Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ-ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


The FREE SPIRITS - Out Of Sight And Sound (1966)
Par DERWIJES le 16 Février 2021          Consultée 88 fois

En sortant la compilation Nuggets, Lenny KAYE a ouvert la boîte de Pandore : Et le monde (re)découvrit la scène garage/psychédélique des années 60, un écosystème foisonnant dont l’exploration est sans fin, une mine d’or pour nous autres chroniqueurs qui aimons parler de "proto-punk", "proto-machin" ou "proto-bidule", parce que proto est un mot qui fait classe et qui en plus est rigolo. Oui, il nous en faut peu pour être heureux.

Ce disque ne figure pas sur Nuggets. Y aurait-il eu sa place ? J’aime à croire que oui. C’est un groupe assis sur trois chaises à la fois : garage, psychédélique et jazz. Le genre de bizarreries qui ne rentre dans aucunes cases. "Ils", c’est The FREE SPIRITS, un groupe d’illuminés portant bien leur nom.
Comme pour beaucoup d’autres groupes, c’est à New-York que commence leur histoire. Ce sont des passionnés de jazz, sauf pour Columbus "Chip" BAKER qui est issu de la scène rock. Plus tard le batteur Bob MOSES avouera que c’est en fait le guitariste Larry CORYELL qui aura l’idée de sonner plus rock que jazz, et ce sera aussi qui sera responsable de la dissolution du groupe lorsqu'il acceptera l’invitation de Gary BURTON de venir jouer pour lui, laissant ses camarades former un nouveau groupe sous le nom Everything is Everything. Leur chemin se recroiseront d’une manière tortueuse puisque Everything is Everything composera le morceau "Witchi-Tai-To" qui sera repris plus tard par Larry Coryell (même si on se souvient surtout de la version de Jan GARBAREK).

Avec une carrière météorique ces Esprits Libres ne laissent derrière eux que deux albums studio et un live, sorti en 2011. Et encore, de leurs deux albums il n’y a que celui-ci qui soit passé à la postérité, apparaissant de temps à autre dans les diverses listes du style "Les meilleurs albums méconnus" et autres "Trésors oubliés du jazz". Il est souvent listé comme étant l’une des pierres fondatrices du jazz-rock –et donc du jazz fusion-, et même si l’étiquette du jazz-rock étant plutôt fluctuantes elle leur va comme un gant tant ils jouent dans les deux cours à la fois. Issus du jazz les musiciens appliquent dans leur musique la fraîcheur, la liberté et la spontanéité du genre, mais le font dans des morceaux courts construits sur une alternance couplet/refrain dans une ambiance psychédélique qui les rapproche du rock. Pour peu que l’on aime le psychédélisme justement, il y a de quoi apprécier cet album. 13 raisons en tout, à commencer par "Don’t Look Now (But Your Head Is Turned Around)", petit bijou pop au refrain imparable. Et ça annonce la suite, un esprit bon enfant de fun et de légèreté, à la recherche des mélodies plutôt que du trip ultime.

"I’m Gonna Be Free" fait figure de manifeste de la contre-culture, avec son sitar et sa flûte qui gazouille agréablement. Ce morceau typiquement 60’s n’aurait pu être écrit que pendant cette période ! Pareil pour "Sunday Telephone" qui invoque le Doctor Strange, alors très en vogue grâce aux paysages abstraits crées par son dessinateur Steve DITKO, dans le refrain. L’espace, l’univers joue un rôle important dans les paroles qui nous font rencontrer deux entités d’ailleurs sur "Cosmic Daddy Dancer" (le papa du Danseur Cosmique de T-REX ?) et "Tattoo Man"…

Cinquante-quatre ans après sa sortie Out of Sight and Sound a bien vieilli. Il assume son âge plutôt que de l’assumer comme beaucoup de ses contemporains. Pur produit des Sixties il fait dire que c’était une belle époque… Ce mélange de pop, de rock psychédélique/garage et de jazz vieillit comme du bon vin : encore quelques années d’attente avant qu’il n’ait enfin droit à son chapitre bien mérité dans l’Histoire Musicale des Années Soixante ?

A lire aussi en JAZZ par DERWIJES :


Miles DAVIS
Filles De Kilimanjaro (1969)
Fort de café




Regina CARTER
Swing States: Harmony In Battleground (2020)
E pluribus unum


Marquez et partagez





 
   DERWIJES

 
  N/A



- Columbus 'chip' Baker (guitare, chant)
- Larry Coryell (guitare, sitar)
- Chris Hill (basse, chant)
- Bob Moses (batterie)


1. Don't Look Now (but Your Head Is Turned Around)
2. I'm Gonna Be Free
3. Ibod
4. Sunday Telephone
5. Blue Water Mother
6. Girl Of The Mountain
7. Cosmic Daddy Dancer
8. Bad News Cat
9. Storm
10. Early Mornin' Fear
11. Angels Can't Be True
12. Tattoo Man
13. I Feel A Song



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod