Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Miles Kane
- Membre : The Last Shadow Puppets

ARCTIC MONKEYS - Whatever People Say I Am, That's What I'm Not (2006)
Par CYRIL le 20 Octobre 2007          Consultée 4882 fois

C’est ce qu’on appelle couramment une gifle, un phénomène, une bombe. Au choix. C’est simple, ce premier album est celui des superlatifs, celui qui a enflammé comme rarement rock-critics, grand public et kids… Songez : dès sa sortie, le disque pulvérise le record anglais de ventes en une semaine détenu par… les Beatles ! Avec 363 735 exemplaires écoulés en sept jours, les singes font donc mieux que les scarabées. Impensable !

Bien sûr, la déferlante était annoncée. Catapulté par Internet un an auparavant, le groupe presque adolescent de Sheffield possédait déjà une solide réputation acquise grâce à leurs démos et à des concerts de feu donnés un peu partout en Angleterre. Forts de cette réussite insolente, nos quatre jeunes gens issus de la middle-class ne pouvaient pas décevoir avec cet opus, attendu de pied ferme donc.

Entrons dans le vif du sujet. Débordant d’énergie, Whatever People… fait partie des grands disques. Rien ne manque : cela se vérifie à la vue même de cette pochette définitivement poilante d’une part, ainsi que de ce titre puéril et impertinent d’autre part. Au niveau musical, les Arctic Monkeys pratiquent un rock débridé, synthèse intelligente entre pop et punk typiquement british. Au débotté, The Jam, The Smiths, The Clash font partie des influences notoires du combo. N.W.A. et Dr. Dre sont par ailleurs revendiqués par Alex Turner, seul compositeur du groupe et chanteur à l’accent du nord marqué, lequel admire la force d’évocation de leurs textes. Qu’on ne s’y trompe pas, les Arctic Monkeys imposent leur griffe, principalement basé sur la rapidité. Alex Turner possède en effet une diction impressionnante tandis que Matt Helders est tonitruant derrière ses fûts. Basse et guitares sont quant à elles exaltées… ni plus ni moins !

Mais sans plus attendre, petit tour d’horizon des morceaux. Treize titres, quelques uns légèrement téléphonés à la « Mardy Bum », mais aussi et surtout des hits sensationnels. Le portrait social d’une Angleterre brumeuse est subtil et trouve un écho redoutable grâce au punch communicatif de la musique. La plongée au cœur des nuits de Sheffield nous fait trembler (« When The Sun Goes Down ») ou nous enchante (« From The Ritz To The Rubble »). En état de grâce quasi permanent, le groupe tutoie la perfection sur « A View From The Afternoon » qui tue d’entrée et sur le très classe « Fake Tales Of San Francisco ». Imparable. Et que dire de « I Bet You Look Good On The Dancefloor »… Les Arctic Monkeys sont tout simplement en démonstration sur ce morceau aussi enragé que concis, tout comme sur « Dancing Shoes », qui déboule sur vous à toute allure pour ensuite vous écraser contre le mur ! En plus, on aime ça…

Dressons à présent le bilan de ce premier opus des singes de l’Arctique. Fracassant, il dévoile un groupe jeune et dynamique, non habitué aux frasques et faisant preuve d’une maîtrise assez incroyable. Musiciens talentueux, ces gars-là possèdent un véritable feeling : leur disque est parfaitement ancré dans leur époque ; et leur avenir (financier pour commencer) semble assuré. Artistiquement, on n’est pas loin de penser la même chose.

A lire aussi en ROCK par CYRIL :


David BOWIE
Ziggy Stardust And The Spiders From Mars The Motion Picture (1973)
Mythique, tout simplement !




David BOWIE
The Man Who Sold The World (1970)
Son disque le plus sauvage !

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez





 
   CYRIL

 
  N/A



- Alex Turner (chant, guitare)
- Jamie Cookie Cook (guitare)
- Matt Helders (batterie)
- Andy Nicholson (basse)


1. The View From The Afternoon
2. I Bet You Look Good On The Dancefloor
3. Fake Tales Of San Francisco
4. Dancing Shoes
5. You Probably Couldn’t See For The Lights But You W
6. Still Take You Home
7. Riot Van
8. Red Light Indicates Doors Are Secured
9. Mardy Bum
10. Perhaps Vampires Is A Bit Strong But..
11. When The Sun Goes Down
12. From The Ritz To The Rubble
13. A Certain Romance



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod