Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE CELTIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Emma CHRISTIAN - Beneath The Twilight (1994)
Par MARCO STIVELL le 9 Mars 2011          Consultée 983 fois

Je l'attendais impatiemment celui-là. Beneath the Twilight, premier (et unique à ce jour) album d'Emma CHRISTIAN, le plus connu parmi les très peu nombreux qui nous viennent de l'île de Man... et devenu complètement introuvable avec le temps. Comme beaucoup de disques qui n'ont pas fonctionné mercantilement parlant, il s'arrache à prix d'or.

Me voici donc, au prix de recherches acharnées et surtout d'une patience sans faille, en possession d'un collector et j'en suis très fier. C'est avec amusement que je me demande combien on doit être en France (voire dans le monde) à en avoir une copie. Par contre, j'ai été très très surpris en l'écoutant. Je connaissais un peu l'instrumentation (grâce à une page Internet qui présentait le disque), à savoir outre le chant, une harpe et du synthétiseur. Il s'avère que ce dernier n'est présent que sur un titre, et la harpe n'est employée par la jeune Emma qu'un cinquième à un quart du temps. Je peux même très exactement dire sur quels titres : "Arrane Ben-Vlieaun" avec flûte pour la mélodie, un instrumental donc, puis "Mannanan", "Ushag Veg Ruy", "O my Graih", "Arrane Saveenagh" et "Arrane Oie Vie" qui eux sont chantés. Ca ne fait donc pas beaucoup pour des gens comme moi qui s'attendaient à ne trouver que ça, de belles chansons accompagnées par la harpe. C'est peut-être le syndrome face B d'E Langonned (disque d'Alan Stivell, dont on retrouve aussi une chanson : "Arrane Oie Vie")...

En tout cas, de ce côté-là je me dis qu'avec "Mannanan" on avait bon espoir, au final y en a pas beaucoup mais c'est pas grave. Voyons le reste... Synthétiseur sur un titre seulement, là aussi je suis surpris, je m'attendais à ce qu'il y ait un travail développé à ce propos. C'est bien une nappe, une vraie de vraie qu'on entend sur "Oikan Ayns Bethlehem", avec des ambiances et tout, ça sonne un peu new-age et reste plutôt réussi même si un peu trop sombre voire sinistre. C'est pourtant dommage car en lisant la page Internet citée plus haut, je m'attendais presque à un The Ghost of Tom Joad (album de Bruce Springsteen) version celtique, avec de belles nappes soutenant la harpe et la voix angélique d'Emma CHRISTIAN, le tout pour ensemble propice à toutes les rêveries (en notant un titre d'album très à-propos)...

Non, le plus inattendu c'est le nombre de morceaux pour flûte seule, assez conséquent par rapport au reste. Emma CHRISTIAN en est une virtuose, tout comme pour la harpe. Vous pouvez considérer qu'en dehors de "Gheay Jeh'n Aer" et de "Vreeshey, Vreeshey" qui sont faits uniquement pour la voix et des titres déjà cités ci-dessus, cela concerne tout le reste de l'album dont je n'ai pas parlé. On peut dire que ce détail prend vraiment le contrepied de l'idée que je me faisais comme quoi s'il y avait de la flûte, c'était soit accompagnée du reste, soit utilisée pour de petits interludes. Eh bien non pas du tout, c'est vraiment l'instrument qui prédomine sur l'album. Et au final, ça donne des airs et deux ou trois danses très jolies et agréables, mais souvent étirées dans le temps (jusqu'à cinq minutes pour deux ou trois pièces).

Et autant dire que du coup, à part un morceau qui se veut plus moderne avec sa nappe de synthé, ça sonne vraiment très traditionnel et à 70 % du temps brut de décoffrage. Ce qui n'est pas un mal, loin de là, d'autant plus que le son donne une grande impression de spatialité, comme si l'album avait été enregistré dans une église. Ca m'apprendra juste à me faire trop d'idées alléchantes en me basant sur pas grand-chose, mais heureusement, je compense en étant bon public. Ce que l'on retient principalement de ce petit trésor perdu, c'est une voix d'ange, une langue peu connue aux sonorités agréables (le mannois), une très bonne instrumentiste, de belles mélodies et ambiances. Peut-être un jour, le très poétique et joli Beneath the Twilight (dont le nom mannois est Ta'n Dooid Cheet, un vers de la chanson "Arrane Oie Vie") aura t-il une suite ?

Note réelle : 3,5/5

A lire aussi en MUSIQUES FOLKLORIQUES par MARCO STIVELL :


Loreena MCKENNITT
Parallel Dreams (1989)
Rêves celtiques




Alan STIVELL
Emerald (2009)
Quand Alan est (re)touché par la grâce...


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Emma Christian (chant, harpe celtique, flûtes)
- Steve Coren (synthétiseur)


1. Mannanan
2. Three Eeasteyryn Boghtey / Three Poor Fishermen
3. Gheay Jeh'n Aer / The Sea Invocation
4. Berree Dhone
5. Ushag Veg Ruy / Little Red Bird
6. Arrane Ben-vlieaun / Song Of The Milkmaid
7. Ny Kirree Fo Sniaghtey / The Sheep Under The Snow
8. O Kirree T'ou Goll Dy Faagail Mee / O Kirree Thou
9. Oikan Ayns Bethlehem / Birth In Bethelem
10. Shooyl Inneenyn / Dance Of The Girls
11. Lament Of The Duchess Of Gloucester
12. Vreeshey, Vreeshey / Invocation To Saint Bridget
13. Mylecharaine's March
14. O My Graih / O My Love
15. Padjer Colum Keeilley / Invocation To Saint Columb
16. Arrane Saveenagh / Slumber Song
17. Arrane Ghelbee / Song Of Dalby
18. Arrane Oie Vie / The Goodnight Song



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod