Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES-ROCK  |  STUDIO

Commentaires (3)
Questions / Réponses (1 / 0)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Johnny Winter , Buddy Guy , Popa Chubby
- Style + Membre : Albert King & S.r. Vaughan , The Vaughan Brothers

Stevie Ray VAUGHAN - Couldn't Stand The Weather (1984)
Par MANIAC BLUES le 20 Mars 2008          Consultée 5608 fois

En 1984, Stevie Ray Vaughan sort Couldn't Stand The Weather, son deuxième album après Texas Flood qui connut un succès phénoménal en 1983. Stevie Ray Vaughan est alors apparu comme une figure incontournable du blues moderne et confirme ce nouveau statut. SRV explore de nouveaux horizons musicaux comme le rock et le jazz. Avec toujours à ses cotés Tommy Shannon à la basse et Chris Layton à la batterie, SRV écrit avec Couldn't Stand the Weather certains des plus beaux morceaux de sa carrière. Il est difficile de dire si cet album surpasse Texas Flood, en revanche, il est certain qu'il s'agit de blues-rock exécuté avec maestria.

Une des facettes de Couldn't Stand the Weather, que l'on trouve également sur Texas Flood est l'importance qu'accorde SRV aux morceaux instrumentaux. Dans les années soixante, de grandes figures du blues texan, comme Freddie King ou Albert Collins, enregistraient des albums entièrement instrumentaux. SRV s'inscrit donc directement dans cette tradition texane. D'entrée de jeu, il commence très fort avec « Scuttle Buttin' » au riff de guitare véritablement exaltant. A l'opposée, l'album se clôt par un court morceau « Stang's Swang » aux accents jazz surprenants.

« Couldn't Stand the Weather » fait partie des classiques de SRV : l'introduction exécutée en douceur et subtilité annonce le solo de guitare débordant de feeling. SRV fait preuve d'une maîtrise exemplaire tout au long de ce disque. Sur « The Things (That)I Used », il nous démontre une fois plus toute la grâce et la variété de son jeu de guitare. En outre, sa voix puissante et profonde s’accorde à merveille avec ce genre de morceau plutôt lent. Ses talents de chanteur sont également mis en valeur dans « Tin Pan Alley », blues de plus de neuf minutes qui est sans aucun doute la plus belle chanson de l'album.

De plus, SRV rend hommage à Jimi Hendrix, le grand maître incontesté de la guitare, avec la reprise de « Voodoo Chile (Slight Return) ». Cette version de SRV qui s'étend sur près de huit minutes est magnifiquement exécutée : SRV se lâche dans de fantastiques improvisations où il montre l'étendue de son talent avec des changements de rythmes, des instants plus calmes où le feeling prime sur la technique, des moments où il rejoue furieusement ce riff de guitare connu de tous. Le jeu de scène de SRV s'inspirait déjà de celui de Jimi Hendrix : lors des concerts, SRV se livrait à toutes sortes d'acrobatie, il jouait avec ses dents ou mieux encore la guitare dans son dos.

Couldn't Stand the Weather est un album très bien équilibré entre des morceaux longs et intenses et titres plus légers comme le nonchalant « Cold Shot » et le rock'n'roll « Honey Bee ». Après le succès de Texas Flood, Stevie Ray Vaughan réussit un véritable coup de maître avec Couldn't Stand The Weather. Il s'agit d'un album singulier dans la discographie du Texan, le plus audacieux et peut-être même le plus personnel.

A lire aussi en BLUES-ROCK par MANIAC BLUES :


TEN YEARS AFTER
Stonedhenge (1969)
Un ovni dans la discographie du TYA




Stevie Ray VAUGHAN
The Sky Is Crying (1991)
Un magnifique album posthume du texan!!


Marquez et partagez





 
   MANIAC BLUES

 
  N/A



- Stevie Ray Vaughan (chant, guitares)
- Tommy Shannon (basse)
- Chris Layton (batterie)


1. Scuttle Buttin'
2. Couldn't Stand The Weather
3. The Things (that) I Used To Do
4. Voodoo Chile (slight Return)
5. Cold Shot
6. Tin Pan Alley
7. Honey Bee
8. Stang's Swang



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod