Recherche avancée       Liste groupes



      
MITTEL-ALTER ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Schandmaul, Letzte Instanz, Saltatio Mortis

NACHTGESCHREI - Ardeo (2010)
Par GEGERS le 3 Janvier 2011          Consultée 1540 fois

Aaah, le MittelAlter rock... Avec leur célèbre rigueur et leur bière, voici une troisième chose que nous autres Français envions à nos voisins Allemands. Sorte de mélange entre rock burné, musique celtique et ambiances médiévales, ce genre si particulier prend en effet sa source outre-Rhin, et se veut encore aujourd'hui pratiqué très majoritairement par des artistes teutons. Citons les plus célèbres (In Extremo, Subway to Sally), mais n'oublions pas non plus ces nombreuses petites mains qui s'évertuent à offrir au style (récent, puisque né dans la première moitié des années 90) ses lettres de noblesse : Saltatio Mortis, Schandmaul, Letzte Instanz, et NACHTGESCHREI donc, qui devient ainsi le premier représentant de ce genre sur Forces Parallèles. Mais quel représentant !

Il faut bien le dire, le MittelAlter rock est un style qui, après la fulgurance des années 90 et du début des années 2000, a tendance aujourd'hui à se mordre la queue. Les ténors nous proposent toujours les mêmes ritournelles ou tentent d'évoluer (voire de se radicaliser) sans grand succès. Les petits nouveaux peinent pour leur part à se frayer un chemin dans ce fourre-tout musical, et se perdent bien souvent en chemin. Mais quel est donc ce dédale bordélique qui me met autant en extase, me direz-vous ? Une petite description s'impose. Rien de très sorcier : prenez un guitariste costaud et affuté, mais pas un guitar-hero. Point de place ici pour des soli de six-cordes. Les guitares doivent servir de base rythmique, d'échafaudage, au même titre que la basse et la batterie. Greffez là-dessus des instruments traditionnels (accordéon, cornemuse) et un chanteur ayant à cœur de promouvoir la langue de Goethe. Rajoutez quelques collants et chapeaux de plumes si vous le souhaitez. Voilà, votre groupe de MittelAlter rock est prêt à faire fureur, tout au moins au pays de l'Apflestrudel !

La force de NACHTGESCHREI réside dans ses tendances à retourner aux sources du genre, à prendre le MittelAlter rock pour ce qu'il est, à éviter de le dissoudre dans des solutions musicales sans grande saveur. Énergique, le troisième album du combo se veut également brut de décoffrage, en témoignent les trois premiers morceaux, inspirés et efficaces. Loin de se reposer uniquement sur l'exotisme des instruments utilisés, l'accordéon en tête (présent sur chacun des morceaux), le groupe soigne ses compositions et les dote d'un véritable feeling rock imparable et délectable. Alternant couplets acoustiques et refrains électriques rageurs, NACHTGESCHREI se fait plus construit, et donc par extension plus convaincant, que sur ses précédentes réalisations. Tant et si bien que « An mein Ende », « Kein Reiner Ort » et « Herzschlag » s'imposent rapidement comme les nouveaux hymnes d'un style en quête de rajeunissement de ses leaders. Tout cela fleure bon l'urgence maîtrisée, la conviction et l'envie de bien faire, et la sauce prend.

En parvenant à varier les tempi, NACHTGESCHREI sait attiser l'intérêt de l'auditeur, qui ne se lasse pas une seconde à l'écoute de ce Ardeo rafraîchissant. Porté par la voix originale de Holger Franz, qui se fait parfois plus conteur que chanteur tant il semble habité par ses propos, l'album montre un groupe capable de montrer les crocs autant que de courber l'échine, comme sur les fausses ballades « Herbst » et « Soweit wie nötig ». Le milieu d'album constitue également la clé de voûte de l'ensemble : introduit par un instrumental montant crescendo en intensité (et porté par une flûte guillerette), le titre éponyme « Ardeo » s'impose comme la pièce-maîtresse de l'album. A grands renforts de riffs plaqués, desquels s'extirpent des mélodies flamboyantes, ce morceau grandiloquent et laissant le temps aux ambiances médiévales de s'installer témoigne à lui-seul de la richesse et de l'intérêt de l'univers du groupe.

Ardeo est donc le MittelAlter rock comme on l'aime. Si les deux précédents albums de NACHTGESCHREI laissaient transparaître un potentiel certain, le groupe s'affirme aujourd'hui comme une nouvelle figure de proue du genre. Un album qui satisfera tous les amateurs, et qui constitue la porte d'entrée idéale dans ce style aux mille facettes, attachant et envoûtant.

A lire aussi en MUSIQUES FOLKLORIQUES par GEGERS :


Dougie MACLEAN
Real Estate (1988)
Dougie aime, le chardon est...




Jean-luc LENOIR
Old Celtic & Nordic Ballads (2012)
Musique à lire et contempler


Marquez et partagez







 
   GEGERS

 
  N/A



- Holger 'hotti' Franz (chant, guitare)
- Sanedin 'sane' Pepeljak (guitare)
- Tilman Scholz (guitare)
- Oliver Klein (basse)
- Stefan Kolb (batterie)
- Joachim 'joe' Penc (claviers, accordéon)
- Dominik 'nik' Stephan (cornemuse, flûte)


1. An Mein Ende
2. Kein Reiner Ort
3. Herzschlag
4. Herbst
5. Ad Astra
6. Ardeo
7. Ich Hör Nichts Mehr
8. So Weit Wie Nötig
9. Lichtschimmer
10. Hinter Deinen Augen
11. Der Reisende



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod