Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK CELTIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Stramash, Firkin, Creeds Cross

BLUEHORSES - Ten Leagues Beyond The Wild Worlds End (2001)
Par MARCO STIVELL le 31 Décembre 2011          Consultée 942 fois

La formation galloise BLUEHORSES a quelque peu changé depuis Dragons Milk and Coal. Le guitariste Neil Browning a remplacé Martyn Standing et Deborah Peake tient le violon en lieu et place d'Emily Grainger. Forts de cette nouvelle composition, les celtic hard-rockers livrent leur troisième fournée en cinq ans, le bien nommé Ten Leagues Beyond the Wild Worlds End, avec toujours un goût prononcé pour les titres à rallonge et un univers onirique. Mon rapport avec cet album m'a depuis le début paru un peu particulier, et en fait il ne diffère pas trop de celui que j'ai avec d'autres disques d'autres groupes. En fait je ne pensais pas lui mettre plus de 3 avant de le réaborder, n'ayant rien retenu surtout la première fois que je l'ai écouté. Force est finalement de reconnaître qu'il est nettement supérieur au premier essai, Cracking Leather, Skin & Bone.

Le fait est qu'il excelle à tous les niveaux ou presque. Le presque c'est (oui, j'aime bien commencer par ce qui ne va pas pour aller vers le meilleur) pour les petits titres instrumentaux de la fin, "O'Vivaldi's Irish Italian Theme Bar" et "Rhapsody for Fretless Bass and Crumhorn" (le cromorne est un instrument médiéval, ancêtre du kazoo) ainsi que le titre caché, qui font office de récréations sympathiques, amusantes, mais clairement pas indispensables.

Ce n'est que peu de choses finalement face à l'ampleur du reste. Commençons par les titres rock qui sont la première spécialité de BLUEHORSES. Le funky "Mad Tom's Song", le malicieux "Bigger Gun than Yew", l'excellentissime "Sleepy Hollow" et le déjanté "Calling Number 5" peuvent tous prétendre au poste de tubes du genre et de classiques dans la carrière du groupe. Rythmique entraînante, guitares, violons mais aussi parfois saxophone comme sur "Calling Number 5" sont à l'avenant. Liz Prendergast chante le tout d'une humeur à la fois mutine et désabusée. C'est surtout "Sleepy Hollow" que l'on retiendra, en plus du fait qu'il est très bien placé dans l'album. On y reviendra.

Le sommet de cette oeuvre est en réalité constitué de ce qui reste, car si BLUEHORSES demeure un groupe de rock puissant, il sait y faire lorsqu'il s'agit de calmer le jeu. Pour cela on a nombre de très beaux morceaux tous remplis d'une charge émotionnelle qui vaut bien trois fois celle des titres rock. "Tantric Messiah" et ses harpes, la ballade "Pentyre Town", le très intimiste et feutré "Child" ainsi que la superbe reprise acoustique de "Helen" (premier morceau de Cracking Leather, Skin & Bone) sont autant de joyaux insoupçonnés au premier abord et qui sont susceptibles d'émouvoir les bons amateurs de musique celtique riche (pléonasme). Ce "Child" à la harpe, et Liz Prendergast s'accompagnant au violon-cello (non, pas violoncelle), c'est waouh, pour le moins magique !

Que ça joue fort ou doucement, Ten Leagues Beyond the Wild Worlds End constitue un passage essentiel dans l'oeuvre de BLUEHORSES, chose que je n'aurais jamais cru dire au début. Déjà solide grâce à ses morceaux rock, l'album passe au rang de chef-d'oeuvre au moment de son milieu, les quatre morceaux de "Tantric Messiah" à "Child" inclus, plus "Helen" et un ou deux autres. C'est le dernier véritable disque pour lequel BLUEHORSES s'est imposé une certaine régularité en ce qui concerne la production. La suite sera plus éparse, le groupe ne proposant plus qu'une oeuvre normale avant sa séparation. Mais chaque chose en son temps...

A lire aussi en MUSIQUES FOLKLORIQUES par MARCO STIVELL :


AN TRISKELL
Ondée... (1988)
Harpes divines.




SGOIL CHIUIL NA GAIDHEALTACHD
Top Of The Crops (2015)
Musique écossaise à l'école


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Liz Prendergast (chant, violons, harpe celtique, mandoline, synthét)
- Nic Waulker (batterie, programmations)
- Deborah Peake (violons, choeurs)
- Rob Khoo (basse, guitare électrique, choeurs, piano)
- Neil Browning (guitares, bouzouki, cromorne)
- + Nick Turner (saxophone alto)


1. Mad Toms Song
2. Calling Number 5
3. Molly Bond
4. Scapa Flow
5. Tantric Messiah
6. Sleepy Hollow
7. Pentyre Town
8. Child
9. Common Ground
10. Helen (acoustic)
11. Bluetopia
12. O'vivaldi's Irish Italian Theme Bar
13. Rhapsody For Fretless Bass And Crumhorn



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod