Recherche avancée       Liste groupes



      
MITTEL-ALTER ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Nachtgeschrei, Schandmaul, Letzte Instanz

SALTATIO MORTIS - Sturm Aufs Paradies (2011)
Par GEGERS le 11 Octobre 2011          Consultée 837 fois

Lorsque l'on parle Mittel-Alter Rock, on pense systématiquement aux indispensables In Extremo, aux moribonds Subway to Sally, ainsi qu'au petit outsider qui a fini sa croissance, SALTATIO MORTIS. Que voulez-vous, les Allemands aiment le biniou. Surtout lorsqu'il est mâtiné de grosses guitares qui tâchent. Le Mittel-Alter Rock, SALTATIO MORTIS en a fait sa spécialité depuis plus de dix ans. Après un début de carrière houleux, le groupe connait, depuis la sortie de l'excellent Des Königs Henker en 2005, un succès de plus en plus conséquent dans son pays natal, lui permettant de s'installer définitivement comme un indispensable du style.

Le hic est que, tout comme ses petits camarades, SALTATIO MORTIS souffre d'hyperactivité. Alors que de nos jours, la moyenne entre deux sorties studio est d'environ 3 ans, les groupes de Mittel-Alter Rock ne laissent guère plus de deux ans s'écouler entre leurs albums, et n'hésitent pas à publier un nouvel opus chaque année. Forcément, la qualité s'en ressent. Soyons clairs, SALTATIO MORTIS n'a pas sorti de mauvais album depuis Erwachen en 2004, mais s'applique à proposer sur chacun d'entre eux une recette éprouvée qui, malheureusement, n'évolue pas.

Sturm Aufs Paradies (littéralement : Une Tempête au Paradis), huitième album studio du groupe, ne déroge pas à la règle. Le groupe allemand, comme à son habitude, mêle avec grand talentsguitares acérées et instruments traditionnels tels la cornemuse, la chalemie ou la vielle à roue. La structure des compositions saute aux yeux : une rythmique solide sur laquelle vient se greffer une mélodie (le plus souvent entraînante, parfois mélancolique, et la plupart du temps jouée à la cornemuse) ainsi qu'un chant en allemand. SALTATIO MORTIS le sait, sa recette fonctionne et donne naissance à pléthore de morceaux aux tempi et aux ambiances variés, se rapprochant parfois d'un folk plus traditionnel (« Wieder unterwegs » et sa guitare acoustique), parfois d'un gothic-rock sombre et désabusé (« Hochzeitstanz »).

Parvenant à trouver le juste milieu entre pièces « commerciales » et morceaux plus alambiqués, SALTATIO MORTIS signe une nouvelle fois un opus riche en couleurs, dont les morceaux grandissent et finissent par s'imposer comme une évidence au fil des écoutes. Bien que réduite à la portion congrue (pas de solo à l'horizon), la guitare électrique se fait le moteur des compositions, et assène des riffs plombés jouant parfaitement le rôle de contrepied face aux mélodies aériennes de la cornemuse, qui se taille la part du lion. Parodiant le célèbre tableau « La Liberté Guidant le Peuple », SALTATIO MORTIS veut s'imposer comme un groupe de leaders et non plus de suiveurs. A l'écoute des excellents « Eulenspiegel », « Nach Jahr Und Tag », « Spiel mit dem feuer » ou encore la très sympathique ballade « Gott würfelt nicht » qu'introduit un piano mélancolique, il est fort possible que le groupe atteigne cet objectif dans un avenir proche.

Malgré tout, il reste à émettre des doutes quant à la capacité de SALTATIO MORTIS de continuer à proposer des albums de cette qualité. Après 4 albums en tous points identiques, il semble indispensable pour le groupe d'évoluer afin d'éviter la régression. Dans un style musical ou l'expérimentation est malvenue, il va néanmoins falloir trouver une parade, sous peine de lasser. « Qui danse ne meurt pas », voici la devise du groupe. Alors danse, SALTATIO, danse !

3,5/5

A lire aussi en MUSIQUES FOLKLORIQUES par GEGERS :


SALTATIO MORTIS
Zirkus Zeitgeist (2015)
Saltatio Mortich liebe dich




CELKILT
Celkilt (2011)
Cock-a-doodle-do


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Alea Der Bescheidene (chant, cornemuse, guitare, chalemie, didgeridoo)
- Falk Irmenfried Von Hasen-mümmelstein (cornemuse, chalemie, vielle à roue, chant)
- Lasterbalk Der Lästerliche (batterie, percussion, davul, programmation)
- El Silbador (cornemuse, chalemie)
- Bruder Frank (guitare basse)
- Samoel (harpe, guitare)


1. Habgier Und Tod
2. Hochzeitstanz
3. Ode An Die Feindschaft
4. Eulenspiegel
5. Sündenfall
6. Nachtigall Und Rose
7. Gott Würfelt Nicht
8. Nach Jahr Und Tag
9. Orpheus
10. Spiel Mit Dem Feuer
11. Fiat Lux
12. Der Letzte Spielmann
13. Wieder Unterwegs



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod