Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Clogs

The NATIONAL - High Violet (2010)
Par VIVI le 13 Septembre 2010          Consultée 2057 fois

Il est rare de voir des groupes exploser à partir du cinquième LP et c’est pourtant ce qui vient de se produire pour les américains de The NATIONAL, qui auront ont mis trois années pour accoucher de ce High Violet. Le phénomène est assez particulier pour que l’on puisse le souligner. Il est certain que ce succès tardif n’est absolument pas injustifié, car cet album est une très agréable surprise.

High Violet, dans le genre Pop/Rock Indé hype (mais on s’en fout), est une franche réussite. Imprégné d’une mélancolie exacerbée, l’album est la confession pudique des états d’âmes de son chanteur, Matt Berninger. Ses peurs et ses craintes s’expriment à travers son chant grave, le chant d’un homme qui porte sa souffrance telle une bête blessée qui tente de se relever. Chaque chanson devient une petite confidence susurrée à notre oreille grâce à des mélodies soignées et respirant le spleen à chaque note qui s’écoule. Les titres sont tous des petits trésors d’émotions, teintés d’une tristesse terriblement addictive tant ils semblent s’adresser à nos propres blessures affectives.

Il est difficile de dégager un titre plus qu’un autre, High Violet revêtant une cohérence sans faille. Les arrangements sont délicats et posés avec beaucoup d’élégance, plongeant l’auditeur au plus profond de ses songes. Et de cette fragilité apparente naissent des chansons fortes et équilibrées, où chaque détail a sa place : que serait « Terrible Love » sans cette batterie qui appuie le « It’s a terrible love that I’m walking with spiders » du refrain ? Que serait « Afraid of Everyone » sans ce gimmick de guitare qui revient en boucle ? Un piano tragique, une batterie qui fait résonner ses coups au ralenti, installant un rythme ensorcelant (un très bon point de ce côté), des chœurs qui respirent la fausse joie, des cordes discrètes… la formation nous entraîne dans la froideur d’un New-York pluvieux, où chaque goutte d’eau nous attire un peu plus profondément dans notre mal-être. Car il règne en maître absolu ici, il est le fil rouge qui unit les chansons à l’auditeur. Il résonne avec une profondeur grave, mais il est pourtant si exaltant. Et au milieu de ces chansons aux petits oignons, Matt Berninger laisse sa peine prendre le dessus. Sa voix est désabusée, comme si le bonhomme avait déposé les armes. Cette peine, aussi flagrante soit-elle, est exprimée avec une sorte de crainte, un refus de se dévoiler complètement. Et c’est dans cette retenue qu’il y a quelque chose de vraiment touchant.

High Violet est le disque des jours de pluie, des espoirs impossibles, c’est l’art de la note qui s’attaque à la moindre de nos failles et qui fait ressurgir les regrets enfouis. High Violet est l’album des jours où l’on se sent un peu masochiste… mais honnêtement, il n’a jamais été aussi bon de souffrir.

A lire aussi en POP par VIVI :


COLDPLAY
A Rush Of Blood To The Head (2002)
Un grand disque de pop anglaise




BAT FOR LASHES
Two Suns (2009)
Pop sophistiquée et élégante


Marquez et partagez







 
   VIVI

 
  N/A



Non disponible


1. Terrible Love
2. Sorrow
3. Anyone's Ghost
4. Little Faith
5. Afraid Of Everyone
6. Bloodbuzz Ohio
7. Lemonworld
8. Runaway
9. Conversation 16
10. England
11. Vanderlyle Crybaby Geeks



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod