Recherche avancée       Liste groupes



      
POST-PUNK/ETHEREAL WAVE  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Irfan, Popol Vuh

DEAD CAN DANCE - Dead Can Dance (1984)
Par SEIJITSU le 17 Juillet 2011          Consultée 1996 fois

Il était temps d’approfondir le cas DEAD CAN DANCE sur Force Parallèles. Le groupe qui définit le mieux le terme de « musique sacrée » et représente une des plus belles réussites des années 80, aux côté des COCTEAU TWINS sur le label culte 4AD. On peut justement faire un parallèle intéressant entre ces deux groupes puisqu’ils partagent quelques points communs dans leurs longues carrières, notamment dans leurs débuts.
Comme le trio de dream pop, Lisa Gerrard et Brendan Perry ont débuté dans la grande mouvance du post punk et du rock gothique. On ne sera donc pas très étonné de retrouver la plupart des caractéristiques de ces deux genres dans leur musique. Cette basse qui occupe le premier plan mais qui reste décidément bien froide contrairement au funk. Les inévitables rythmes tribaux et bien sûr, cette mélancolie exacerbée qui plait tant aux adorateurs du groupe. Représentée à merveille par la voix triste de Brendan Perry.

La différence entre les combos traditionnels du post punk et de la cold wave, c’est que la musique n’est pas vraiment sombre, ou du moins, elle ne l’est pas autant que chez les voisins d’à côté. Ici, on touche plus au mystique et nous entrons directement dans le vif du sujet avec l’intro de l’album : « The Fatal Impact ». Nous voilà plongés directement dans la folie des hommes, c’est-à-dire sur un champ de bataille où les combats font rage pour finalement nous embarquer dans une jungle hostile.
La construction de l’album est intelligente, puisqu’elle alterne les morceaux post punk chantés par Brendan Perry et les titres plus heavenly gothique magnifiés cette fois ci, par la voix de Lisa Gerrard. Des titres tels que « Frontier », « Ocean » (la performance vocale de Lisa Gerrard y est hallucinante et donne l’illusion que sa voix jaillit des cieux) ou encore cette conclusion parfaite « Musica Eternal », donnent une dimension quasiment biblique à leur musique.
Brendan Perry chante lui, sur les titres les plus rock du lot (à l'exception de « Threshold » assuré par Lisa Gerrard). A savoir ces morceaux post punk accompagnés d’une basse surmixée donc audible, et ces fameuses guitares dissonantes héritées des chantres du rock gothique.
L’autre particularité de ce duo hors du commun est l’introduction de sonorités world music. Cela se ressent beaucoup à cause des percussions nombreuses et variées, dans les ambiances exotiques… Mais aussi bien évidemment, sur cette pochette et leur nom qui désigne justement un masque aborigène.

Un premier disque exceptionnel qui n’a que cette production typique de l’underground des années 80 qui le rend moins percutant. Le son est un peu étouffé et la boite à rythme a vieilli, notamment sur le premier titre (« The Fatal Impact »).
Un défaut qui de toute façon disparaîtra dès l’album suivant, mais le groupe perdra aussi sa facette rock en privilégiant le côté éthéré de sa musique. Cela fait de ce premier disque éponyme une sortie à part dans leur discographie et lui donne tout son cachet.
Des débuts impressionnants qui prouveront que DEAD CAN DANCE est plus qu’un groupe à suivre, il est une des formations phare de cette décennie.

A noter que le disque a été réédité avec en bonus l’EP Garden of the Arcane Delights. Une édition que je conseille fortement car il contient deux de leurs meilleurs morceaux : « Flowers of the Sea » et le superbe « In Power We Entrust the Love Advocated » chanté par Brendan Perry.

A lire aussi en NEW-WAVE par SEIJITSU :


NEW ORDER
Power, Corruption & Lies (1983)
Vers la new wave et l’au-delà !

(+ 1 kro-express)



NEW ORDER
Brotherhood (1986)
New wave schizophrénique


Marquez et partagez





 
   SEIJITSU

 
   MARCO STIVELL

 
   (2 chroniques)



- Brendan Perry (guitares, chant, claviers)
- Lisa Gerrard (chant, yang ch'in)
- Peter Ulrich (batterie)
- Scott Rodger (basse)
- James Pinker (percussions)


1. The Fatal Impact
2. The Trial
3. Frontier
4. Fortune
5. Ocean
6. East Of Eden
7. Threshold
8. A Passage In Time
9. Wild In The Woods
10. Musica Eternal

1. Bonus Tracks Réédition 1986:
2. Carnival Of Light
3. In Power We Entrust The Love Advocated
4. The Arcane
5. Flowers Of The Sea



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod