Recherche avancée       Liste groupes



      
TECHNO/POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2010 Dust
 

 Site Officiel (339)
 Label Bpitchcontrol (134)

Ellen ALLIEN - Dust (2010)
Par SASKATCHEWAN le 26 Novembre 2010          Consultée 694 fois

A la lumière de ses dernières productions, beaucoup sont ceux qui rangent désormais Ellen ALLIEN dans le placard poussiéreux des arnaques de la musique électronique. Il faut dire que la DJ allemande a un certain talent pour exaspérer jusqu’à ses fans les plus fervents : déclarations pleines d’autosuffisance, projets aussi nombreux qu’inaboutis, concerts sans saveur… Bref, le dossier à charge occupe un rayon d’archive du tribunal administratif à lui tout seul.

Et Dust, son dernier forfait, ne va rien arranger. Pour une fois, Ellen ALLIEN a décidé de tout faire toute seule, ce qui n’est sans doute pas sa meilleure trouvaille. Lorgnant indifféremment du côté de la techno minimaliste et de l’électro-pop, la Berlinoise se perd dans une sorte d’épure électronique pour noctambule branchouille. Monument bancale à la gloire de sa conceptrice, Dust racle les fonds de tiroir jusqu’à sortir de son cercueil la trance psychédélique (« Should we Go Home »). Pour ALLIEN, chaque morceau est prétexte à pousser la chansonnette (le comble pour une DJ !). Sa voix n’est pas si mauvaise qu’on veut bien le dire. Son absence totale de techniques de chant, la fragilité des intonations, son anglais de bazar faisaient mouche autrefois. Mais tant va la cruche à l’eau qu’elle se brise ; il ne faut pas vendre la peau de la charrue avant d’avoir tué Pierre qui roule ; etc, etc.

Au rayon des quelques titres à sauver, citons les deux plus pop, « Sun the Rain » et « You » (pitié Ellen, reviens à l’allemand !), où guitares et sucreries synthétiques font bon ménage. On regrette que la DJ allemande ne soit pas allée jusqu’au bout dans sa démarche pop, on aurait au moins tenu un album surprenant.
En revanche pour se qui est de la techno, Dust est un sacré ratage : beats interchangeables, influences clichées, chant complètement déplacé, j’en passe et des meilleurs… A sauver du naufrage : « Ever » et son beat percutant, ainsi que « Huibuh », sorte de tango mécanique qui tombe en fin d’album comme un bon dessert après une potée aux choux.

Dust n’est pas le plus mauvais album de l’année, mais c’est sans doute le plus décevant, surtout si, comme moi, vous suivez attentivement la carrière d’Ellen ALLIEN depuis longtemps. Que cette grosse usine à gaz de Dust ne vous empêche pas de découvrir les trois, quatre premiers albums de l’artiste, qui sont autrement plus intéressants. Evitez les compilations de remix et les singles intéressés, parfaitement dispensables.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par SASKATCHEWAN :


FATBOY SLIM
You've Come A Long Way, Baby (1998)
Obèse inspiré.

(+ 1 kro-express)



Amon TOBIN
Bricolage (1997)
Premier opus d'amon tobin


Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
  N/A



- Ellen 'ellen Allien' Fraatz (tout)


1. Our Utopie
2. Flashy Flashy
3. My Tree
4. Sun The Rain
5. Should We Go Home
6. Ever
7. You
8. Dream
9. Huibuh
10. Schlumi



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod