Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Mostly Autumn, Iona
- Style + Membre : Karnataka

The REASONING - Acoustically Speaking (2010)
Par MARCO STIVELL le 22 Septembre 2010          Consultée 1112 fois

Petit rappel de l'histoire. THE REASONING est formé au milieu de la décennie 2000-2010 avec pour base le couple Cohen, Matthew et Rachel (autrefois Jones, ex-chanteuse de Karnataka), les guitaristes Dylan Thompson et Lee Wright, le claviériste Gareth Jones et le batteur Vinden Wylde. Ensemble ils enregistrent l'album Awakening qui paraît en 2007. Wright est remplacé par Owain Roberts et le deuxième album, Dark Angel, est publié l'année suivante. Ces deux disques ont été salués par la critique, mais la formation est en perpétuel changement. Jones et Wylde s'en vont ensuite et sont respectivement remplacés par Tony Turrell (ex-membre du groupe de Fish entre autres) et Jake Bradford-Sharp. Le groupe accueille aussi Maria Owen aux choeurs.

Il peut facilement paraître anodin, presque incongru de retrouver un tel groupe dans nos pages. En effet, même s'il s'agit d'un groupe de rock progressif, la tendance de The REASONING à employer un son plutôt "lourd", notamment en ce qui concerne les guitares, leur vaudrait aussi bien une place sur Nightfall. Le fait est qu'au beau milieu de notre été 2010 riche en bonnes sorties, le groupe, quelques semaines seulement après la réalisation de son troisième album Adverse Camber, nous régale d'un petit album qu'ils ont réalisé eux-mêmes avec beaucoup de plaisir. Pour bien signifier que ce n'est qu'une parenthèse, le design (un digipack tout ce qu'il y a de plus sobre, sans livret), la pochette même (très jolie d'ailleurs), tout est minimaliste et convient remarquablement bien à ce nouveau disque.

Ce groupe de rock progressif aux insistances plutôt heavy a choisi de revisiter ici son répertoire, à raison de trois chansons pour chacun des trois albums, et de manière plutôt "intimiste". Que l'on ne se méprenne point, ainsi que le prouvent les crédits de ce Acoustically Speaking, chaque membre du groupe est présent et participe activement, autant que cela est nécessaire. Mais le changement principal tient bien évidemment dans des guitares acoustiques plutôt qu'électriques, et cela affine grandement la musique du groupe. De même, il convient de noter le jeu de claviers très subtil et adapté de Tony Turrell, qui préfère utiliser de faux instruments comme la trompette ("The Thirteenth Hour"), le glockenspiel, ou encore une fausse harpe comme sur "Script Switch Trigger" et qui rappelera de bons souvenirs aux amateurs de Karnataka qui auront comme moi suivi Rachel dans cette autre très belle aventure.

On remarquera facilement que, et c'est loin de leur faire du tort, des titres comme "A Musing Dream" sont bien raccourcis, chose que l'on pourra expliquer par le fait que le groupe a voulu (et à réussi !) capturer leur essence principale. D'autre part, et même si les titres atteignent parfois une durée assez conséquente pour des titres acoustiques (six ou sept minutes), ceci prouvant que The REASONING cherche à garder son identité "permissive", le groupe a décidé d'employer la recette d'une douceur assez marquée, ce qui se ressent jusque dans le chant tout en retenue de Dylan et des choeurs efficaces de Maria. Mais ce n'est pas tout. La musique de The REASONING sur les albums "normaux" laisse à chaque fois entendre que même si elle n'est pas révolutionnaire, elle reste originale dans le sens où le groupe s'est inventé son monde, s'est trouvé son son, s'est construit son identité bien à lui. Et pour ce Acoustically Speaking, il n'a pas hésité à carrément se revisiter, en chamboulant même les genres des morceaux. Il n'y a qu'à écouter ce "Within Cold Glass" délicieusement orienté reggae, ou même un "The Thirteenth Hour" hispanisant aux ambiances très prenantes.

On peut dire que tous ces critères donnent à cet exercice un rendu assez passionnant, très fin et goûteux même si ce n'est pas forcément perceptible à la première écoute. C'est un album qu'il convient de savourer dans un moment de tranquillité, sans attendre qu'il y ait un quelconque décollage ou moment de folie comme les albums précédents en ont offert. Chaque chanson apporte son lot de petites douceurs, dans la musique bien sûr mais aussi un arrangement très fin au niveau de la rythmique ou des vocaux, des sons de claviers et de guitares acoustiques. Acoustically Speaking reste un bel album complémentaire aux autres plus rock, même si des chansons telles que "Breaking the 4th Wall" (album Dark Angel, 2008) avaient déjà prouvé que le groupe excellait dans le genre.

A lire aussi en FOLK par MARCO STIVELL :


ZERO SHE FLIES
The River (2015)
Le Mississippi version folk féérique




Mina TINDLE
Taranta (2012)
Folk étoffé mêlé à de la pop


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Rachel Cohen (chant, percussions)
- Dylan Thompson (chant, guitares acoustiques, mandoline)
- Matthew Cohen (basse, mandoline)
- Maria Owen (choeurs)
- Tony Turrell (pianos, claviers, programmations, choeurs)
- Owain Roberts (guitares acoustiques)
- Jake Bradford-sharp (batterie, percussions)


1. The Thirteenth Hour
2. In The Future
3. Script Switch Trigger
4. Aching Hunger
5. Dark Angel
6. The Nobody Effect
7. Sacred Shape
8. Within Cold Glass
9. A Musing Dream



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod