Recherche avancée       Liste groupes



      
POP BRETONNE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2006 En Tu All
2009 Mammenn
2011 Kan An Tevenn
2013 Beo
2016 Avalon

GWENNYN - En Tu All (2006)
Par MARCO STIVELL le 27 Avril 2015          Consultée 589 fois

S'il y a bien une chose qui peut combler le passionné, c'est de voir un rêve, pourtant parti de presque rien, devenir une réalité. Lorsqu'Alan STIVELL publie l'album Back to Breizh en 2000, son public découvre la chanson "Huñvreoù" et la voix pure de GWENNYN, dont le nom complet est Gwennyn Louarn, jeune fée rennaise de 26 ans qui écume les concours et salles de concerts. Même si votre serviteur a eu un train de retard par rapport à cette écoute décisive, il n'en a pas moins souhaité que cette fée use de son propre charme entier, diffuse ses enchantements sous son seul nom. Quel bonheur, en cette année 2006, de voir s'afficher le nom de GWENNYN sur une page Web consacrée, ainsi que la description d'un premier album sorti récemment !

En Tu All, édité par Coop Breizh, est soigné à la manière des premières réalisations musicales bretonnes et indépendantes, avec les textes retranscrits dans leur langue d'origine et, à défaut de traductions françaises, des "notes-résumés" non dénuées de poésie et d'ouverture pour l'auditeur, en matière d'interprétation. Cependant, GWENNYN affirme une volonté d'ancrer ses mots dans une tonalité bien réelle et un souci de l'actualité, en Bretagne et ailleurs. Il pouvait en être difficilement autrement pour l'ancienne écolière Diwan, fille de Malo Louarn, dessinateur de BDs (magazines Tintin et Spirou) et militant très actif pour la cause bretonne.

Au vu des thèmes traités, plusieurs de ces chansons semblent avoir été écrites à la fin des années 90, "Marv an Evned"/"La Mort des Oiseaux", qui évoque indirectement la catastrophe de l'Erika. Avec une portée plus large, "Bosko hag Admira" nous conte la passion d'un Serbe et d'une Musulmane qui fuient la guerre de Bosnie et "Bugale Belfast" glisse des mots de soutien aux victimes du conflit Nord-Irlandais. Enregistré en compagnie de musiciens solides comme Yann Honoré, Philippe Turbin et Patrice Marzin, En Tu All ("de l'autre côté") dévoile généreusement ses atouts et s'impose joliment dans le paysage musical bretonnant. Les compositions se situent dans une veine pop américaine traitée à la bretonne (présence de violon, d'accordéon, de harpe) avec des sons actuels, dont on apprécie aisément le caractère dynamique, rêveur ou enlevé, rempli de belles mélodies. Bien que placé en accompagnement, le groupe de musiciens n'est jamais "avalé" par son élément de tête.

Les mots presqu'entièrement dans la langue d'origine s'enrichissent d'un swing particulier grâce au chant de GWENNYN. Cette voix pure et légère, finement tremblante sur les notes longues, est un véritable symbole de féminité, avec cette touche maternelle qui rassure et raconte autant qu'elle résonne avec force sur de l'engagement et du soutien en points d'exclamations. Cette voix qui fait des merveilles dès le premier titre, "Donezon", mélodie pop alternative et splendide qui doit aussi ses couleurs profondes au violon et aux sons éthérés mélangés aux grooves urbains. Les autres morceaux enlevés méritent également que l'on s'y attarde, même si dans le cas de "En Tu All", "Bugale Belfast" et "Gerioù 'zo Ganto", il y a beaucoup de similitudes, notamment un refrain simple, et des ambiances trip-hop (comme chez KOHANN mais encore différemment), des élans funk que l'on trouvait dans la pop en vogue dix ans plus tôt. L'efficacité est elle aussi présente, jusque dans les ballades : "Bosko hag Admira", mélodie valsée empreinte de folk et de celtitude, "Eben" et "Mabig Den", connotées r'n'b acoustique, partagées entre berceuse et chanson d'amour nostalgique.

Outre ceux-ci, En Tu All se démarque par la mise en valeur de titres comme "An Alc'hwez Aou", musique sur un texte d'Anjela Duval, grande poétesse bretonne, "Donezon" et "Marv an Evned", avec une harpe qui se fera trop rare chez cette artiste. Parlons encore de "Dream Well", ode à la mer qui ferme le disque tout en élégance et en suavité. GWENNYN, en tant que chanteuse, auteure-compositrice, sachant s'entourer et en débutant sa carrière discographique (déjà incontournable dans la pop bretonne), tient ses promesses et en annonce bien d'autres.

A lire aussi en POP par MARCO STIVELL :


REM
Out Of Time (1991)
Pas si hors du temps que cela




Murray HEAD
Between Us (1979)
L'après Say It Ain't So


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Gwennyn (chant)
- Yann Honoré (basses, mandole, whistles, programmations)
- Patrick Boileau (batterie)
- Philippe Turbin (piano, claviers)
- Ewann Volant (guitares)
- + Yann Le Corre (accordéon)
- David Hopkins (percussions)
- Kate Dunne (violons, alto)
- Claire O'donnell (harpe celtique)
- Ian Smith (mandole, guitares)
- Dj Blue (scratches)


1. Donezon
2. Marv An Evned
3. Tan Ar Vuhez
4. Bosko Hag Admira
5. En Tu All
6. Mabig Den
7. Gerioù 'zo Ganto
8. Eben
9. Bugale Belfast
10. An Alc'hwez Aour
11. Dream Well



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod