Recherche avancée       Liste groupes



      
NEW-AGE/AMBIENT  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

1990 Chill Out
 

- Style : The Orb

The KLF - Chill Out (1990)
Par SEIJITSU le 28 Mai 2011          Consultée 1346 fois

The KLF ou le créateur de l’ambient house, de la trance dub, bref, du proto-THE ORB. Si son statut de précurseur est important, ce n’est pas seulement cet aspect des choses qui fait leur intérêt. Car ce qu’on retient aussi de leur brève passage dans le monde de la musique (une carrière de 5 ans grosso modo), ce sont leurs frasques extra-musicales, qui ont surtout le malheur d’éclipser leur musique pas toujours aussi intéressante qu’on veuille bien le dire.
Donc, une bande de hippies contre l’industrie musicale (ho yeah !), qui en guise de baroud d’honneur, brûlera l’argent qu’ils ont gagné avec leur musique et signera même un contrat qui leur interdit d’en parler pendant 23 ans.

On pourrait écrire des articles entiers sur leurs actions politisées qui auront fait couler beaucoup d’encre et dont le point culminant fut cette apparition aux Brit Awards. A cette occasion, ils invitèrent EXTREME NOISE TERROR (un groupe de grindcore) sur scène pour jouer leur tube et cela s’achèvera avec cette phrase symbolique: « THE KLF quitte l’industrie du disque », suivi d’une rafale d’un fusil automatique à blanc sur le public.

Pour la musique, cela me semble plus compliqué d’en parler. Car malgré l’intérêt qu’elle possède, elle n’est pas aussi intéressante que les scandales que provoquaient ce duo. Chill Out est malgré tout leur pièce maîtresse. Moins bancal que Space, moins dansant mais aussi moins convenu, que The White Room.
Concept album d’un voyage sur les routes de l’Amérique censé se dérouler sur la côte sud-est des Etats Unis, du Texas à la Louisiane.
C’est assez difficile de parler d’ambient house ici, même si on découvre par moments certains aspect du genre et Space avait en plus déjà bien défriché le terrain à ce niveau. Ici, la musique est bien plus minimaliste et composée principalement de samples piqués à droite et à gauche (ce qui leur posera des problèmes).

Chill Out est en réalité un long field recording où les samples se suivent mais ne se ressemblent pas. Une très bonne idée qui correspond à merveille au concept de l’album qui fait office de voyage. Ainsi, on peut entendre Elvis passer à la radio pendant que nous mangeons du bitume tranquillement (« Elvis on the Radio, Steel Guitar in My Soul »). Certains samples sont toutefois pas toujours bien choisis comme sur « Dream Time in Lake Jackson », où l'on peut entendre les prières d’un moine bouddhiste. Le rapport avec les USA ? Je le cherche encore moi aussi.
Ce genre d’exercice est aussi victime de son ambition, puisque l'on évite pas certains passages à vide et qui sont inévitables dans la musique ambient. Mais la durée de l’album étant très raisonnable (45 minutes), cela ne le pénalise pas tellement.

Finalement, on se retrouve sur les bras avec un disque culte de l’électronique anglaise dont les qualités sont indéniables. Ce voyage sur les routes est prenant malgré quelques longueurs et développe de nouveaux aspects dans l’électronique que toute la scène reprendra plus tard et c’est peut être ça le problème. THE KLF s’est fait dépasser peu après par un autre duo qui reprendra certaines idées ici tout en développant de nouvelles. Ce groupe c’est THE ORB, qui sera composé, le temps du premier album, par un des deux membres de THE KLF justement.

Un bon album toutefois, qui a aussi l’avantage de ne pas vieillir contrairement à d’autres pointures de la même époque. Mais il nous rappelle aussi que le rôle des précurseurs ne doit pas éclipser celui des vulgarisateurs, pas toujours aussi bons et actuels qu’on le croit. Surtout quand on s’aperçoit que ces derniers dépassent ce qui s’est fait dans le passé.

A lire aussi en NEW-AGE/AMBIENT :


ENYA
And Winter Came... (2007)
Album de noël




Jon HASSELL / BRIAN ENO
Fourth World, Vol. 1: Possible Musics (1980)
à inscrire au patrimoine de l'humanité !


Marquez et partagez





 
   SEIJITSU

 
  N/A



- Bill Drummond
- Jimmy Cauty


1. Brownsville Turnaround On The Tex-mex Border
2. Pulling Out Of Ricardo And The Dusk Is Falling Fas
3. Six Hours To Louisiana, Black Coffee Going Cold
4. Dream Time In Lake Jackson
5. Madrugada Eterna
6. Justified And Ancient Seems A Long Time Ago
7. Elvis On The Radio, Steel Guitar In My Soul
8. 3 A.m. Somewhere Out Of Beaumont
9. Witchita Lineman Was A Song I Once Heard
10. Trancentral Lost In My Mind
11. Lights Of Baton Rouge Pass By
12. Melody From A Past Life Keeps Pulling Me Back
13. Rock Radio Into The Nineties And Beyond
14. Alone Again With The Dawn Coming Up



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod