Recherche avancée       Liste groupes



      
POST-ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



MOGWAI - Mogwai Young Team (1997)
Par SEIJITSU le 15 Juin 2010          Consultée 2220 fois

Le post-rock est devenu un véritable filon pour les maisons de disques ces dernières années. La scène est désormais encombrée de dizaines de groupes inintéressants, et se contentant de reproduire une musique exploitée, régulièrement avec brio, par les références du genre tel que GODSPEED YOU ! BLACK EMPEROR (GYBE pour faire simple), TORTOISE et bien sûr MOGWAI.
Difficile désormais de ne pas afficher son mépris pour ce mouvement lancé au début des années 90 par TALK TALK et SLINT, et qui patauge, de nos jours, dans les plus infâmes clichés avec le sourire aux lèvres.
Si, malgré tout cela, vous êtes tenté découvrir ce style qui était si innovant au milieu des années 90, autant commencer par les formations pionnières. Elles sont souvent meilleures que les suiveurs et c’est toujours bon pour la culture.

Venons-en à ce disque et attardons-nous sur la partie informative bien chiante mais qui à le mérite de rendre les choses plus claires. MOGWAI fait partie de cette deuxième vague du genre post-rock. Le genre est encore inconnu des médias et sa diffusion reste confidentielle, tout semble à faire donc. Il est un groupe écossais originaire de Glasgow. Région sinistrée, au chômage élevé, stigmatisé par l’échec d’une industrialisation galopante. Puis finalement remplacé par les centres financiers, bien plus rentables et dans l’air du temps. Ce groupe réussit déjà à imposer une ambiance urbaine fataliste dès sa première sortie, ce qui n’est pas simple. Cette musique pue la pollution des usines aux alentours, les rues sont jonchées d’ordures en tout genre. Les passants aux visages fermés vous ignorent. Ils passent même à côté de ce pauvre clochard, couché dans son propre vomi, une bouteille à la main, sans y accorder la moindre attention.
La musique de ces Ecossais définit ce que sera le post-rock dans les années à venir. C'est-à-dire, un schéma reposant sur un thème entre une partie calme, soutenue par une ligne de basse discrète, et une explosion de violence incontrôlée. Bien entendu, ce schéma n’est pas appliqué sur tout l’album contrairement aux canadiens de GYBE. La variété est présente durant toute sa durée et empêche tout sentiment de monotonie et de linéarité de nous frapper en milieu de parcours.

Les influences ne viennent pas seulement des précurseurs du style tel que la troupe de Mark HOLLIS mais aussi des grands noms du noise rock et du shoegaze. SONIC YOUTH, pour les guitares tronçonneuses qui nous lacèrent les oreilles sur « Like Herod », véritable pièce épique d’une dizaine de minutes. MY BLOODY VALENTINE, pour cette ambiance désabusée et même dépressive qui dévoile des musiciens écorché vifs comme sur « R U Still In 2 It », seul titre qui ne soit pas instrumental.
Même ces petits morceaux de transition, où un piano fait son apparition, plantent le décors d’une ville grouillant sous une masse d’ouvriers, se préparant pour la cinquième fois consécutive de la semaine, à se tuer à la tâche pour un salaire de misère. La mélancolie et la naïveté sont aussi là (« Tracy »). Cette naïveté adolescente qui nous illusionne en nous faisant croire que demain sera un autre jour et que tout cela s’arrangera. Même si on sait au fond de nous, que notre avenir est déjà tout tracé. Nous finirons comme notre oncle avachi toute la journée au comptoir du bar en bas de chez lui. Boire, vomir, pisser et agresser quelques pauvres gens pour satisfaire son addiction, est devenu son lot quotidien. Parce que tout le monde s’en fout de lui et de son quartier. Cette ville pue la merde, Mogwai a voulu nous faire comprendre que la dépression urbaine existe et qu’elle est tout aussi mortelle que n’importe quelle maladie.
Cela serait un crime de passer sous silence le gigantesque « Mogwai Fear Satan », conclusion génialissime et composition de bravoure post rockien. Cette pièce m’évoque quelqu’un qui se débat pour survivre, même s’il connaît l’issue de ce combat. Le groupe rentre dans une transe meurtrière. La frappe du batteur se mue en percussions tribales endiablées. Les guitares hurlent et s’écrasent dans un vacarme insupportable. Pourtant une flûte apparaît et nous guide vers la lumière pour échapper à ce cauchemar. Le groupe se lance dans une bataille sans fin contre une condition qu’il n’a jamais voulu. L’espoir est néanmoins là, en fin de morceau. L’avenir n’est pas aussi ténébreux que cette ville où l’on habite. Peut être. Oui peut être, que tout cela s’arrangera finalement…

Le post-rock atteint un de ses sommets avec Mogwai Young Team parce que ce groupe joue avec ses tripes. Le post-rock atteint un de ses sommets parce qu’il est aussi inventif (cette flûte douce accompagnant à merveille ces larsens de guitares si agressifs).
Mogwai aura tout donné dans ce disque et jamais il ne retrouvera cette urgence qui a profondément marqué ce premier essai.
C’est son meilleur album et un des plus importants de ce style si particulier qu’est le post-rock. Les amateurs du genre ont déjà ce disque, c’est bien connu. Les néophytes commenceront par cette porte d’entrée qui échappe aux plus gros défauts du genre (les longueurs notamment).

Qu’attendez vous pour faire un tour à Glasgow ? Mogwai n’attend plus que vous pour vous y emmener…

A lire aussi en POST-ROCK par SEIJITSU :


GODSPEED YOU ! BLACK EMPEROR
Yanqui U.x.o. (2002)
Le meilleur album de gy!be.




MOGWAI
Special Moves (2010)
Une bonne surprise


Marquez et partagez





 
   SEIJITSU

 
  N/A



- Stuart Braithwaite (guitare, glockenspiel)
- Dominic Aitchison (basse)
- Martin Bulloch (batterie)
- John Cummings (guitare)
- Brendan O'hare (piano, guitare)
- Aidan Moffat (chant sur 'r u still in 2 it')
- Shona Brown (flute sur 'mogwai fear satan')


1. Yes! I Am A Long Way From Home
2. Like Herod
3. Katrien
4. Radar Maker
5. Tracy
6. Summer (priority Version)
7. With Portfolio
8. R U Still In 2 It
9. A Cheery Wave From Stranded Youngsters
10. Mogwai Fear Satan



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod