Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES-ROCK  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

1968 Truth
1969 Beck-Ola
 

- Style : Cactus
- Membre : Jeff Beck
- Style + Membre : Beck Bogert Appice

The JEFF BECK GROUP - Beck-ola (1969)
Par LONER le 16 Septembre 2007          Consultée 6554 fois

Sale affaire pour le Jeff Beck Group. A l'aube de cette glorieuse année qu'est 1969, la jeunesse british voit débouler ce qui pourrait être le plus dévastateur ouragan musical de toute la décennie : Led Zeppelin. Jimmy a quitté le navire des Yardbirds à son tour et embarque à bord du plus imposant vaisseau de guerre qu'on puisse imaginer à l'époque, réduisant en miettes la concurrence, se taillant une réputation de bête de scène ultime. Décidé à ne pas passer à la moulinette zeppelinienne, Beck et sa bande s'enferment dans les studios De Lane Lea en vue de préparer la contre-attaque. Car, qu'on ne s'y trompe pas, Jeff Beck, proclamé premier hard rocker de l'Histoire, n'est pas prêt à lâcher l'affaire et c'est avec la rage au ventre que lui et son groupe vont enregistrer leur second disque, « Beck-Ola ».

Sortant près de six mois après le premier opus du dirigeable, « Beck-Ola » est une véritable déferlante de rock électrique où la guitare de Jeff enchaine riffs de plomb et solos chromés. Contrairement à « Truth », les reprises sont ici largement minoritaires, seuls deux hits d'Elvis sont revisités à la sauce hard rock : « All Shook Up », ouverture orgiarque où Nicky Hopkins se lâche complètement, et « Jailhouse Rock , monstre de puissance, où Ron fait ronfler sa basse comme jamais. D'ailleurs chacune des pépites qui parsèment l'album à la pochette signée Magritte explose les standards en matière de violence rock 'n' roll. Ecoutez « Plynth » et vibrez au son de ce riff d'anthologie qui fera plus qu'école, ou le final instrumental « Rice Pudding », pièce maitresse du disque, feu d'artifice de guitare fuzzy. Seule « Girl From Mill Valley », petite pièce de piano solo de Nicky Hopkins, vient apporter une touche de sérénité au milieu de la tempête.

Ainsi, le Jeff Beck Group donnait naissance avec « Beck-Ola » à un pur chef-d'oeuvre de blues-rock heavy. Une question demeure pourtant : comment un tel album a-t-il pu passer inaperçu pendant tant d'années ? On s'accorde à dire que l'absence du groupe au festival de Woodstock y est pour beaucoup. D'ailleurs, la bande à Jeff se séparera quelques mois plus tard, et seul le guitariste tentera de poursuivre l'aventure. Reste ce second effort, véritable pilier du rock des 70's, que seul « Led Zeppelin II » parvint à l'époque à surpasser.

A lire aussi en BLUES-ROCK par LONER :


BECK BOGERT APPICE
Live (1974)
Le poids lourd en action...




JJ CALE & ERIC CLAPTON
The Road To Escondido (2006)
Jamais en panne d'inspiration...


Marquez et partagez





 
   LONER

 
  N/A



- Jeff Beck (guitares)
- Ron Wood (basse)
- Nicky Hopkins (piano, orgue)
- Tony Newman (batterie)
- Rod Stewart (chant)


1. All Shook Up
2. Spanish Boots
3. Girl From Mill Valley
4. Jailhouse Rock
5. Plynth (water Down The Drain)
6. The Hangman's Knee
7. Rice Pudding



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod