Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


BRAIA - E O Mundo De La (2008)
Par GEGERS le 12 Novembre 2008          Consultée 1176 fois

Marrant comme tout ce qui est estampillé celtique est vendeur en ce moment. Crise identitaire des peuples qui voient dans l’affermissement d’une identité (peu importe laquelle finalement) un barrage à la mondialisation destructrice annihilant les spécificités propres à chaque peuple, retour à la Nature, aux valeurs essentielles, bref, se revendiquer celte est aujourd’hui l’attitude à la mode, et sa transposition dans le monde musical est synonyme d’un succès quasi-assuré. Peu importe que cette identité soit galvaudée, trimbalée par monts et par vaux et outrageusement trafiquée pour ne plus ressembler finalement à grand chose, l’adjectif est là, utilisé à toutes les sauces et n’ayant plus rien à voir avec son sens originel.

Si l’on en croit le dossier de presse, BRAIA pratique donc un folk celtique… Mouais, admettons. Mais même si le groupe propose une musique lorgnant parfois du côté des sept royaumes (et notamment de l’Irlande), même si BRUNO MAIA (également leader du groupe de metal TUATHA DE DANNAN) aime se prendre en photo en Bretagne sur un cairn ou entouré de menhirs, BRAIA n’en est pas pour autant un groupe de folk celtique. Car si l’on excepte les éléments précités, les influences de BRAIA sont également à rechercher du côté des musiques gitanes, (chose flagrante sur le morceau d’ouverture, Slainte a la brasilis) et du côté du rock progressif des années 70.

Mais si l’on excepte cette petite tromperie sur la marchandise, le premier album des Brésiliens de BRAIA est tout à fait agréable à écouter. Considéré comme le side-project de deux des membres de TUATHA DE DANNAN, ce projet mériterait de connaître sa carrière propre et de nous proposer plusieurs albums, qui devraient être fort réussis s’ils sont de la même qualité que ce E O Mundo De La. Pendant une cinquantaine de minutes BRAIA nous emmène dans des univers variés et originaux, mélangeant allègrement et avec bonheur rock progressif à la YES ou KING CRIMSON, les guitares électriques en moins (Dança no abismo, Falalafada), passages plus neo-folk (Hamla) et instrumentaux aux ambiances tantôt légères, éthérées, tantôt jazzy (Bloom). Un tout varié, servi par les voix très particulières de BRUNO MAIA et de FERNANDA O’HARA (dont le timbre très caractéristique des chanteuses celtes doit probablement être à l’origine de cette classification hâtive).

Très dense et complexe, tant au niveau de ses différents genres le composant que de l’agencement des compositions elles-mêmes, E O Mundo De La nécessite de nombreuses écoutes avant d’être appréhendé de façon satisfaisante par l’oreille de l’auditeur. Au final, celui-ci retiendra quelques morceaux vraiment très agréables et novateurs, mais quelques morceaux plus faibles, sans queue ni tête, brouillant parfois le sens de l’album et neutralisant le plaisir d’écoute (A pinga do duende maluco). Un album néanmoins prometteur à recommander aux amateurs de folk progressif principalement, une catégorie un peu restrictive qui devrait cantonner BRAIA dans un anonymat certain… Folk celtique ? Non. Folk réussi ? Oui.

A lire aussi en FOLK par GEGERS :


Ray COOPER
Tales Of Love War & Death By Hanging (2010)
Folk enrichissant




Alexandre POULIN
Alexandre Poulin (2008)
Histoires en folk


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Bruno Maia (chant, guitares, vilon, bouzouki, percussions, flû)
- Fernanda O'hara (chant)
- + Divers Instrumentistes


1. Slainte A La Brasilis
2. Tempos Idos
3. Dança No Abismo
4. Hamlá
5. Juras Promessas
6. Lua
7. Brunebriante Papoula Dançante
8. Falalafada
9. Bloom (ode A Joyce)
10. A Pinga Do Duende Maluco



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod