Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK/FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Runrig, Tir Nan Og, Connemara Stone Company

ANDURIL - St. Nowhere (2009)
Par GEGERS le 22 Avril 2010          Consultée 1700 fois

Le fantasme de se perdre dans une nature sauvage et indomptée, se mesurer à la puissance des éléments, est une thématique largement utilisée dans tous les arts, que ce soit le cinéma, la peinture ou la musique. L'idée de pouvoir s'isoler de manière permanente de notre société post-moderne constitue un rêve ayant peu de chances d'aboutir mais nombre d'artistes parviennent à lui donner vie à travers leurs réalisations. Pour ANDURIL, cet ailleurs ne prend pas la forme d'un monde d'héroic-fantasy peuplé de nains et d'orcs, comme son nom pourrait le laisser entendre (Anduril est, dans le Seigneur des Anneaux, le nom de l'épée reforgée d'Aragorn). Le groupe allemand, à la recherche de son « Saint Nulle Part » (traduction littérale du titre de cet album) rêve de manière bien plus terre-à-terre. Ce nulle part a des faux airs d'Ecosse embrumée, d'Irlande aux plaines verdoyantes, d'îles Shetland battues par les vents. Fortement inspiré par Runrig, ANDURIL livre en effet un premier album œuvrant dans dans un folk rock celtique mêlant avec bonheur guitares électriques mordantes, guitare acoustiques mélodieuses, violons dansants et flûtes ethniques. Ce mélange détonant, savamment dosé, permet à l'auditeur, pendant environ une heure, d'approcher ce « Saint Nulle Part » tant recherché.

Pourtant, ANDURIL ne réinvente pas la poudre. Apposant des instruments traditionnels celtiques à des guitares électriques, le groupe pratique un style balisé depuis bien longtemps et transcendé par quelques groupes devenus cultes, Runrig en tête. Néanmoins, le combo parvient à insuffler une véritable âme dans ces 12 compositions qui constituent ce que le genre nous a proposé de meilleur depuis fort longtemps. Faisant preuve d'un indéniable talent de composition, ANDURIL fait mouche de manière très naturelle. Pourtant, tout cela sent fort l'amateurisme. Que ce soit le livret de l'album, constitué de grossiers montages aux couleurs criardes, ou encore la voix du chanteur Tim Roderwieser, à laquelle un mixage approximatif ne rend guère justice, St Nowhere constitue le résultat d'un travail de passionnés plus que de professionnels. Mais cette spontanéité et rugosité de l'ensemble sied parfaitement à l'ambiance générale des titres de cet opus.

Dès l'épique morceau d'ouverture, le bien nommé « St Nowhere », le groupe nous prend par la main pour nous emmener dans une Celtie chatoyante et fière. Dénué de tous arrangements superflus, St Nowhere offre uniquement l'énergie brute des instruments sur des compositions dotées pour la plupart de couplets classieux, de refrains persistants et de soli de guitare aériens que ne renieraient pas un Malcolm Jones (Runrig). Fort homogène, cet album ne laisse s'échapper aucun titre majeur, les 12 compositions étant toutes d'une remarquable qualité. N'offrant que peu de chansons à boire (« Rose of Tralee » est de celles-ci), St Nowhere est un album introspectif et sérieux, fortement marqué par le regret et la désillusion. Se faisant quasi-hard rock à plusieurs reprises (« Clouds »), St Nowhere propose également son lot de ballades folk-rock dont l'indéniable qualité ne peut laisser l'auditeur insensible (« My Only One », « The Last Dance of Mary Bayne »).

Disponible uniquement auprès du groupe, St Nowhere est un « petit » album d'artisans de la musique comme l'on en trouve de moins en moins. N'ayant pas la prétention de rivaliser avec les leaders du genre ANDURIL, qui fête cette année ses 10 ans de carrière, offre néanmoins un premier album sincère et regorgeant de qualités, qui ravira sans problème tous les amateurs du genre !

www.anduril-rock.de

A lire aussi en FOLK par GEGERS :


Ben HARPER
The Will To Live (1997)
Chef d'oeuvre, premier du nom




PASSENGER
All The Little Lights (2012)
Une veilleuse dans la nuit


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Tim Roderwieser (chant)
- Andreas Schwarz (batterie)
- Michael Fliegner (basse)
- Markus Blumberg (guitare)
- Klaus B. (accordéon, clavier)
- Johannes Gläßer (guitare)


1. St. Nowhere
2. The Road To Elgol
3. Take Me Away
4. Flanders Fields
5. My Only One
6. Freedoms Bittersweet Way
7. Rose Of Tralee
8. Grief And Despair
9. The Picture
10. Clouds
11. Skye
12. The Last Dance Of Mary Bayne



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod