Recherche avancée       Liste groupes



      
JANGLE-POP  |  STUDIO

Questions / Réponses (1 / 2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : The Stone Roses , The Jesus And Mary Chain , My Bloody Valentine

PRIMAL SCREAM - Sonic Flower Groove (1987)
Par SEIJITSU le 26 Juillet 2011          Consultée 1247 fois

Bernard « Bobby » Gillespie, alors batteur chez les JESUS AND MARY CHAIN, quitte le groupe peu après la sortie du mythique Psychocandy. Matrice de la noise pop et du shoegaze.
Bobby préférait consacrer tout son temps à son propre groupe PRIMAL SCREAM. Avec un nom pareil, on pense avoir affaire à un rival de son ancien groupe pratiquant cette noise pop qui avait fait leur succès. Tout faux, Bobby préfère se tourner vers une jangle pop très en vogue en cette deuxième moitié des années 1980. Comme il est obsédé par les années psychédéliques, l’esthétique du groupe est donc rétro. La pochette de ce premier album ne me fera pas mentir et pourrait avoir du charme ou être complètement ringarde selon les personnes.

Sonic Flower Groove est typique des albums écoutables, mais guère plus. Bobby abandonne la batterie et la confie à Dave Morgan pour s’occuper du chant. Il roucoule comme un adolescent amoureux, mais il a aussi une voix lisse et sans personnalité, très loin de son timbre crâneur et sûr de lui qu’il aura dans les années à venir.
Les paroles sont naïves et même franchement niaises. Quant aux mélodies sucrées, elles sont assez insipides car peu marquantes. Les compositions ont meilleures allures, mais elles restent prévisibles car toujours bâties sur le même procédé. Les guitares au son clair, la batterie mid-tempo et la basse inexistante sont au programme.

Ce disque dégage pourtant quelque chose d’inexplicable. Malgré un propos musicalement peu intéressant, la troupe de Bobby réussit à ne pas trop nous ennuyer à cause de cette profonde naïveté qui ressort de leur musique. Elle semble tellement sincère qu’on finit par trouver du charme à ses chansons désuètes et molles du genou. Mais la courte durée de l‘album doit jouer aussi (35 minutes).

Le point de départ de la carrière de PRIMAL SCREAM ne pourra intéresser que leurs fans. Du côté de la jangle pop de cette période, on trouvait bien mieux à côté, que ce soit chez R.E.M. ou bien chez les SMITHS.
Sonic Flower Groove exhibe cette passion qu’à Bobby pour le psychédélisme et l’insouciance de la fin des années 1960. On ne le sait pas encore, mais cet intérêt pour une musique passée de mode depuis longtemps sera le déclencheur d’un cocktail dévastateur quand le groupe mêlera ses influences rétro aux mouvements de son époque.

On en est pourtant encore très loin pour le moment. PRIMAL SCREAM est comme un moteur diesel, il aura besoin encore temps pour s’échauffer avant de prendre définitivement son envol pour toucher les cieux. Le groupe est encore en train de rôder ses compositions et rien ne prévoit le choc qui se produira quelques années plus tard.

Mais si je dis tout cela, c’est parce que je connais leur discographie. Si quelqu’un me dit que ce premier disque est chiant, je ne le contredirais pas. Tout simplement parce qu’il a raison.

A lire aussi en POP par SEIJITSU :


SCHOOL OF SEVEN BELLS
Ghostory (2012)
Aboutissement

(+ 1 kro-express)



The HOUSE OF LOVE
(the Butterfly Album Ou Fontana) (1990)
Pendant ce temps-là, en Angleterre…


Marquez et partagez





 
   SEIJITSU

 
  N/A



- Bobby Gillespie (chant)
- Jim Navajo (guitare)
- Andrew Innes (guitare)
- Robert Young (basse)
- Martin Duffy (piano)
- Dave Morgan (batterie)
- Francis Sweeney (alto)


1. Gentle Tuesday
2. Treasure Trip
3. May The Sun Shine Bright For You
4. Sonic Sister Love
5. Silent Spring
6. Imperial
7. Love You
8. Leaves
9. Aftermath
10. We Go Down Slowly Rising



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod