Recherche avancée       Liste groupes



      
COUNTRY  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Steely Dan

The DOOBIE BROTHERS - World Gone Crazy (2010)
Par MASTCARD le 12 Décembre 2010          Consultée 1393 fois

Les DOOBIE BROTHERS sont revenus ! Ils rejoignent ainsi les grands noms du Rock tels que CLAPTON, COLLINS, SANTANA, et j’en passe, qui ont tous fait leur grand retour en ce mois béni (peut-être pas en fait...) de Septembre 2010. Dix ans après leur dernier album studio Sibling Sivalry, les papys du rock accouchent de leur treizième petit-fils, ce qui constitue en soi une aberration de la nature et un immense risque pour nos sexagénaires avancés. Vont-ils nous pondre un disque parfait, composé de chansons rock pêchues, et de ballades sublimes; ou cet album est-il une bonne grosse bouse, dont l’unique but de sa sortie pourrait se résumer à des histoires d’argent ou à la peur de tomber dans l’oubli, quelques années après une tournée retentissante de plusieurs mois?

Par le nombre peu élevé d’étoiles rouges, vous comprenez facilement que la bonne réponse n’est certainement pas la première alternative. Ni la deuxième, heureusement ! En fait, cet album est tout simplement moyen, très moyen.

C’est le cas du single paru en août, qui n’est autre que la tête de leur premier petit-fils : « Nobody », le tube de la reconnaissance... Il est pour le coup rejoué, et bénéficie d’un son plus gros, plus propre. Et c’est là le problème. Comparez les deux versions, il n’y a aucun doute : la version de 1971 groove plus : les guitares rythmaient le tout, soutenues par le couple basse/batterie qui faisaient taper du pied. Certes, le son n’était pas parfait, mais ça sonnait. Ici, les guitares sont en retrait et c’est la batterie qui rythme, pour un résultat moins authentique...

D’ailleurs, les guitares électriques sont en retrait sur presque tout l’album, ce qui a pour effet de lui donner un côté pop, voire FM, assez rebutant. D’abord sur le morceau d’ouverture « A Brighter Day » qui fait la part belle aux claviers. Mais bon, il groove, et même si les paroles semblent être d’une niaiserie rarement atteinte (cf. le refrain), on pardonne pour la mélodie rafraîchissante. « Far From Home » est sur le fil du rasoir, et vacille entre la ballade rock moyenne et la chanson pop insupportable. « My Baby » possède un refrain ridicule, pour rester poli. C’est dommage car sans ces passages, elle aurait pu faire une très bonne chanson de blues... Mais un refrain pareil : « My, My, My, My, My, My Baby, Good Night ! » est quand même la preuve d’un petit manque d’inspiration... « I Know We Won » est une ballade pop à la mélodie sucrée comme j’en supporte peu, même venant d’eux... Quant à « Law Dogs » il est dans la lignée rock-country mais ne décolle jamais et finit l’album timidement.

Heureusement, quelques morceaux relèvent la sauce, et par conséquent la note. « Chateau » et « World Gone Crazy » sont des morceaux rock très sympathiques qui envoient bien, et sur lesquels les guitares arrivent à se faire entendre. De même sur « Young Man’s Game », très ZZ Topien grâce à ses riffs de guitare. Les pépés arrivent même à surprendre avec « Dont Say Goodbye » et « Old Juarez ». L’une est une ballade groovy à l’accent bossa-nova (plutôt étonnant de leur part), mystique grâce à ses claviers, et qui se termine par un beau solo d’harmonica. L’autre est un morceau mélangeant astucieusement le rock et la salsa. Un bon moment, quoiqu’un peu court...

Tout cela ne permet malheureusement pas de faire de World Gone Crazy un bon album. Il est handicapé par des titres trop moyens, et les rares bons morceaux sont étouffés par un son qui se veut propre, net, et sans bavures (sensation de déjà-vu...). Je préconise donc pour eux du repos, de la réflexion sur soi, un régime à base de plantes (surtout pas d’herbes !), et seulement après, un retour en studio. Il s’agirait pour les durs de la feuille de ne pas nous quitter sur une note aussi mitigée...

Pour finir, certaines éditions contiennent deux bonus-tracks. La première est une ballade pop (encore ?!), donc bon... La deuxième par contre est une des meilleures chansons de l’album, et méritait à ce titre d’appartenir à la tracklist officielle.


Note : 2,5/5

A lire aussi en ROCK par MASTCARD :


The DOOBIE BROTHERS
The Captain And Me (1973)
En voiture, simone !




CHICAGO
Chicago Ii (1971)
Et de deux !


Marquez et partagez





 
   MASTCARD

 
  N/A



- ::the Doobie Brothers:
- Tom Johnston (guitare, chant, choeurs)
- Michael Hossack (batterie, percussions)
- John Mcfee (guitare, banjo, mandoline, percussions, violon, ba)
- Pat Simmons (guitare, chant, chant)
- ::musiciens Ayant Participé:
- Tim Pierce (guitare)
- Guy Allison (piano, claviers, orgue hammond, cordes)
- Gregg Bissonette (batterie)
- Joey Waronker (batterie)
- Ross Hogarth (guitare, percussions, batterie)
- Norton Buffalo (harmonica)
- Kim Bullard (piano, claviers)
- Mic Gillette (cuivres)
- Bob Glaub (basse)
- James 'hutch' Hutchinson (basse)
- Michael Mcdonald (chant)
- Willie Nelson (chant)
- Bill Payne (piano, orgue hammond)
- Karl Perazzo (persussions)
- Mark Russo (cuivres)
- Cameron Stone (cello)
- Ted Templeman (tambourin)
- Siedah Garrett (choeurs)
- Gail Swanson (choeurs)
- Darryl Phinnessee (choeurs)
- Tim James (choeurs)
- Amy Holland-mcdonald (choeurs)
- Dorian Holley (choeurs)
- Nayanna Holley (choeurs)


1. A Brighter Day
2. Chateau
3. Nobody
4. World Gone Crazy
5. Far From Home
6. Young Man's Game
7. Don't Say Goodbye
8. My Baby
9. Old Juarez
10. I Know We Won
11. Law Dogs
- bonus Tracks:
12. Little Prayer
13. New York Dream



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod