLES LE BIG - Glad (2016)
Par MARCO STIVELL le 7 Novembre 2019          Consultée 108 fois

Il y a de ces alchimies magiques, précieuses et le temps d'un album peut suffire à en imprégner l'auditeur. Particulièrement lorsqu'on parle de musique celtique et qu'on a, d'un côté, Gilles Le Bigot, guitariste émérite (SKOLVAN, KORNOG, BARZAZ, L'HÉRITAGE DES CELTES aux côtés de Dan AR BRAZ), et de l'autre, Solenn Lefeuvre, dont le timbre de voix magique en a ému plus d'un, qu'il s'appelle Alan STIVELL ou Carlos NUÑEZ, avant de donner lieu à des collaborations.

L'avantage de Glad ("patrimoine"), c'est que l'effet de rapprochement s'étend sur 13 chansons. Treize morceaux traditionnels empruntés à la Bretagne natale des deux artistes, mais aussi aux pays gaéliques, Ecosse et Irlande, à chaque fois dans la langue voulue. Des histoires d'amour contrariées ou impossibles, des chants de travail liés à la confection du tweed, des faits divers historiques qui prennent en musique un goût de légende. Tout ce petit monde prend la couleur de l'or à travers deux voix féminines conjointes, sorties de deux formes de cordes bien différentes.

Le jeu de la guitare acoustique par Le Bigot, où l'on décèle régulièrement un fond d'influences jazz ("Pont er Velin", "Pardon Koloreg") qu'il a souvent eu l'occasion de travailler avec SKOLVAN, est réputé comme Dan AR BRAZ pour son utilisation de l'accordage DADGAD (ré-la-ré-sol-la-ré), autre que l'habituel qui favorise mi plutôt que ré, et qui sonne très ouvert, celtique. La dispute entre un jeune couple et la belle-mère sur "Bheadh Buachaillin Deas ag Sile" ("Sheila would have a lovely man") révèle un zeste de blues au sein d'accords et de consonances gaéliques. Il y a parfois un deuxième "chant", grâce à un bouzouki ou une autre guitare. La plupart des autres morceaux sont parcourus d'arpèges superbes, déroulés et enchaînés ou avec de grandes respirations.

Et s'il y a eu de nombreux efforts similaires et notables en matière de guitare celtique, peu d'entre eux ont l'avantage double de posséder la force d'une voix comme celle de Lefeuvre. Ce n'est pas pour rien si elle dit que Karen Matheson l'a ouverte au chant gaélique : on croirait vraiment entendre la fée-chanteuse de CAPERCAILLIE (meilleure qu'elle même, ce qui n'est pas peu dire !) sur les "Puirt-a-Beul" et "A Mhic Iain 'ic Sheumais" ("son of John, son of James"), "waulking songs"/chants de travail où la voix remplace les instruments, faute de moyens pour l'époque. Traditionnels obligent, l'influence est rurale, séculaire même puisque les petits gens d'Ecosse comme de Bretagne du XVIème comme du XIXème se racontent.

La voix-sourire de Solenn Lefeuvre est un bienfait, un elixir de grâce qui n'a d'égale que la chaleur des arpèges, l'entrain de "Pont et Velin", la fragilité de "Blackwaterside", le balancement sensuel de "A Mhic Iain 'ic Sheumais", la ballade "Mo bhean chomain" ("you are my woman with no obligation", complainte d'amoureux transi), la gavotte "Pardon Koloreg" où quelques percussions sont ajoutées – TRI YANN l'avait reprise en 1983 sous le nom "Aventurou Marian". Avec "An distro", le duo s'autorise des arrangements plus audacieux encore, et de gwerz au départ, la chanson nous émerveille jusqu'au dernier accord majeur.

Côté Irlande, le fan de CLANNAD ne sera que plus enchanté de reconnaître non pas un mais deux morceaux déjà repris par la célèbre famille musicienne du Donegal sur son cinquième album appelé Fuaim en 1982 : la mélancolique et dense "The Green Fields of Gweedore" dans une magnifique version et le très égayant "An t-ull" pour final, chanson légèrement grivoise placée avec habileté aussitôt après celle de l'amour impossible. Les arrangements intimistes mettent en valeur la chanteuse avec délice, et n'appellent jamais de besoin supplémentaire. Glad est, pour tout cela, un essentiel dans son genre !

A lire aussi en MUSIQUES FOLKLORIQUES par MARCO STIVELL :


Le CONDOR
La Provence Au Coeur Du Monde (2014)
Provence et celtie réunies




The CHIEFTAINS
6 - Bonaparte's Retreat (1976)
Folk irlandais historien


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Solenn Lefeuvre (chant)
- Gilles Le Bigot (tous les instruments)


1. Bheadh Buachaillin Deas Ag Sile
2. Oran Na Cloiche
3. Parrez Kistinid
4. Puirt A Beul 1
5. The Green Fields Of Gweedore
6. Pont Er Velin
7. Blackwaterside
8. An Distro
9. Pardon Koloreg
10. A Mhic Iain 'ic Sheumais
11. Puirt A Beul 2
12. Mo Bhean Chomain
13. An T-ull



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod