Recherche avancée       Liste groupes



      
TECHNO  |  SINGLE

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Ce Single
 



CYBOTRON - Techno City (1984)
Par SASKATCHEWAN le 30 Janvier 2009          Consultée 1351 fois

Techno City est le tout dernier single de CYBOTRON. En fait non, Techno City est leur tout dernier single intéressant (ce dernier mot en lettres dorées, avec des chérubins autour), après, il vaut mieux effacer le groupe des photographies officielles. En effet, après le départ de Juan ATKINS, alias Monsieur Techno, alias Papa, alias Dieu, le groupe de Détroit, sous la direction de Richard Davis, accumulera les flops, rejoignant la foule nombreuse des horreurs du XXe siècle (parmi lesquelles elle occupe un rang tout à fait subalterne, il faut bien l’avouer).

Techno City donc, est au moins aussi important dans la carrière du groupe que le single Clear (à ne pas confondre avec l’album réédité du même nom), sorti quelques années plus tôt. Et pour cause, Techno City passe pour être à l’origine du terme Techno selon certaines versions de l’histoire de la fondation du genre, qui égale en complexité et en détours les récits de la fondation de Rome. Oui, ça n’a rien à voir, mais ça possède ce petit cachet antique qui fait sérieux dans les goûters d’anniversaire.

Laissons là les boums et revenons aux rave parties. Techno City, comme l’immense majorité des morceaux de CYBOTRON première période, est bâti selon un schéma assez simple. Un clavier par-ci, une boîte à rythme par là, le tout saupoudré d’effets datés, laissez cuire à feu doux pendant vingt minutes. Ah oui ! J’oublie l’élément pestilessentiel : la voix éthérée, façon années 80, « Enola Gay » et vive le latex et Albator ! Enfin, tout ce que vous voudrez… Cette voix, bien sûr, a connu le ravage des temps, et ce qui était le top du top de la classe musicale à l’époque ne l’est plus du tout maintenant, et le sera peut-être de nouveau en 2010, allez donner un sens à l’Histoire avec tout ça. Heureusement, le groupe (le label Fantasy ?) a eu l’excellente idée de mettre en face B une version « instrumentale » de Techno City, on respire. Du coup, on apprécie pleinement les bidouillages à la frontière entre Electro et Techno de CYBOTRON, appelés à faire date dans l’histoire de la musique électronique.

Passé l’écueil de la voix, Techno City se révèle être un single de très bonne facture qui ne manquera pas d’éveiller l’intérêt de ceux qui cherchent la source des sons d’aujourd’hui, puisque les sonorités de ce single ne sont pas sans évoquer de productions récentes. J’ose : BOARDS OF CANADA.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par SASKATCHEWAN :


DAF
Alles Ist Gut (1981)
Tout est bon

(+ 1 kro-express)



FATBOY SLIM
You've Come A Long Way, Baby (1998)
Obèse inspiré.

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
  N/A



- Juan Atkins
- Richard '3070' Davis
- John 'jon 5' Howsley (guitare)


1. Techno City
2. Techno City (instrumental)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod