Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK-ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The Seer , 10,000 Maniacs, Kitchens Of Distinction
- Membre : Red Hot Chili Peppers

REM - Lifes Rich Pageant (1986)
Par MARCO STIVELL le 25 Avril 2010          Consultée 2943 fois

Waouh ! C'est le premier mot qui doit venir à l'esprit après la première écoute de ce quatrième album de R.E.M., que l'on connaisse leurs premières oeuvres ou non. Si c'est "non", on ne peut rien dire de plus que "Waouh !". Rassurez-vous, c'est simplement l'effet que procure cet album que l'on peut considèrer comme le meilleur de la première période du groupe. Sensations fortes garanties !

Dans le premier cas tous les fans, au moins ceux de la première heure, savent que les quatre garçons d'Athens, Géorgie, avaient nettement besoin de se ressourcer et devaient même faire leurs preuves. Besoin de se ressourcer car l'enregistrement de l'album précédent, Fables of the Reconstruction s'est révélé difficile (à Londres, mauvais temps, mauvaise ambiance et mauvaise bouffe), devaient faire leurs preuves car les singles de ce même disque (notamment "Can't Get There From Here") n'ont pas obtenu le concours des radios, et la maison de disques I.R.S. a commencé de revoir un peu son jugement quant au fait de fournir son aide au groupe.

Heureusement, Lifes Rich Pageant (titre à référence cinématographique, dont la contraction du premier mot est tout à fait volontaire) est arrivé et tout est rentré dans l'ordre. Nettement plus "joyeux" (mais avec toujours un caractère engagé bien senti), abouti, tout simplement réussi que le précédent, il ira même jusqu'à devenir leur premier disque d'or. Le style est toujours le même, un puissant folk-rock avec des guitares évoquant bien l'une des influences principales de R.E.M., à savoir le groupe The ByrdsS.

Mais ici c'est, comment dire, particulièrement réussi. Il y règne une ambiance tout à fait contraire à celle de Fables of the Reconstruction, bien plus "accueillante", séduisante, et on trouve même de vrais hits potentiels qui n'ont rien à envier question qualité à "So. Central Rain" (album Reckoning). Le premier exemple qui vient à l'esprit est bien évidemment "Fall on me", aux paroles très écolo, avec des sonorités plus acoustiques (un peu de guitare 12 cordes, miam) et un tandem Michael Stipe en lead / Mike Mills aux choeurs qui fonctionne mieux que jamais. Il sera d'ailleurs le véritable premier tube du groupe.

Il serait cependant injuste de laisser de côté toutes les autres perles qui suivent. Après un "Begin the Begin" limite rageur, comment ne pas succomber à la richesse mélodique des refrains (entre autres) de "Swan Swan H", "Cuyahoga", "What if we Give it Away ?" pour les titres lents, "These Days", "I Believe" (avec une intro délirante au banjo et un ptit passage de l'accordéon fort sympathiques), "Just a Touch" pour les plus rapides ? A propos de ces trois derniers, il devient même très, très difficile de ne pas battre du pied et de chanter avec le groupe, parce que franchement, c'est tellement Bon ! Ca bouge, c'est puissant, ça met du baume au coeur (bon les titres lents aussi quand même)... Seul au milieu de tout le reste, on se demande un peu ce que le quasi-instrumental "Underneath the Bunker" fait là, mais lui aussi donne le sourire à sa manière, avec sa guitare orientalisante. On se demandera juste pourquoi l'album ne se termine pas avec "Swan Swan H", la reprise qui suit étant juste sympathique, mais bon...

A part ça, toutes ces chansons valent clairement le coup d'être écoutées même par des non-connaisseurs des albums pré-Green ou Out of Time, surtout "I Believe" et "Just a Touch", sans doute deux des meilleures chansons du groupe de la période I.R.S., voire de toute leur carrière. C'est assez jubilatoire, ne serait-ce que le fait d'avoir l'air en tête... Avec "Fall on me", voilà un trio de chansons mythiques qui à elles seules m'emmènent à recommander cet album bien plus que les trois précédents et que le suivant, toujours pour parler uniquement de la période I.R.S. Lifes Rich Pageant reste le meilleur, avec comme les autres sa propre "lourdeur" mais ici mieux gérée que jamais, alors qu'elle fera à en partie le défaut de Document. Une référence du folk-rock, à (ré)écouter de toute urgence !

Note réelle : 4,5

A lire aussi en ROCK par MARCO STIVELL :


MOSTLY AUTUMN
Live 2009 (2010)
Enfin le live qu'on attendait




The WHO
The Who By Numbers (1975)
Pas le meilleur, mais quand même sous-estimé


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Michael Stipe (chant)
- Peter Buck (guitares, banjo)
- Mike Mills (basse, choeurs, claviers)
- Bill Berry (batterie, percussions)


1. Begin The Begin
2. These Days
3. Fall On Me
4. Cuyahoga
5. Hyena
6. Underneath The Bunker
7. The Flowers Of Guatemala
8. I Believe
9. What If We Give It Away ?
10. Just A Touch
11. Swan Swan H
12. Superman



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod