Recherche avancée       Liste groupes



      
ELECTRO EXPéRIMENTALE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2010 Browen

Bjørn SVIN - Browen (2010)
Par STREETCLEANER le 11 Juin 2010          Consultée 742 fois

Bjørn SVIN est un compositeur, producteur et DJ danois de dance music, de techno et de musique électronique expérimentale, qui opère depuis le milieu des années 90 et qui s'est fait notamment connaître avec son hit « Mer Strøm 2 ». Il a également composé quelques musiques pour des films ou des pièces de théâtre. Dans le milieu des clubs scandinaves il s'est peu à peu imposé pour en devenir une référence quasi incontournable. Toutefois, avec Browen, de dance music il n'est pas question. Car Browen dévoile une nature fortement expérimentale pour des oreilles vierges, avec des influences qui sont plutôt à rechercher du côté des premiers APHEX TWIN ou d'autres signatures du label Warp, comme AUTECHRE par exemple. Entre techno, IDM, dubstep, abstract, ambiant, noise, inspirations africaines, minimalisme, expérimental, SVIN ne recherche pas la facilité et l'accessibilité : le premier venu sur ses terres étranges renoncera rapidement s'il ne possède pas une belle volonté d'exploration et de persévérance. Browen ne se dévoilera en effet que peu à peu...

SVIN ne recherche d'autant pas une quelconque facilité que le titre d'ouverture « Browen » est plutôt bien abstrait, un morceau dans lequel SVIN s'amuse à dessiner des motifs rythmiques avec diverses percussions aux multiples sonorités métalliques et organiques (une quasi-constante sur cet album). Approche qu'on retrouvera dans « owW », baigné également de sonorités métalliques, sur fond de samples et de bruitages divers. Il est évident que l'ensemble s'appréhende d'une manière essentiellement expérimentale, mais aussi ambiante. Des morceaux comme « bowbrow », « nnOR », ou « enbrO » nous confirment en effet qu'il faut également se laisser entraîner par une attitude et une volonté ambiantes, à l'instar de certaines productions de Brian ENO (même si SVIN n'opère pas dans le même registre). Les pulsations de basse de « bowbrow » sont plutôt timides et leur régularité invite au repos et des effets synthétiques lumineux nous transportent dans une autre dimension, dans une sorte d'état de demi-conscience, entre rêve et réalité. On retrouvera également un petit côté irréel sur l'apaisant « OOOO ». Le superbe « rOOn » ferait quant à lui un titre idéal pour publicitaires en recherche d'une musique ambiante sereine... tout comme le suivant, « RoweR ». Finalement, les titres les plus immédiatement accrocheurs sont peut-être ceux placés en fin d'album.

Certains titres sont plus dynamiques, comme « mOmWree » par exemple, sur une base rythmique hip-hop et dub mais qui joue toujours avec des percussions métalliques dont le jeu complexe insuffle presque un sentiment de déstructuration. Déstructuration qu'on ressent également sur « enRowen », qui utilise une boucle minimaliste qui n'est pas sans faire penser à une machinerie rouillée qui rencontrerait une certaine résistance dans son mouvement, car là aussi les effets dissonants sont clairement perceptibles. Une sorte de mini foutoir sonore, mais toujours mélodique, et le travail expérimental de SVIN est indéniablement intéressant. « ROwmOr » nous ramène quant à lui sur des terres techno ; on appréciera la mélodie légèrement hypnotique et le rythme particulièrement dansant. Un superbe titre qui là aussi peut s'apprécier à travers une fenêtre ambiante. Sur le dernier morceau « BooO », apparaît le chant de Jacob BELLENS sur un arrière-plan de percussions, de vibrations de haut-parleurs et d'expérimentations sonores qui finissent par se superposer et se combiner pour former une structure rythmique complexe, là aussi à la limite de la désorganisation.

Très expérimental, surtout pour des oreilles peu habituées à ce style d'exercice, mais pas inaccessible pour autant, Browen joue essentiellement sur des ambiances où se mêlent percussions métalliques et textures synthétiques lumineuses, le tout étant toujours mâtiné d'atmosphères légèrement irréelles, plutôt calmes et qui invitent au rêve ou à la relaxation. Une certaine sérénité se dégage de cet album qui s'appréciera aussi bien sous un angle expérimental qu'ambiant. Browen ne dévoile sa richesse que peu à peu. Mais soyons réalistes : Browen fera malheureusement partie de ces productions qui resteront confinées dans un petit cercle d'initiés.

Note réelle : 3.5/5.

PS : Browen peut être écouté à cette adresse (label Rump Recordings) :
http://www.rump-recordings.dk/releases/8

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par STREETCLEANER :


NITZER EBB
That Total Age (1987)
Force, machine, muscle, haine et ordre




MONOLAKE
Momentum (2003)
Voyage spatial, technologique, futuriste et dark

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez





 
   STREETCLEANER

 
  N/A



- Bjørn Svin (tout)
- Jacob Bellens (voix sur 'booo')


1. Browen
2. Bowbrow
3. Oww
4. Momwree
5. Enbro
6. Enrowen
7. Nnor
8. Rowmor
9. Oooo
10. Roon
11. Rower
12. Booo



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod