Recherche avancée       Liste groupes



      
FUSION / FUNK / WORLD  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Miles Davis , Frank Zappa
- Style + Membre : John Mclaughlin

The MAHAVISHNU ORCHESTRA - Inner Worlds (1976)
Par ONCLE VIANDE le 9 Décembre 2008          Consultée 2733 fois

Cinquième album du MAHAVISHNU ORCHESTRA. John McLAUGHLIN conserve la section rythmique WALDEN/ARMSTRONG et lui adjoint le claviériste Stu GOLDBERG. « Inner worlds » sera le seul témoignage de cette formation éphémère. Ce MAHAVISHNU à quatre têtes n’en reste pas moins une entité hautement technique mais au son transformé. Les cordes et cuivres rangés au placard c’est désormais à GOLDBERG de donner la réplique à BigMac à grand renfort de moogs, fender rhodes et hammonds.

« Inner Worlds » est un disque coloré et tourné vers les musiques du monde. Le MAHAVISHNU n’a jamais été aussi proche de WEATHER REPORT. Le disque visite la samba, le funk, la soul, le flamenco et la musique indienne. McLAUGHLIN partage à nouveau la composition avec ses collègues mais plus que jamais revendique le MAHAVISHNU comme sa chose, nom et pochette à l’appui. Dans un souci d’équilibre le groupe sacrifie malheureusement une bonne partie de sa puissance. La moitié des titres envoient sévère, avec un groove et une chaleur inhabituelle. L’autre moitié est constituée de titres plus calmes qui ne seront pas du goût de tous. « Morning calls » est un bouche trou permettant à McLAUGHLIN d’essayer son synthé-guitare. « Lotus Feet » est une gentille musique d’ambiance qui semble oublier à quel point la musique indienne peut être excitante (cf. « SHAKTI »). « Gita », « In my life », « River of my heart » et « Planetary citizen » sont des chansons funk et soul plutôt réussies, avec WALDEN et ARMSTRONG au chant, mais ce n’est pas ce qu’on attend d’un groupe ayant autant de chevaux sous le capot.

Ne tournons plus autour du pot, ce disque vaut surtout pour quatre titres. « All in the familly » et sa transe brésilienne irrésistible (une tuerie), « Miles out » et son duel guitare/batterie baigné de saturations (une tuerie également), le festival électronique d’« Inner Worlds » et le tube instrumental « The way of the pilgrims » qui, si ma mémoire est bonne, servit de générique à une série TV dans les années 80. « Inner Worlds » explore également de nouvelles technologies. L'utilisation des filtres sur « Miles out » est très inventive. Les séquences programmées de la plage titre montrent un MAHAVISHNU électro séduisant. Le Moog participe aux hostilités en gardant une approche très organique. Dommage que toutes ces audaces n'aient pas été davantage développées.

On est loin du MAHAVISHNU qui faisait péter le vu-mètre du temps de « The inner mounting flame ». Si elle n’est plus violente cette musique garde par endroit une extraordinaire énergie. Le groupe de John McLAUGHLIN aura jusqu’au bout maintenu un jazz fusion de bon niveau. Il aura également veillé à se renouveler par une quête incessante de nouveauté. Le groupe renaîtra en 1984 pour une seconde vie beaucoup moins intéressante.

A lire aussi en JAZZ par ONCLE VIANDE :


Frank ZAPPA
Sleep Dirt (1979)
Oublie cette sale pochette et clic ici




NAKED CITY
Torture Garden (1989)
Punk jazz / hard core


Marquez et partagez





 
   ONCLE VIANDE

 
  N/A



- John Mclaughlin (guitares, voix)
- Stu Goldberg (claviers)
- Ralphe Armstrong (basse, chant)
- Narada Michael Walden (batterie, percussions, chant)


1. All In The Family
2. Miles Out
3. In My Life
4. Gita
5. Morning Calls
6. The Way Of The Pilgrim
7. River Of My Heart
8. Planetary Citizen
9. Lotus Feet
10. Inner Worlds (part 1 & 2)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod