Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The Saw Doctors , Young Dubliners, Creeds Cross, U2, The Seer , Coast, The Silencers
- Membre : Runrig, Simple Minds, Ultravox
- Style + Membre : The Alarm

BIG COUNTRY - Peace In Our Time (1988)
Par GEGERS le 4 Septembre 2010          Consultée 1299 fois

Déçu par le manque d'intérêt du public pour son troisième album, pourtant regorgeant d'atouts, BIG COUNTRY décide de contrer l'indifférence polie ayant suivi la sortie de The Seer en allant enregistrer son quatrième opus en territoire convoité, à savoir les Etats-Unis, sous la houlette du producteur Peter Wolf. Se soumettant totalement aux directives de ce dernier, le groupe laisse alors de côté les éléments qui faisaient sa spécificité pour livrer son album le plus impersonnel, mais pas nécessairement le plus inintéressant.

Exit l'effet e-bow, qui permettait aux guitares de Tony Butler et Stuart Adamson d'imiter le son des cornemuses et renforçait l'identité celtique du groupe écossais. Les guitares sonnent de manière brute et rugueuse, plaçant le groupe sur un terrain rock plus traditionnel. La présence de flûtes sur « From Here to Eternity » permet néanmoins à BIG COUNTRY de ne pas trop s'éloigner de ses influences, Runrig en tête. La voix de Stuart Adamson, si particulière, se voit quant à elle agrémentée de nombreux effets et échos qui lui confèrent une place majeure sur cet opus, écrasant de sa puissance et de son aura les autres instruments. Malgré cette mise en avant de la voix, il est néanmoins à noter que le groupe se voit enfin doté d'une production vraiment digne de ce nom et rendant véritablement justice à sa musique. Dommage que celle-ci ne soit pas du meilleur niveau...

Délaissant complètement les sujets sociaux que Stuart Adamson avait l'habitude de traiter dans les chansons du groupe, BIG COUNTRY offre en effet un rock non déplaisant, mais terriblement fade et décevant. Bien moins mordant que sur ses précédents opus, le groupe se fait généralement mid-tempo, tentant de maîtriser un équilibre entre refrains percutants et mélodies convaincantes. « King of Emotion », premier titre de l'album, est symptomatique de cet opus. Doté d'un riff sympathique, le morceau tombe finalement à plat lorsque débute le premier couplet, la faute à un clavier abrutissant et une mélodie tout simplement inintéressante. A tenter de reproduire des succès tels que « In a Big Country » ou « Fields of Fire », le groupe et son nouveau mentor ne font qu'allumer des mèches qui s'éteignent malheureusement bien trop vite. Et si l'on se prend au jeu à l'écoute du plus convaincant « Broken Heart (thirteen valleys) » qui parvient à embarquer l'auditeur grâce à des arpèges de toute beauté et une montée en puissance captivante, le très similaire « Thousand Yard Stare » fait immédiatement retomber le soufflet. Ainsi, outre le titre sus-mentionné, nous ne retiendrons que le formidable « From Here to Eternity », offrant de formidables envolées guitaristiques de Tony Butler, la ballade « Everything I Need », toute en arpèges, et le titre final « I Could Be Happy Here », syncopé et flamboyant, et offrant une nouvelle fois un refrain dans la plus pure tradition BIG COUNTRY.

En décidant d'américaniser sa musique pour tenter de reconquérir un public américain depuis longtemps perdu pour la cause, BIG COUNTRY vend ainsi au plus offrant une partie non négligeable de sa personnalité, et offre un opus en demi-teinte qui ne rencontrera qu'un faible succès, peu apprécié par la critique et les fans. Et si Stuart Adamson y livre quelques une de ses plus belles lignes de chant, cela ne parvient pas à faire de Peace in Our Time un album que l'on ressort régulièrement de sa discothèque, malgré une pochette de toute beauté. L'album suivant, No Place Like Home, ne fera guère mieux...

A lire aussi en ROCK par GEGERS :


Stephan EICHER
1000 Vies (1996)
Spécial semaine boîte à demandes !




MERZHIN
Pleine Lune (2000)
Fulgurance rock celtique


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Stuart Adamson (chant, guitare, piano)
- Mark Brzezicki (batterie, percussions)
- Tony Butler (basse)
- Bruce Watson (guitare)


1. King Of Emotion
2. Broken Heart (thirteen Valleys)
3. Thousand Yard Stare
4. From Here To Eternity
5. Everything I Need
6. Peace In Our Time
7. Time For Leaving
8. River Of Hope
9. In This Place
10. I Could Be Happy Here



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod