Recherche avancée       Liste groupes



      
COUNTRY  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Ronnie DUNN - Ronnie Dunn (2011)
Par ERWIN le 15 Novembre 2011          Consultée 589 fois

Ronnie Dunn est un célèbre artiste de Country aux States où il formait encore récemment avec Kix BROOKS la paire la plus célèbre de ce genre musical. Mais toutes les aventures ont une fin, le duo s’est séparé dans les meilleurs termes et le grand cowboy blond s’est lancé dans l’aventure d’un premier disque.

Un single est sorti peu de temps avant la sortie de cet album éponyme. Il s’agit de l’hymne « Bleed red », une superbe song aux forts relents patriotiques, à l’américaine, très proche de « Red white and blue » chantée il y a quelques années par LYNYRD SKYNYRD. Une superbe chanson ou le chanteur met en avant une voix puissante et originale, une orchestration superbe assortie d’un solo de gratte de grande classe rehausse encore la qualité de cette chanson dont je me prends à regretter l'absence dans nos tops européens, elle aurait le mérite de rehausser le niveau. Plus rock que country, pas révolutionnaire pour autant mais excellent.
Le riff carrément sudiste de « Singer in a cowboy band » dépote , un titre enlevé et très chouette. Soulignons encore un travail conséquent de la gratte. Nous retrouvons d'ailleurs la télécaster magique sur le slow « I don‘t dance ».

Dans la douce « Cost of livin » l’homme démontre des préoccupations sociales pas si fréquemment mises en exergue. Certes c’est du bien pensant, mais ce n’est pas si mal lorsque cela s’adresse aux Américains. Et ouais, le coût de la vie est élevé, ce constat n'est pas réservé aux keupons…
Le piano de « Love owes me one » tend vers des horizons plus smooth, presque gospels car rehaussé d’un orgue discret mais efficace. La télécaster de Ronnie anime « I can’t help myself », petite mélodie simple, mais chant de grande classe.
Bref les rocks sont enlevés comme « Let the cowboy rock », les slows propices à la tendresse comme « Last love I’m tryin ».

Pour terminer, j’évoquerai l’esprit mariachi flottant sur « How far to Waco » où nous naviguons dans une culture outre Atlantique de bon aloi, un rock gai et insouciant, avec des cuivres détonnants qui jouxtent une lap steel guitar, cool !

L’album s’écoule actuellement comme autant de petits pains aux US. Le personnage apparait enfin en pleine lumière, et il dispense une musique bien agréable. Un 3.5 que je déteste d’arrondir à l’inférieure, mais c‘est-ce qui advient pour de la musique aussi mainstream…
A découvrir.

A lire aussi en COUNTRY par ERWIN :


Johnny CASH
The Fabulous Johnny Cash (1958)
Rival d'Elvis




Elvis PRESLEY
Elvis Country (1972)
Elvis se la joue country avec talent


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Singer In A Cow Boy Band
2. I Don’t Dance
3. Your Kind Of Love
4. How Far To Waco
5. Once
6. Cost Of Livin
7. Bleed Red
8. Last Love I’m Tryin
9. Let The Cowboy Rock
10. I Can’t Help Myself
11. I Just Get Lonely
12. Love Owes Me One



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod