Recherche avancée       Liste groupes



      
POST-ROCK  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 



MOGWAI - Special Moves (2010)
Par SEIJITSU le 15 Novembre 2010          Consultée 1419 fois

J’entretiens une relation très étrange avec MOGWAI. Si j’estime énormément ce groupe c’est en réalité à cause de son premier album Young Team et de quelques autres miettes dans sa discographie. Malgré un dernier album étonnement réussi, la plupart de leurs disques ne récolte qu’indifférence de ma part car ils ont tout simplement perdu leurs piquants et tout ce qui faisait l’originalité de ce combo. Oui, il fut un temps où il ne faisait pas une musique rêveuse, mélancolique, mais tristement proprette. Il fut un temps où il faisait un post-rock douloureux prêt à exploser dans des accès de rage noise rock apocalyptique. Les passages les plus calmes existaient déjà chez eux bien sûr. Mais malgré la mélancolie qui s’en dégageait parfois, il y régnait une certaine tension qu’on ne retrouvait que très peu chez d’autres formations.

Ca c’était avant leur troisième album. Maintenant, libéré de ses propres démons, MOGWAI a décidé de singer SIGUR ROS. Même si cela est fait de manière professionnelle, il m’est désormais difficile de sauter de joie face à cette nouvelle orientation. Mais si l’aspect aseptisé de certains albums des écossais me gêne, je ne peux que me prosterner devant l’interprétation du groupe sur scène car, oui, ce dernier gagne un intérêt non négligeable en live.

Néanmoins, si on connaît la compilation Government Commissions: BBC Sessions 1996–2003 (leurs Peels Sessions en quelque sorte), l’intérêt de ce live semble limité. La tracklist attire tout de même l’œil, car elle fait figurer des compositions du dernier album, ainsi qu'un incontournable absent sur la fameuse compilation, qui n'est rien d'autre que « Mogwai Fear Satan ». Nous avons affaire ici à une setlist plus orientée vers les albums alors que les Peels Sessions s’attardaient parfois sur des inédits et des versions alternatives. Les plus ronchons d’entre nous rouspèteront en raison de l’absence de « My Father, My King », un de leurs meilleurs morceaux qui, pourtant, reste, à mon regret, ignoré par beaucoup.

Bon alors, Special Move il vaut le coup ou pas ? Ben oui mon gars.

Les copains écossais cessent de trop se cacher derrière des bidouillages électroniques. Mais surtout on retrouve enfin leur énergie sur des titres à faire exploser nos tympans comme « Glasgow Megasnake » judicieusement placé en conclusion, et leurs deux titres phares (« Mogwai Fear Satan » et « Like Herod »), what else ? La fanfare a aussi la bonne idée de varier ses titres alternant morceaux plein de tension qui finissent en rock sonique (« I Love You, I'm Going To Blow Up Your School ») et percées atmosphériques dans la stratosphère (« 2 Rights Make 1 Wrong »). Ceux qui reprochaient la linéarité de certains de leurs disques (à juste titre), n’ont aucune raison de cracher sur ce live. Le groupe prend aussi quelques libertés dans l’interprétation de certains titres notamment sur « Mogwai Fear Satan », la structure de la composition étant différente de l’originale.

Mais si je devais aborder le douloureux sujet des défauts, je dirais qu’ils sont minimes mais tout de même frustrants par moment. « Cody » par exemple, qui reste la seule grosse faute de ce live. Une balade que je ne déteste pas, mais qui reste pourtant bien en dessous de « R U Still In 2 It ». Bref, le groupe nous ressasse tellement ce morceau que cela en devient agaçant, alors si l’interprétation laisse à désirer en plus (le chant étant très mal assuré) là c’est la catastrophe. Mis à part cela, je n’ai rien à ajouter sur ce produit de très bonne facture qui fait figure de bonne introduction à l’univers de ces post-rockeux (bon après vous m’irez écouter Young Team hein, parce que j’ai pas mis 5/5 pour rien quand même).

L’année 2010 fut décevante en terme de nouveautés pour ma part. Mais elle fut parsemée de quelques bonnes surprises. Ce Special Move en fait évidemment partie.

A lire aussi en POST-ROCK par SEIJITSU :


FLYING SAUCER ATTACK
Further (1995)
Beauté nocturne et bruitiste




SOUTHPACIFIC
Constance (2000)
Dream, repetition & noise


Marquez et partagez







 
   SEIJITSU

 
  N/A



- Dominic Aitchison (basse)
- Stuart Braithwaite (guitare)
- Martin Bulloch (batterie)
- Barry Burns (guitare et claviers)
- John Cummings (guitare)


1. I'm Jim Morrison, I'm Dead
2. Friend Of The Night
3. Hunted By A Freak
4. Mogwai Fear Satan
5. Cody
6. You Don't Know Jesus
7. I Know You Are But What Am I
8. I Love You, I'm Going To Blow Up Your School
9. 2 Rights Make 1 Wrong
10. Like Herod
11. Glasgow Megasnake



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod